L’Open Banking de Revolut arrive en France

 L’Open Banking de Revolut arrive en France

La néo-banque Revolut poursuit sa stratégie de développement en proposant à ses clients français la possibilité de centraliser l’ensemble des outils utiles au suivi des finances personnelles et professionnelles.

Un agrégateur de comptes

La fonctionnalité baptisée « Open Banking » de la néo-banque Revolut vient de débarquer en France. Elle permet de lier ses différents comptes bancaires sur une seule et même application en parallèle de son compte courant Revolut.

Les utilisateurs français pourront donc désormais connecter leur compte en provenance de différentes banques. La Caisse d’Epargne, la Banque Populaire, le Crédit Agricole, la Société Générale, American Express, BNP Paribas et son émanation en ligne Hello Bank sont les premières. Une liste encore limitée mais qui pourrait bientôt s’élargir à d’autres organismes bancaires. Une perspective a priori intéressante, notamment pour un public de professionnels plus susceptible encore d’avoir l’utilité d’un agrégateur de comptes.

Ouverture du marché

La nouvelle offre Open Banking de l’application mobile financière britannique a été développée en partenariat avec le fournisseur technologique TrueLayer. Une entité réglementée qui a créé une interface spécifique, une API (interface de programmation interopérable), permettant aux entreprises d’accéder aux données de leurs clients. Une solution rendue possible depuis 2018 grâce à la directive européenne DSP2 (Deuxième directive européenne sur les services de paiement) qui a donné lieu à un bras de fer entre banques et startups de la fintech. Une lutte âpre qui s’est conclue par l’obligation pour les banques de fournir l’accès aux données de leurs clients (sous réserve de leur consentement, bien sûr) à des acteurs tiers.

Disponible depuis cinq mois sur le territoire britannique, l’Open Banking de Revolut désormais disponible pour le million d’utilisateurs français ne recense, pour le moment, que des informations liées aux différents soldes sans possibilité d’effectuer des transactions. Mais la néo-banque compte lancer bientôt un dispositif qui permettra d’opérer des virements directement depuis l’application à partir d’un compte externe.

Qui contrôle qui ?

Avoir la possibilité de gérer tous ses comptes en un clin d’oeil à partir d’une appli de son smartphone est une fonctionnalité qui monte en puissance. D’ailleurs, si Revolut la propose en France, c’est que c’est le pays européen, avec le Portugal, qui alloue, selon une étude YouGove, le plus gros budget consacré à l’Open banking.

Le lancement de l’Open Banking pour les clients de Revolut en France marque une forte expansion de nos opérations dans le pays. (…) Nous sommes certains qu’avec la réputation de la France en matière d’innovation technologique, les consommateurs et les entreprises reconnaîtront rapidement ces avantages et adopteront l’Open Banking.”

Francesco Simoneschi, co-fondateur de TrueLayer

Grâce à un rapprochement entre organismes bancaires et créativité des fintechs, les consommateurs accèdent indéniablement à une expérience utilisateur améliorée.

Open banking ou DeFi

Mais cette « apisation » des services transforme la banque en une sorte de supermarché de produits financiers. Alors certes, à terme, le consommateur pourra construire sa propre offre de services financiers via de multiples fournisseurs. Il bénéficiera en quelque sorte d’un menu à la carte supposément ajusté à ses besoins. Une offre qui peut sembler séduisante mais seulement si on est prêt à abandonner toute prérogative sur ses données personnelles

Dans le cas contraire, on peut s’intéresser de près à la DeFi, autrement dit à la finance décentralisée. Reposant sur différents protocoles ouverts et publics, essentiellement sur Ethereum, l’objectif de la DeFi est d’offrir à chacun un accès aux services et produits financiers sans passer par des organes de contrôle comme les banques. Accessible aussi sur smartphone, c’est un univers innovant en pleine expansion mais qui est quelque peu complexe à appréhender. La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez commencer à vous y initier par la lecture de notre rubrique dédiée.

Nathalie E.

Nathalie E.

Littéraire open source. Mon credo : contribuer à populariser le monde des cryptos et à encourager sa mixité.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,180