Ethereum

zkEVM – Le layer 2 « Zero Knowledge » qui pourrait révolutionner Ethereum

25 Fév 2022 - 09:00

Certains ne voient dans le réseau Ethereum que dysfonctionnements chroniques et frais de transaction exorbitants. Pourtant, il s’agit toujours de la principale blockchain sur laquelle la grande majorité de l’écosystème des cryptomonnaies fonctionne, tant bien que mal. Avec en parallèle, une mutation en cours vers un modèle de fonctionnement Proof of Stake (PoS) qui se fait attendre. Raison pour laquelle de nombreuses solutions de type « layer 2 » voient le jour. Et l’annonce d’un ZkRollup EVM compatible pourrait bien révolutionner le secteur.

La blockchain Ethereum n’est décidément pas au mieux de se forme, face à une fuite sans précédent de ses utilisateurs. Car de nombreux autres réseaux permettent d’accéder à des écosystèmes souvent encore plus copié-collés qu’équivalents, mais sans l’option frais de transaction à plus de 100$. Avec entre les deux une solution hybride permettant de continuer à profiter de ses protocoles et de sa sécurité. Le tout en passant par des « secondes couches » (layer 2) divisées entre « Optimistic » et « Zero Knowledge » Rollup.

Car s’il y a bien un avantage important aux errances du réseau Ethereum, ce sont les innovations qui se développent pour tenter d’y répondre. Avec comme principale option plébiscitée à l’heure actuelle, la version Commit-chain de Polygon (MATIC), plus proche de la chaîne latérale que d’un véritable layer 2. Car ces derniers sont censés être entièrement sécurisés par la chaîne principale (layer 1) Ethereum. Et dans ce cas, le leader actuel est la version Optimistic proposée par Arbitrum. Mais le Zero Knowledge revient en force…

Layer 2 Ethereum – Optimistic vs Zero Knowledge

Quelle différence entre ces deux versions d’une même solution, présentées indifféremment comme des layer 2 du réseau Ethereum ? Sans entrer dans des détails trop techniques, cela se joue en premier lieu sur la nécessité de dépôt des fonds pour la version Optimistic. Comme dans le cas d’Arbitrum, qui bloque les cryptomonnaies importées dans son écosystème pour une période de deux semaines avant de pouvoir les récupérer. Mais avec l’avantage non négligeable d’offrir un environnement EVM compatible. C’est-à-dire adapté au développement et à l’intégration des protocoles construits sur Ethereum, comme Opensea, Aave, etc… Mais cela en échange d’une sécurité parfois considérée comme réduite.

Ethereum

Les layers 2 d'Ethereum traitent plus de transactions que le réseau du Bitcoin

Hugh B. - 07 Sep 2021 - 09:56

Certains chiffrent permettent de définir une tendance dans le domaine des [...]

Lire la suite >>

Ce qui n’est pas le cas de la version Zero Knowledge, plus robuste. Mais pour le coup jusque là incompatible avec le déploiement de smart contracts et l’environnement EVM d’Ethereum. Raison pour laquelle son développement n’a pas rencontré le même succès que la version Optimistic. Alors que dans les faits, cette solution permet d’obtenir des frais de transaction 200 fois moins élevés que ceux imposés par son layer 1 Ethereum. C’est-à-dire en moyenne environ 0,50$ lorsqu’il est question de payer 90$ sur ce dernier. Avec comme leaders actuels le projet Loopring, ou encore le protocole DyDx qui y a développé son application de trading à effet de levier. Mais la démocratisation pourrait arriver plus rapidement que prévu !

zkEVM – La révolution des layers 2

Les avantages non négligeables offerts par la version Zero Knowledge de ces réseaux de seconde couche ont pourtant continué à motiver certaines troupes. Mais avec une date de livraison possible estimée à plusieurs années, du fait des obstacles à surmonter. Pourtant, le protocole zkSync a créé la surprise cette semaine. Car il vient d’annoncer la sortie de son réseau zkEVM qui, comme son nom l’indique, est compatible avec l’environnement Ethereum Virtual Machine (EVM). Et cela suite au travail sans relâche de la structure Matter Labs à l’initiative de cette avancée historique pour le secteur des cryptomonnaies.

« Les ZK Rollups capables de calcul général sont souvent considérés comme un élément clé dans la phase finale de l’évolutivité d’Ethereum. Mais il y a un an, d’éminents chercheurs pensaient que nous en étions encore loin. Aujourd’hui, nous lançons le premier ZK Rollup compatible EVM sur le testnet public.« 

zkSync

En effet, cette nouvelle version Zero Knowledge permet apparemment d’intégrer toutes les applications décentralisées (DApps) natives d’Ethereum. Mais également le transfert et la gestion des smart contracts qui y sont associés. C’est-à-dire tout ce qui a été développé à l’aide de Solidity, le langage de programmation EVM. Et cela dans un nouvel écosystème aux frais de transaction négligeables, dont la sécurité est assurée par et présentée comme équivalente à Ethereum. Avec la promesse de « fournir aux développeurs un espace de conception pour expérimenter des applications impossibles à l’heure actuelle sur Ethereum. » Tout un programme !

Ethereum

Ethereum 2.0 - Pas avant fin 2022 et avec un réseau en partie centralisé

Hugh B. - 11 Dec 2021 - 09:00

L’évolution difficile du réseau Ethereum vers sa version 2.0 est une [...]

Lire la suite >>

Un layer 2 innovant, aux promesses à peine croyables. Car cela pourrait bien être la solution tant attendue, en mesure de résoudre les problèmes d’Ethereum. Mais il faudra tout d’abord que ce zkEVM passe le crash test du déploiement sur le testnet d’Ethereum. Un réseau sur lequel il est déjà en train d’être malmené par certains membres de la communauté. Et pour le moment, aucune date officielle de déploiement annoncée pour sa version grand public.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche