Plus de 1200 plaintes pour des escroqueries aux crypto-actifs en Australie

Le garde-fou australien des consommateurs aurait reçu plus de 1 200 plaintes au sujet d’escroqueries portant sur des actifs cryptographiques en 2017.

Selon l’émission économique 7.30 de la chaîne ABC, les données obtenues dans le cadre du programme Scamwatch de l’Australian Competition & Consumer Commission (ACCC) indiquent que 1 289 plaintes liées à des fraudes utilisant des actifs cryptograhiques ont été déposées en 2017. Ces plaintes totalisent 1 218 206 $ de pertes pour les victimes.

John Price, commissaire de l’Australian Securities and Investments Commission (ASIC), a déclaré au cours de l’émission:

“Il a été bien documenté que certains de ces produits sont des escroqueries, alors veuillez ne pas investir à moins d’être prêt à perdre une partie ou la totalité de votre argent.

Ces nouvelles surviennent deux mois après que le pays ait procédé à des changements réglementaires pour mieux contrôler le secteurs des jetons cryptographique. En décembre, l’Australian Transaction Reports and Analysis Centre (Austrac) a obtenu la permission de surveiller les échanges de bitcoins australiens.

Cette décision implique que les échanges dans le pays doivent s’inscrire auprès d’Austrac et être inscrits sur un registre dédié. Ils sont également tenus de mettre en place d’autres procédures, y compris pour contrer les risques de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme, vérifier l’identité des clients et conserver certains dossiers pendant sept ans.

Les organismes de réglementation et d’autres autorités du monde entier commencent aussi de plus en plus à prendre des mesures pour lutter contre les manœuvres frauduleuses utilisant ces nouvelles technologies et l’explosion du cours des principales monnaies virtuelles pour arnaquer des consommateurs.

D’après coindesk

Commentaires

venenatis risus massa sed suscipit adipiscing porta. pulvinar
Partagez
Tweetez
Partagez