Bitcoin

Une première en France: des Bitcoins vendus aux enchères

04 Mar 2021 - 12:56

La première vente aux enchères de Bitcoin en France aura lieu le 17 mars. La maison Kapandji Morhange mettra en vente 611 BTC saisis par l’Etat français. L’opération pourrait rapporter jusqu’à 26 millions d’euros. 

Première vente aux enchères de Bitcoin en France

Le 17 mars, se déroulera la première vente aux enchères publiques judiciaire de cryptomonnaie sur le site de vente aux enchères Interenchères. C’est la maison de ventes Kapandji Morhange qui dispersera les 611 Bitcoins saisis par la justice dans le cadre d’une affaire de piratage informatique.

Au cours des dernières années, l’Agence de gestion et de recouvrement des avoirs saisis & confisqués (AGRASC), organisme chargé d’organiser la saisie, la confiscation et la revente de tous les biens achetés par des criminels,  a saisi plus de 1300 Bitcoins. Mais procédant avec prudence, la justice française n’a consenti qu’à rendre disponibles à la vente une partie d’entre eux.

Un juge d’instruction parisien, dans le cadre d’une information judiciaire ouverte par la section cybercriminalité du parquet de Paris, nous a confié par des ordonnances rendues entre mars et septembre 2020, le mandat de vendre 610 bitcoins, un autre bitcoin provient d’une confiscation définitive d’une juridiction du sud de la France”

Nicolas Bessone, directeur général de l’AGRASC, au Figaro

Ghislaine Kapandji, la commissaire-priseur chargée de l’affaire, a précisé sur le plateau de BFM TV les modalités de la vente. Elle sera divisée en deux. La première tranche qui débutera à 9h du matin le 17 mars, mettra à disposition des acheteurs  437 lots de 0,11 à 2 bitcoins.  A 14h, ce seront 42 lots contenant 5 à 20 bitcoins qui seront mis aux enchères.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est bitcoin-encheres-2048x1379-1-1024x690.jpeg.
Quelques lots de Bitcoin mis aux enchères

Une vente accessible à tous sous conditions

La vente est à suivre en direct sur internet et ouverte à tous sur inscription. Mais il faudra montrer patte blanche pour y accéder en remplissant un formulaire assez précis sur son profil d’investisseur. Il faudra aussi prévoir, comme pour beaucoup de vente aux enchères, un dépôt de garantie. 1500 € sont requis pour la première vacation du matin, 10.000 € pour la seconde. Un prix minimal sera fixé la veille de la vente, inférieur au cours actuel. Une bonne affaire peut-être, mais il ne faut pas oublier les frais d’adjudication qui s’élèvent à 14,28 % TTC au taux légal fixé par la loi.

Autre condition sine qua non pour participer : s’inscrire avant le 13 mars et disposer bien sûr d’une adresse de dépôt BTC. La maison Kapandji Morrange espère attirer plusieurs centaines d’investisseurs au moment où le prix du Bitcoin, promis à des hauteurs encore plus himalayennes, oscille autour des 40 000 €.

Si la démarche est inédite en France, d’autres pays ont déjà organisé ce type de vente. Les Etats-Unis y ont eu déjà recours à plusieurs reprises, la dernière enchère conséquente a concerné 4000 BTC. Mais l’Irlande, le Royaume-Uni et la Belgique se sont aussi alliés pour procéder à des enchères de cette nature. A chaque fois couronnées de succès.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche