Inde – Un arnaqueur torturé et assassiné par ses complices (68 millions de dollars en Bitcoin)

D'après le rapport d’enquête des autorités indiennes, un orchestrateur d’exit scam (arnaqueur) dénommé Arun Mohan Joshi aurait été tué par ses propres collaborateurs car il aurait tenté de dissimuler le butin du vol de près de 68 millions de dollars en BTC.

Un vol de Bitcoins qui tourne au règlement de compte

Alors que les procès s’enchaînent entre la RBI (Banque centrale indienne) et les pro-cryptos sur le fait d’interdire ou non les activités liées aux cryptomonnaies, la police indienne a révélé une sombre histoire qui consiste en une arnaque, suivie d'un crime. Tout a simplement commencé avec un vol de Bitcoins de type exit scam par un groupe de personnes mal intentionnées. D’après la déclaration des autorités, un orchestrateur de vol massif aurait ainsi arnaqué des habitants de Manjeri, Pandikkkad et Malappuram dans les villes de Kerala avant d’être assassiné par certains de ses collaborateurs (donc complices de l'arnaque). D'après les faits connus, le malfrat en question dénommé Abdul Shakoor, aurait récolté près de 68 millions de dollars en BTC à l’issue de l’opération.

L'Inde se montre hostile envers les cryptomonnaies

L'Inde se montre pour le moment plutôt hostile envers les cryptomonnaies.

Par ailleurs, le plan du groupe se résumait à partager ultérieurement les gains qui se sont retrouvés stockés dans un portefeuille protégé par une clé privée détenue par Shakoor. Cependant, ce dernier n’a pu effectuer le partage en raison d’un "piratage du portefeuille" selon ses dires, ce qui a mené ses compères à le torturer.

"Quand ses associés lui ont posé des questions sur l’argent récolté, Shakoor leur aurait dit que son compte Bitcoin avait été piraté. Peu convaincus, ses associés ont monté un plan pour récupérer la clé privée de son compte", explique Arun Mohan Joshi, le responsable de l’enquête avant d’indiquer que ces tortures lui ont coûté la vie.

Une histoire qui risque de peser sur l’avenir des cryptomonnaies en Inde

Ce nouveau rapport de police risque d’impacter négativement la décision du gouvernement indien sur la réglementation des cryptomonnaies, qui est toujours en cours de discussion. En effet, les institutions politiques d’Inde débattent à propos d'un projet de loi qui devrait sceller le sort des activités numériques. D’autre part, la RBI avait été auditionnée par la Cour suprême concernant ses manœuvres d’interdiction autoritaire des activités de trading crypto chez les institutions bancaires avant d’être interpellée par les juges sur la nature illégale de ces décisions. Cependant, la tendance concernant les cryptomonnaies pourrait se résorber et donner raison à la RBI face à la recrudescence des arnaques et autres crimes et délits liés aux opérations crypto.

Les arnaques au Bitcoin font rage en Inde

Les arnaques en rapport avec le Bitcoin font rage en Inde.

Rappelons que la RBI multipliait les déclarations à propos des risques rattachés à l’introduction de cette technologie financière depuis des mois en spécifiant les insécurités introduites par les malversations financières. Aujourd’hui, l’histoire d’Abdul Shakoor et de sa bande pourrait influencer la décision finale du gouvernement et des législateurs. Pour sa part, le groupe responsable d’ériger le projet de loi sur la réglementation a proposé l’idée d’une sanction sévère pour les crypto-arnaqueurs à défaut d’une interdiction totale des activités de monnaies numériques sur le sol indien.

➡️Pour suivre CryptoActu sur Telegram, c’est par ici : https://t.me/CryptoActuCom ⚡️
➡️S’abonner à notre contenu vidéo sur Youtube !

CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

dictum ut fringilla efficitur. Praesent nec Lorem id,
30 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez