Il envoie 800 BNB à la mauvaise adresse sur Binance. Faut-il lui venir en aide ?

 Il envoie 800 BNB à la mauvaise adresse sur Binance. Faut-il lui venir en aide ?

Il est des erreurs qui peuplent les cauchemars de tous les utilisateurs de cryptomonnaies. La décentralisation offre des avantages qui sont à la hauteur des risques que sa mise en place implique. Car la liberté et l’autonomie s’accompagnent d’une responsabilisation qui ne s’encombre pas de certains faux pas. Une difficile expérience dont vient de faire les frais un utilisateur de la plateforme Binance. 

Nous entrons là dans un débat tout autant technique qu’idéologique. À l’origine, une erreur aussi banale que fatale qui concerne l’envoi de 800 BNB (environ 20 000$) à une mauvaise adresse de destination. Une manipulation malheureuse qui a enclenché un processus de destruction immédiat et automatique sous la forme d’un burn.

Rien de surprenant, puisque dans le domaine de la blockchain et de la décentralisation cela est la difficile règle de ce genre de faute. Et il n’existe pas de clémence ni de retour en arrière possible. En tout cas pas pour le moment, même si des projets tentent de trouver des solutions à ce problème qui représente l’un des freins majeurs à l’adoption des cryptomonnaies

Un gars a envoyé 800 BNB à la mauvaise adresse 

Cela s’est déroulé hier. Et cette actualité a donné lieu à un débat très intéressant sur le sujet. Le tout initié par une publication sur le compte Twitter de Changpeng Zhao (CZ), fondateur de la plateforme Binance. 

Ce dernier y expose les faits et demande à la communauté si la plateforme Binance doit intervenir. Cela car le malheureux utilisateur à l’origine de cette bévue réclame une assistance sur ce sujet délicat. Mais est-ce réellement possible ?

« Un gars vient d’envoyer 800 BNB (20 000 $) à une adresse de contrat intelligent par erreur sur Binance Smart Chain. Du coup, ils ont été brûlés (bloqués pour toujours). Maintenant, il demande notre aide. Nous pourrions remédier à cela en déduisant ce montant du prochain burn (de BNB, ndlr). Devons-nous le faire ? » – CZ, Binance

Et cette simple question posée par Changpeng Zhao à la fin de son message est actuellement à l’origine d’un véritable débat de fond sur le sujet. Dans l’environnement de décentralisation de la blockchaindoit-on aider les personnes qui font des erreurs de ce type ? 

Il faut lui venir en aide

Une partie de la communauté pense qu’il serait effectivement fairplay de venir en aide à cet utilisateur quelque peu maladroit. Certains exprimant cette requête sous la forme d’un respect mérité par cet investisseur apparemment fidèle à la cryptomonnaie BNB et à Binance. D’autant plus que la possibilité présentée par le fondateur de Binance vient semer le doute dans un processus jusque là irrémédiable. 

« Voici le dilemme avec la crypto. Nous voulons une adoption massive, mais honnêtement qui va utiliser une devise dans laquelle vous pouvez perdre 20k en envoyant à une mauvaise adresse. Si (Binance, ndlr) c’était une plateforme d’échange vraiment décentralisée alors ses fonds seraient perdus. Mais puisque ce n’est pas le cas et que vous en avez la capacité, aidez-le. »

Une remarque qui a du sens. Car l’absence de recours dans ce genre de situation est principalement le fait de l’absence effective de recours. Or, dans le cas présent une solution est présentée comme possible

Mais cette dernière va à l’encontre du principe de décentralisation qui est au coeur de l’univers des cryptomonnaies. Le fait même que Changpeng Zhao exprime la possibilité de pouvoir intervenir sur des fonds en BNB dédiés à la destruction par un processus de burn est un problème. Ce qui alimente le camp de ceux qui ne pensent pas qu’une aide soit la bonne option dans le cas présent. Ni même dans tous les cas similaires. 

Il ne faut pas lui venir en aide

Ce camp peut être défini comme celui des fervents partisans de la décentralisation. Un processus qui ne mérite aucune sorte d’exception. Car cela pourrait en remettre le fondement même en question et ouvrir la voie à toutes sortes de réclamations et de dérives. 

Cette perte de 800 BNB est alors envisagée comme un mal nécessaire qui peut être comparé au fait d’égarer son portefeuille. Ou à un manque évident de sécurisation des fonds à l’origine d’un vol. Une opération qui n’engage que son initiateur qui ne peut pas en faire le reproche à une tierce personne. 

« Je suis désolé pour le gars, mais il est responsable de ses actes. Le risque d’une telle erreur fait partie du jeu. Est-ce que l’envoi à la mauvaise adresse est plus excusable que d’être négligent avec votre sécurité et d’avoir des fonds volés ? Changer les règles du burn de BNB n’est pas la solution. » – Julius Crypto

Certains participants allant encore plus loin, en proposant à Changpeng Zhao de protéger ce principe de centralisation en intervenant à titre personnel. Puisque cette affaire semble lui tenir à cœur il n’a qu’à régler cette facture lui-même. Ce qui au demeurant représente une broutille pour le tout jeune milliardaire qu’il est !

« Ne le faites pas. Cela impliquerait une rupture de la décentralisation et notre engagement. CZ, vous n’avez qu’à lui donner  20k de votre propre poche. Vous serez plus populaire et prospère. » – Satria Nakamoto

Un problème qui reste complexe 

Le sujet n’est réellement pas aussi simple qu’il y paraît au premier abord. Car les principes fondamentaux sur lesquels sont construites les cryptomonnaies doivent être protégés. En particulier dans l’environnement actuel qui voit les instances de régulation tenter d’en réduire l’impact et l’indépendance

Mais dans le même temps, les utilisateurs de ces outils financiers d’avenir méritent également de bénéficier d’un droit à l’erreur qui n’est pour le moment pas d’actualité. Une problématique qui mérite de trouver une solution plus fiable qu’une simple et irrémédiable disparition des fonds concernés.

Quoi qu’il en soit, il semble que CZ ait pris sa décision sur le sujet. Une information confirmée par un message laconique dans le fil de cette discussion indiquant que ce problème « sera pris en charge. » Ce qui n’a en rien apaisé le débat. Et qui ne laisse aucune indication sur le fait de savoir si cet engagement concerne la plateforme Binance ou Changpeng Zhao lui-même

Et vous, quel est votre avis sur cette question ? 

Hugh B.

Hugh B.

Grand voyageur. Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont pas des conseils financiers.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,181