USDC: nouvelle version pour le stablecoin de Coinbase

 USDC: nouvelle version pour le stablecoin de Coinbase

Le rejeton de Circle et Coinbase, deuxième stablecoin derrière l’USDT (Tether), connaît une importante mise à jour, efficiente depuis le 27 août.

USDC 2.0

Circle, l’émetteur de l’USDC et le fondateur du Consortium Center, a annoncé un rebranding de son stablecoin. Il vise à améliorer la convivialité et la sécurité du protocole. Le changement majeur concerne la fonctionnalité « gasless sends ». Autrement dit, l’objectif est d’accélérer le processus de paiement en utilisant exclusivement l’USD Coin, y compris pour les frais afférents aux transactions. Une modification susceptible, selon Center, d’encourager l’adoption généralisée du stablecoin. En effet, les utilisateurs des portefeuilles numériques supportant l’USDC ne sont plus contraints de détenir un solde d’ETH pour régler leurs opérations. Plus explicitement, grâce à cette mise à jour, les développeurs d’applications intégrant l’USDC peuvent désormais soit payer les frais au nom de leurs clients (il est dorénavant possible de déléguer le paiement des frais de gas à une autre adresse), soit les déduire directement en USDC plutôt que d’utiliser l’ETH. Une fluidité incomparable qui peut vraisemblablement booster son utilisation.

Contrats multi-signatures

Parmi les autres implémentations de cette version 2.0, on retiendra surtout un nouvel ensemble de contrats à signature multiple on-chain, y compris de nouveaux mécanismes de consensus. En d’autres termes, les opérations de back-office du Center se géreraient au sein de la blockchain plutôt qu’en dehors. Avec ce modèle M-of-N, Circle s’attend à une participation croissante, y compris celle des émetteurs qui contribueraient aux flux opérationnels par l’accomplissement interne des tâches. Un progrès indéniable pour « améliorer la sécurité, l’auditabilité et la résilience » selon le maître d’ouvrage.

Les mises à jour effectuées sont entièrement rétrocompatibles. Elles n’ont a priori pas d’incidence sur les portefeuilles, les exchanges ou les applications qui s’intègrent à l’USDC.

Un Tether dominant

Aujourd’hui, le marché des stablecoins est très largement dominé par Tether et sa pièce USDT, qui affiche une capitalisation totale de plus de 11 milliards de dollars. Avec cette mise à jour, l‘USDC, un peu plus de 1,2 milliards de capitalisation, veut renforcer sa croissance et l’utilisation de son jeton.

Certes, il ne semble pas prêt de dépasser le champion de la catégorie dont l’attraction ne faiblit pas auprès des traders et investisseurs particuliers. Et ce, malgré les nombreuses controverses qu’il suscite régulièrement. Mais il possède un atout indéniable : son succès auprès des banques et des entreprises. En effet, l’USDC, soutenu depuis son origine par la banque d’investissement Goldman Sachs, est en train de devenir purement et simplement un outil commercial au service de sociétés dont la majorité d’entre elles n’a aucun lien avec l’univers des cryptos. Néanmoins, les crypto-friendly sont les plus rapides à franchir le Rubicon. Ainsi, la banque du Liechtenstein, Bank Frick, a délaissé le service vieillissant de règlement interbancaire SWIFT au profit de l’USDC. Une initiative qu’on peut imaginer suivie de beaucoup d’autres si Coinbase contrôle ses velléités de sabordage .

Nathalie E.

Nathalie E.

Littéraire open source. Mon credo : contribuer à populariser le monde des cryptos et à encourager sa mixité.

1,241