Blockchain

Open Network (TON) – Transférer des cryptomonnaies sans frais sur Telegram

29 Avr 2022 - 15:00

La guerre fait rage entre les instances de régulation et la volonté de certains réseaux sociaux de passer à l’ère des cryptomonnaies. Avec sur le devant de la scène l’échec cuisant de Meta (alors encore Facebook) et son Libra, devenu Diem avant de finalement disparaître. Et dont le battage médiatique a fini par faire oublier le fiasco du plus cypherpunk GRAM de la messagerie Telegram, intervenu à la même époque. Ce dernier transformé en un projet TON Network (TON) censé permettre de poursuivre cette aventure en toute indépendance. Et à l’origine d’un retour inattendu cette semaine sous la forme d’un réseau de transfert intégré à… Telegram.

Cette actualité pourrait se résumer à l’idée que lorsqu’une porte se ferme, il reste possible de passer par la fenêtre. Avec comme acteur principal le projet TON Network (TON), initialement enregistré comme « Telegram Open Network » en 2020. Une initiative née des cendres encore chaudes de la bataille juridique perdue par abandon contre la SEC par la cryptomonnaie GRAM de la messagerie Telegram. Et dont l’objectif était à cette époque de poursuivre l’aventure en toute indépendance vis-à-vis de sa maison mère.

Régulation

Incroyable - Le projet GRAM de Telegram envoyé au tapis par la SEC

Hugh B. - 13 May 2020 - 11:00

L’annonce résonne comme un coup de tonnerre au sein de la cryptosphère. [...]

Lire la suite >>

Mais dans les faits, cette scission programmée avait surtout comme but d’éloigner les instances de régulation de Telegram. Car de toute évidence, le réseau de paiement TON Network n’a jamais cessé de graviter autour de cette messagerie (sans que cela soit officiel). Pour preuve, la récente annonce publiée sur son compte Twitter il y a quelques jours. Cela au sujet de la mise en place d’un système de transfert de cryptomonnaies Toncoin (TON) à l’attention de ses utilisateurs.

Open Network – Envoyer des cryptomonnaies sans frais

Cette annonce est plus inattendue que surprenante. En effet, le projet TON Network vient de publier une information selon laquelle sa cryptomonnaie Toncoin (TON) ferait son entrée au sein de Telegram. Cela sous la forme d’un réseau de transfert dédié, accessible à tous ses utilisateurs. Le tout directement en passant par le service de chat de cette messagerie, « sans aucuns frais de transaction. » Et une solution présentée comme débarrassée des « longues adresses de portefeuille » et de l’attente interminable d’une confirmation. Tout cela porté par le judicieusement renommé Open Network afin de ne plus citer Telegram. Mais y a-t-il réellement un lien ?

En pratique, cet ajout prend la forme d’un bot (portefeuille) intégré à Telegram, en mesure de gérer le transfert de la cryptomonnaie TON. Mais également l’achat et le trading de cette dernière en passant par la plateforme OKX (anciennement OKex). Avec comme cible espérée, les 550 millions d’utilisateurs actifs de cette messagerie réputée pour sa confidentialité. Et comme seul impératif, l’installation de la dernière version de Telegram. Cela afin de rejoindre les 800 000 comptes ayant déjà activé cette fonctionnalité, selon le projet Open Network.

Un projet sans lien officiel avec Telegram

Néanmoins, aucune information officielle n’a encore été partagée sur le sujet par Telegram. En particulier car cette messagerie permet à ses utilisateurs de créer des bots pour automatiser leurs activités sur sa plateforme. Ce qui veut dire que même si cette fonctionnalité mise en place par Open Network fonctionne en son sein, rien ne permet d’affirmer qu’elle a été approuvée par l’entreprise. Est-ce une politique de la prudence, pour ne pas éveiller l’intérêt de la SEC ? Quoi qu’il en soit, la prudence doit rester de mise afin de ne pas céder à la précipitation.

En particulier si l’on considère que la cryptomonnaie TON affiche une baisse de plus de 3% sur les dernières 24h. Mais tout de même une hausse de 16% depuis cette annonce du projet Open Network en début de semaine. Avec une formule clairement indépendante de la messagerie Telegram qui pourrait lui permettre d’échapper à la SEC. Mais encore faut-il que cela ne se résume pas un nouveau fiasco en cours dans le domaine…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche