FOMO vs exchanges – Kraken se met en mode Coinbase et tombe en panne

 FOMO vs exchanges – Kraken se met en mode Coinbase et tombe en panne

Les mouvements inattendus du Bitcoin se suivent et se ressemblent. Une réalité routinière dans l’univers des cryptomonnaies, mais qui semble pourtant surprendre tout le monde à chaque fois. Et il suffit que le BTC s’amuse à réaliser une jolie bougie de presque 20% en daily pour qu’un mouvement de FOMO enflamme les marchés. Un effet domino qui implique ensuite que les plateformes d’échanges se mettent à tomber les unes derrière les autres sous cet afflux d’utilisateurs en panique. Mais pour cette fois, Coinbase n’est pas la seule…

Si l’on tente de voir le côté positif des choses, ces plantages à répétition des exchanges lors des mouvements importants du Bitcoin peuvent entrer dans le cadre de sa plus grande adoption. Sauf que cela arrivait déjà avant le démarrage de ce bull-run en phase d’hésitation. Et que le leader dans le domaine est sans aucun doute la plateforme Coinbase. Au point qu’il pourrait être possible de parler d’un effet du même nom qui a contaminé les principales places de marché sur la journée d’hier

Une réalité à mettre directement en relation avec le mouvement de FOMO qui s’empare de la cryptosphère à chaque fois que le Bitcoin éternue. Et qui cette fois encore se solde par un retour à la case départ dans la zone des 33 750$ au moment de la rédaction de cet article. Mais cela avait pourtant bien toutes les apparences d’un signal d’achat possible…

Cours du Bitcoin BTC

Un mouvement qui a enclenché un afflux massif d’utilisateurs sur les plateformes d’échanges. Et comme à chaque fois, des bugs à répétition sont venus gâcher la fête. Cela avec des bourses devenues inaccessibles pendant plusieurs heures. Ou des achats de cryptomonnaies rendus tout simplement impossibles. 

La tentative de voir le côté positif serait de dire que les ordres qui ne sont pas passés ne souffriront pas du retour à la baisse presque immédiat du Bitcoin

Coinbase plante de nouveau

Et comme à son habitude, la plateforme Coinbase a magistralement planté au plus mauvais moment possible. Ce qui n’est malheureusement pas une surprise dans les faits, mais qui prend à chaque fois de nouvelles formes. Et à cette occasion ce sont les achats en dollars USD qui sont devenus impossibles. Ce qui a été confirmé par un porte-parole de l’entreprise. Et qui a alimenté des des rumeurs sur Twitter faisant état d’une pénurie de cryptomonnaies en relation à la très forte demande. 

Problèmes sur la plateforme Coinbase

La page d’état de la plateforme Coinbase indique bien un problème en date du 29 janvier. Mais plus particulièrement en relation à des retards dans le traitement des inscriptions et des procédures d’identification (KYC) qui y sont liées. Le tout agrémenté d’une « enquête » en cours pour identifier le problème. Sans commentaire…

Kraken se met en mode Coinbase

Mais cette fois-ci le problème semble avoir connu une propagation plus inhabituelle. Cela avec des dysfonctionnements survenus sur la plateforme Kraken. Un autre géant historique du domaine qui a tendance à mieux gérer les mouvements de foule. Mais qui a dû faire face à un bug récurrent depuis plus de 48h qui a touché son marché de trading et son API. Ce qui l’a obligé à passer en mode maintenance pendant une bonne partie de la journée d’hier.

La plateforme Kraken est inaccessible

« Nous rencontrons des problèmes de connectivité et nous nous efforçons de les résoudre le plus rapidement possible. » – Kraken

Un accès au marché de trading de Kraken qui selon certains utilisateurs aurait été rendu impossible pendant plus de 8 heures consécutives. Cela bien évidemment au plus mauvais moment possible. Et aucun chiffre n’indique les sommes ainsi perdues par ces derniers en train d’attendre un retour à la normale qui intervient toujours trop tard.

La scalabilité appliquée aux exchanges

D’autres bourses d’échange de premier plan ont connu des problèmes similaires sur la journée d’hier. Comme la plateforme Binance qui avait beaucoup de mal à afficher correctement le détail des portefeuilles de ses clients. Et qui faisait passer des ordres sans qu’ils apparaissent dans l’historique, ni même dans le solde du compte. Ce qui laissait les utilisateurs face au doute de la prise effective de leurs positions. 

Des dysfonctionnements qui pourraient s’apparenter à une mise en évidence des limites actuelles de la scalabilité du marché des cryptomonnaies dans son ensemble. Et qui ne touche visiblement pas que le réseau Ethereum (ETH) et les blockchains de type Proof of Work (PoW). Le tout porté par une forte augmentation de son adoption qui ne laisse pas envisager d’améliorations dans le domaine. 

Des problèmes à répétition qui finissent par sérieusement poser la question de la responsabilité des exchanges face aux pertes subies par leurs utilisateurs. Et qui mettent en évidence la nécessité de revoir en profondeur les outils à disposition de ce marché en pleine explosion. Ce qui donne naissance à des projets très intéressants comme la plateforme FTX qui ne cesse d’innover dans le domaine. 

Car c’est aussi par là que passera la possible adoption des cryptomonnaies dans les mois et les années à venir. Et avoir été fondé en 2012 comme Coinbase ou en 2011 comme Kraken ne suffira pas à faire face à la concurrence qui arrive. Tout particulièrement du côté des plateformes décentralisées qui enregistrent des volumes d’échange sans précédent depuis le début de cette année. 

Hugh B.

Hugh B.

Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont en aucun cas des conseils financiers. DYOR !

1,421