Plateformes d'échanges

Binance et FTX s’implantent dans le golfe Persique

16 Mar 2022 - 10:58

Binance et FTX étendent leur champ d’action à deux Etats arabes du Golfe. La première à Bahreïn, la seconde aux Emirats arabes unis. Un mouvement qui n’est pas le fruit du hasard. Cette région du Moyen-Orient se voulant une terre d’accueil pour l’industrie crypto avec un cadre législatif incitatif et des infrastructures ad hoc.

Binance au royaume de Bahrein

Les principales plateformes d’échange crypto ont l’esprit de conquête. Les unes et les autres multiplient leur implantation dans différentes régions du monde pour assurer leur développement. Mais leur volonté d’extension se heurte souvent à des réglementations locales sourcilleuses. Soit peu accueillantes, soit trop complexes pour leur permettre de réaliser leur dessein. Aussi, il n’y a pas deux fois à leur dérouler un tapis rouge pour qu’elles déboulent dans des contrées qui manifestent un réel intérêt pour leur activité en instaurant un cadre réglementaire sécurisé. C’est donc tout logiquement que Binance débarque à Bahreïn et FTX à Dubaï.

Ce n’est pas la première incursion de Binance au Moyen-orient. L’exchange a déjà noué un partenariat avec les responsables du Dubai World Trade Center (DWTC), une « zone réglementée » dédiée aux fournisseurs de services crypto. Et une rampe de lancement toute trouvée pour s’étendre sur la péninsule arabo-persique ainsi qu’en témoigne son obtention d’une licence au Royaume de Bahreïn.

Une licence à Bahreïn qui ouvrira les portes des autres Etats du Golfe

Ainsi, non seulement Binance pourra y proposer ses services, mais pourra également par extension, les proposer aux autres pays membres du Conseil de Coopération du Golfe (CCG). L’Arabie Saoudite, Oman, Koweït et le Qatar pourraient donc bientôt être desservis par la plateforme de CZ. Le fondateur et PDG a d’ailleurs pour la circonstance souligné l’importance de l’accord.

La licence au Bahreïn est une étape importante; Notamment dans notre cheminement vers une licence et une réglementation complètes dans le monde. 

Chanpeng Zhao dit « CZ » in Communiqué de presse

Tandis que de son côté, Bahreïn s’est félicité de la collaboration avec un leader majeur de l’industrie crypto.

Bahreïn a construit une infrastructure de classe mondiale pour soutenir l’industrie de la blockchain. Avec des réglementations solides et des talents diversifiés dans les services financiers, la fintech et la technologie. Cette collaboration avec des leaders de l’industrie tels que Binance renforcera encore notre mission d’établir le Royaume de Bahreïn comme un centre d’affaires de premier plan.

Khalid Humaidan, PDG de l’Office de développement économique de Bahreïn (EDB) in Communiqué de presse

FTX à Dubaï

Au même moment, une rivale d’envergure, la plateforme FTX, a obtenu une licence d’échange d’actifs numériques à Dubaï. Un accord qui lui permettra également d’y établir un siège régional. En d’autres termes, la filiale européenne de FTX, détentrice de la licence, va cohabiter avec Binance au coeur du fameux Dubaï World Trade Center. 

Outre la négociation d’actifs, la société de Sam Bankman-Fried prévoit d’y lancer des produits dérivés crypto complexes. Pour ce faire, elle s’appuiera sur la chambre de compensation – infrastructures gérant les risques liés aux valeurs mobilières, notamment en matière de contrepartie – particulièrement performante aux Emirats arabes unis (EAU).

Nous avons établi une autorité indépendante pour superviser le développement du meilleur environnement commercial au monde pour les actifs virtuels. Que ce soit en termes de réglementation, de licences, de gouvernance et en conformité avec les systèmes financiers locaux et mondiaux.

Cheikh Mohammed bin Rashid, vice-président et souverain de Dubaï, cité par TheNational

L’industrie crypto futur de l’économie mondiale… mais sans l’Europe

L’économie numérique aux EAU contribue déjà à environ 4,3 % au produit intérieur brut. Soit 27,2 milliards de dollars selon les chiffres du gouvernement. En accueillant les principaux acteurs de l’industrie, la ville-capitale compte bien amplifier le mouvement.

Notre régime (…) est structuré pour catalyser la collaboration, favoriser l’innovation et donner la priorité la plus critique à la protection du public… L’octroi de licences FTX dans le cadre de ce régime spécialisé reflète notre volonté de n’autoriser que les acteurs mondiaux les plus crédibles qui démontrent un engagement constant à assurer la pérennité de ce secteur.

Helal Saeed Al Marri, directeur général de la DWTC, cité par TheNational

Considérant l’industrie des crypto-actifs comme un accélérateur de la future économie mondiale, Dubaï se place en pole position avec des mesures très concrètes. Pendant ce temps-là, l’Union Européenne perd son temps en arguties et vaines palabres avec un projet MiCA qui compromet l’avenir des cryptos sur le vieux continent.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche