EOS hacké de nouveau – 110K$ envolés à cause d’une faille

Une mauvaise nouvelle vient d’apparaître dans l’écosystème crypto, et le crypto-projet concerné n’est autre qu’EOS, coutumier du fait depuis plus d’un an.

EOS est une cryptomonnaie régulièrement critiquée pour sa centralisation (au contraire du Bitcoin par exemple), mais qui semble en plus de cela très sensible aux piratages. En effet, sur les deux dernières années, de nombreux cas de hacks ont eu lieu en lien avec le crypto-projet, pourtant relativement jeune et récent. Un fait regrettable, alors que les actualités d’EOS étaient positives, on évoquait il y a de cela 3 mois, son arrivée sur Coinbase, dans le même temps que le lancement d’un stablecoin sur sa blockchain et la création d’un réseau social : VOICE.

Pour rappel, l’idée initiale était de concurrencer la blockchain d’Ethereum, avec une ICO qui a totalisé plus de 4 milliards de dollars, et qui s’est étalée sur presque un an. De très belles ambitions et une envie d’améliorer la scalabilité dans le même temps que le nombre de transactions possibles par seconde (considéré comme faible actuellement sur le Bitcoin ou Ethereum). Par ailleurs, chez EOS, seulement 21 acteurs sont autorisés à exécuter les noeuds de la blockchain, ce qui semble extrêmement peu.

Centralisation vs Décentralisation

Centralisation vs Décentralisation

 



Les précédents cas de hacks depuis juin 2018

Les piratages de la blockchain EOS sont nombreux.

Les piratages de la blockchain EOS sont nombreux.

La blockchain EOS comptabilise désormais plusieurs histoires de piratage, depuis son lancement officiel.

Juin 2018 : Alors ici, il ne s’agit pas réellement d’un piratage, mais d’une action d’un White Hat (hacker éthique). Un honnête génie de l’informatique a mis en évidence 12 failles du crypto-projet, ce qui lui a valu d’être récompensé par Block.one, l’organisation derrière EOS.

Octobre 2018 : 338 000$ sont dérobés via une dApp de jeu d’argent supportée sur la blockchain EOS. Les applications décentralisées du réseau semblent très fragiles face aux hackers.

Février 2019 : Un pirate empoche près de 8 millions de jetons EOS (32 millions de dollars au cours actuel) à cause de la défaillance de l’un des 21 noeuds du réseau, permettant au malfrat de profiter d’une faille du système et d’accumuler très rapidement des tokens.


Un nouveau hack qui utilise le EOS Betting Game

Ce nouveau hack utilise une faille d’EOS qui a laissé le pirate placer pour 1200$ de tokens sur des jeux de type gambling sur une dApp et gagner à chaque coup. Il a réussi à accumuler jusqu’à 30 000$ de bénéfice.

Son mode opératoire : manipuler les conditions de gains d’EOSPlay en utilisant EOSRex, un service qui permet de prêter des jetons EOS contre de la puissance de CPU sur la blockchain.

Daniel Larimer, fondateur de Bitshare, confondateur de STEEMIT mais également développeur du protocole d’EOS s’est exprimé. Il confirme que EOS fonctionne correctement, et ajoute que le réseau n’est pas bloqué pour les holders de jetons EOS.

EOS ne semble pas affecté dans sa valorisation

Les jetons EOS n’ont pas spécialement perdu en valorisation malgré la mauvaise nouvelle évoquée aujourd’hui. Au contraire, on observe une augmentation des prix pour un token EOS, dépassant les 4$ l’unité, des  montants plus vus depuis le 14 août 2019.


➡️Suivre CryptoActu sur Telegram⚡️
➡️S’abonner à notre contenu vidéo sur Youtube !

Commentaires

venenatis, consequat. ut Nullam amet, massa ut Praesent libero tempus commodo eget
73 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez