La banque US BNY Mellon active ses services crypto en Irlande malgré une Banque centrale rétive

 La banque US BNY Mellon active ses services crypto en Irlande malgré une Banque centrale rétive

La plus ancienne institution bancaire des Etats-Unis prévoit de déployer ses services de garde crypto en Irlande via sa succursale locale. Une annonce qui coïncide avec l’inquiétude exprimée par la Banque centrale du pays à l’égard de la popularité croissante de Bitcoin et altcoins. Mais les avertissements qu’elle lance aux investisseurs ne seront peut-être pas sans conséquences. L’une de ses responsables, Derville Rowland, étant appelée à présider aux destinées de la réglementation européenne en la matière.

BNY Mellon lance son service crypto en Irlande

BNY Mellon a fait sensation en ce début d’année en annonçant déployer une unité de conservation et de transfert dédiée aux cryptomonnaies pour ses clients qualifiés, considérant, comme l’affirmait à l’époque son directeur Roman Regelman, que « les actifs numériques faisaient désormais partie du courant dominant ». Première banque de dépôt américaine à proposer ce type de service, elle a depuis été suivie par d’autres. JPMorgan, Citi et Goldman Sachs ont déclaré travailler également à des solutions cryptos, soutenant le virage institutionnel pris par l’écosystème ces derniers mois.

Le géant bancaire américain qui est entré sur le marché irlandais en 1994, a créé un « Digital Innovation Hub » à Dublin. Il sera, selon le média local Business Post, réglementé par la Banque centrale pour agir en tant que dépositaire d’actifs numériques. Autrement dit, BNY Mellon permettra à ses clients de détenir, transférer et émettre du Bitcoin, des altcoins mais aussi des jetons non fongibles (NFT) ainsi que des monnaies numériques d’Etat (CBDC).

La Banque centrale irlandaise préoccupée par la croissance des cryptomonnaies

L’annonce de la banque américaine coïncide avec un moment particulièrement houleux pour les cryptomonnaies. En effet, face à la croissance d’un marché crypto qui a doublé sa capitalisation en quelques mois et qui a connu une chute spectaculaire depuis la mi-avril, les Banques centrales, déjà sur des charbons ardents, ont multiplié les mises en garde. Et la Banque centrale d’Irlande n’échappe pas à la règle. Dernière intervention : celle de la directrice générale, Derville Rowland. Elle a lancé un avertissement sans appel aux investisseurs tentés par les cryptomonnaies.

Les actifs cryptographiques sont un investissement assez spéculatif et non réglementé. Les gens devraient être vraiment conscients qu’ils pourraient perdre la totalité de cet investissement.»

Derville Rowland, directrice générale de la conduite financière à la Banque centrale d’Irlande

Des paroles à ne pas prendre à la légère dans la mesure où c’est une voix qui compte en matière de réglementation. En effet, Derville Rowland doit, selon Bloomberg, prendre en juillet la présidence du comité permanent de gestion des investissements de l’Autorité européenne des marchés financiers (ESMA) – le groupe qui participe à l’élaboration de la réglementation pour le secteur des fonds. Connue pour son intransigeance, elle pourrait influer sur une réglementation européenne très stricte en matière de cryptomonnaies.

Nathalie E.

Littéraire open source. Mon credo : contribuer à populariser le monde des cryptos et à encourager sa mixité.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,688