La Corée du Sud emboîte le pas de la Chine dans l’univers de la blockchain

C’est une information qui vient de tomber. La Corée du Sud prévoit d’investir quelque 12,8 millions de dollars, en 2020, dans le développement des technologies blockchains. Cela concerne aussi bien des applications dans les domaines publics et privés. Il semble que la Chine ne soit pas indépendante de cette prise de décision historique. En effet, Xi Jinping, président chinois, avait annoncé il y a quelques jours son intention de devenir un acteur majeur dans ce domaine en pleine expansion. Nul doute que ses “partenaires” ont été incités à en faire autant.

L’information a fait grand bruit le week-end dernier. Le Bitcoin, lui-même, a vu son cours s’envoler de plus de 40% en moins de 24 heures. La Chine entrait dans la danse de l’univers de la blockchain. Une information qui semble faire des émules dans les proches du pouvoir de Pékin. C’est effectivement au tour de la Corée du Sud d’annoncer un plan de développement en faveur de la technologie blockchain. L’avenir est en train de se dessiner en Orient.

La Corée du Sud investit dans la blockchain

Séoul n’en est pas à son coup d’essai dans le domaine. Il y a quelques mois, la capitale sud-coréenne annonçait vouloir développer une monnaie numérique, le S-Coin, censée permettre, entre autres, de récompenser les citoyens participant à des initiatives publiques. Un projet est également en cours pour développer une infrastructure blockchain pour gérer les contrats de travail et d’assurance. Le maire de la ville souhaite, quant à lui, faire passer les services administratifs sur cette technologie d’ici 2022, avec un budget total de 75 millions d’euros à la clef.

Cette dernière annonce, publiée dans Fn News le 28 octobre, s’inscrit donc dans une volonté affirmée depuis longtemps par la Corée du Sud. Les chiffres sont annoncés et un programme est déjà en train d’être mis en place. Le but est de soutenir les startups émergentes, de former et de soutenir une nouvelle génération d’experts dans le domaine de la blockchain. Une stratégie ambitieuse et novatrice.

Un plan d’action détaillé

En premier lieu, le KISA – Agence de Sécurité d’Internet sud-coréenne – se voit allouer 10,5 milliards de WON, soit environ 9 millions d’euros. Cet argent sera utilisé pour aider au développement de 10 projets innovants dans les secteurs publics et privés. Une partie des fonds servira également à accompagner un projet sur le long terme.

Corée du Sud et blockchain

Présentation du projet par le KISA

C’est ensuite la NIPA – Agence Nationale de Promotion de l’Industrie Informatique – qui bénéficiera d’une enveloppe de 3 millions d’euros. Cette somme servira à former gratuitement une nouvelle génération de spécialistes dans le domaine de la blockchain. Ce qui permet de penser que dans quelques années seulement, le pays deviendra un leader incontournable dans le domaine. Il est aussi question de mettre en place un soutien technique dans le domaine, à destination des entreprises qui s’engagent dans cette voie.

Le pouvoir de Séoul reste cependant assez défavorable à certaines applications publiques de cette technologie, tout comme aux cryptomonnaies en général. Il semble donc que cette évolution annoncée s’accompagne encore de certaines réticences. Mais bon nombre d’acteurs privés du pays travaillent à leur acceptation future.

Les pays asiatiques, comme la Chine et la Corée du Sud, ont bien senti que l’avenir de l’informatique, et de la gestion sécurisée du stockage et de la transmission de données, se jouait dans l’univers de la blockchain. D’autres pays de cette zone ne manqueront pas de prendre le train que la Chine vient de mettre officiellement en marche.  Un positionnement fort qui pose question. Car quel peut être l’avenir d’une technologie, dont la philosophie première est de fonctionner sans organe de contrôle, entre les mains d’un pays comme la Chine ?

➡️Suivre CryptoActu sur Telegram et sur Youtube

Commentaires

venenatis, suscipit adipiscing Lorem massa Curabitur ut diam eget Praesent dolor. Aenean
76 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez