Metaverse et Gaming

Corée du Sud – 187M$ investis dans un projet national de métavers

01 Mar 2022 - 15:00

Les différentes orientations que prennent les innovations portées par le secteur des cryptomonnaies sont parfois surprenantes. Avec dans le cas présent, le développement de ces univers virtuels rassemblés sous le terme générique de métavers. Des mondes numériques décentralisés entre gaming et réseaux sociaux, selon certains. Ou la prochaine dystopie infernale, tapissée de publicités et peuplée de multinationales à l’affût, selon d’autres. Mais c’était oublier un peu vite la Corée du Sud, décidée à construire son métavers national dans le cadre de son « New Deal numérique. »

L’essor exceptionnel des métavers a bousculé le marché des cryptomonnaies à la fin de l’année dernière. Une connexion entre gaming, jetons NFTs et monnaies numériques au centre de l’émergence de ces nouveaux univers virtuels. Et presque aussitôt, l’arrivée en fanfare de Facebook renommé en Meta afin d’inscrire son empreinte sur ce secteur émergent. Car il se pourrait bien que tout cela devienne le prochain terrain social des générations à venir.

Metaverse et Gaming

L'effet Metaverse

Nathalie E. - 14 Nov 2021 - 16:58

Le metaverse est le dernier sujet brûlant dans le monde de la Tech. Il [...]

Lire la suite >>

Une dynamique portée par des projets de mondes virtuels où des parcelles de terres numériques s’arrachent à prix d’or. Ces dernières vendues à des entreprises comme Carrefour, Adidas ou encore Samsung afin d’y asseoir leurs présences. Une folie spéculative qui ne semble pas connaître de limites. Car la Corée du Sud vient d’annoncer un investissement de 187 millions de dollars (223,7 milliards de wons) pour développer son « monde virtuel étendu. » C’est-à-dire ?

Corée du Sud – 187M$ pour un métavers national

La Corée du Sud n’est pas connue pour l’amour qu’elle porte aux cryptomonnaies. C’est même tout le contraire, puisque ses récentes décisions sur le sujet concernent des restrictions draconiennes émises à leur encontre. Avec dans le même temps, une interdiction pure et simple des jetons NFT et des jeux de Play to Earn qui y sont associés. Une réalité bien étrange, en relation à sa récente volonté de créer une plateforme nationale dédiée au métavers. Et une contradiction que souligne Simon Kim, PDG de la structure de capital risque crypto sud-coréenne Hashed.

« C’est la question de la réglementation à laquelle le gouvernement devrait accorder plus d’attention. En Corée, la publication de jeux NFT est interdite et l’émission de jetons est également interdite.« 

Simon Kim, Hashed

Ce dernier expliquant néanmoins que cette plateforme de réalité virtuelle nationale a pour vocation de stimuler l’expansion commerciale des entreprises inscrites dans son développement. Et, selon lui, l’implication du gouvernement n’est pas problématique, puisque « le secteur privé investit déjà activement dans le marché du métavers. » Avec un ministère des Sciences et des Technologies de l’information et de la communication qui ambitionne de créer un environnement « décentralisé, sécurisé et fiable. » Tout un programme.

Un métavers aux ambitions internationales ?

Car la mise en place de ce monde virtuel étendu repose sur 4 piliers essentiels. Avec en premier lieu, une volonté de décentralisation basée sur « l’économie des créateurs. » Et dont on se demande bien comment elle peut-être effective en relation à un gouvernement comme principal actionnaire. Ensuite, la formation et l’accompagnement de « professionnels techniques et de talents de haut niveau » afin d’en soutenir la croissance. Tout cela à l’aide de financements destinés à encourager « le développement technologique et l’expansion à l’étranger des entreprises dans le monde virtuel élargi. » Et enfin, une sécurité assurée par une « autorégulation » de ses participants. Mais également « l’établissement de principes éthiques appliqués à ce métavers.

« Il est important de créer un écosystème de métaverse de classe mondiale comme point de départ pour favoriser intensément une nouvelle industrie hyper-connectée.« 

Park Yungyu, chef du département de la communication et des politiques

Avec cette plateforme dédiée au métavers, le gouvernement de Corée du Sud souhaite étendre la croissance industrielle de ses villes, de son système éducatif ou encore du tourisme. Tout cela dans une version virtuelle présentée comme solution d’avenir. Et inscrit au sein de la dynamique mise en place avec son « Digital New Deal. » Un ensemble de politiques nationales dont l’objectif est de favoriser et encourager la croissance des technologies numériques sur son territoire, et au-delà. Une affaire à suivre…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche