Plateformes d'échanges

Manque de liquidité ? Non, l’exchange Hotbit suspend les retraits en raison d’un gel partiel de ses fonds par les autorités

11 Août 2022 - 07:28

La bourse d’échange crypto Hotbit vient à son tour de suspendre son offre de services. Mais si les utilisateurs ne peuvent plus interagir avec la plateforme, ce n’est pas en raison d’un manque de liquidité lié au marché baissier, mais dans le cadre d’une enquête judiciaire visant l’un de ses ex-employés.

Hotbit suspend ses services en raison d’une enquête visant un ex-employé

Décidément, il ne fait pas bon laisser ses cryptos traîner sur un exchange centralisé. Après tant d’autres, c’est la plateforme Hotbit qui déclare geler tous les échanges, dépôts et retraits crypto de ses utilisateurs pour une durée indéterminée. Cependant, le motif de cette suspension est singulier. En effet, l’exchange évoque une enquête criminelle ciblant l’un de ses anciens employés.

Plus précisément, l’individu serait soupçonné d’avoir participé à un projet externe à l’entreprise enfreignant les lois pénales. Bien qu’il travaillait à ce moment-là pour Hotbit, l’échange assure qu’il ignorait tout de ses agissements même si plusieurs de ses cadres supérieurs ont été assignés à comparaître pour participer à l’enquête. De fait, et en dépit d’une réfutation vive de toute implication, les autorités en charge de la procédure ont ordonné un gel partiel des fonds de Hotbit, empêchant la plateforme de pouvoir continuer à fonctionner normalement.

Hotbit et les autres employés de la direction de Hotbit ne sont pas impliqués dans le projet et n’ont aucune connaissance des informations illégales impliquées dans le projet. Cependant, nous coopérons toujours activement avec les autorités chargées de l’application de la loi dans leurs enquêtes et communiquons en permanence avec elles par l’intermédiaire de nos avocats et demandons la libération des avoirs gelés. 

Communiqué de Hotbit

Des fonds dits sécurisés mais une communication partielle

L’exchange assure que tous les fonds de ses clients sont en sécurité et qu’ils continueront de percevoir des revenus de leurs «produits d’investissement» pendant toute cette période. Il indique également que chacun d’entre eux recevra un plan de compensation une fois que le site reprendra ses activités. En revanche, toutes les positions ETF à effet de levier ont été, selon un autre communiqué, liquidées de force à 12h00 UST le 10 août et toutes les commandes ouvertes non remplies précédemment passées par les clients ont été annulées pour « éviter les pertes dues aux fluctuations du marché ».

Comme souvent dans ce genre de situation, la communication n’est que partiellement transparente. Ainsi, la plateforme enregistrée à Hong Kong et en Estonie et basée à Shanghai et Taipei, n’a pas voulu divulguer l’identité de la juridiction qui la soumet à ses inquisitions. Son million d’utilisateurs revendiqué, provenant de plus de 170 pays différents, a de quoi être inquiet. L’opacité n’est jamais un bon signal, la saga Celsius en est un bon exemple.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche