Cryptomonnaies

Le Brésil, nouveau prétendant à une CBDC

27 Août 2020 - 12:39

Dans la liste qui s’allonge à un rythme régulier, la banque centrale du Brésil est la dernière à déclarer avoir constitué un groupe de travail pour phosphorer sur une version numérique de sa monnaie souveraine, le Real brésilien (BRL).

Une CBDC pour la plus importante économie d’Amérique du sud

La Banco Central do Brasil (BCB) vient d’annoncer, via un communiqué de presse, la création d’un groupe d’étude intergouvernementale sur les CBDCs (Central Bank Digital Currency). L’équipe composée de 12 membres sera chargée d’analyser les aspects saillants liés à cette nouvelle infrastructure numérique.

Il sera donc question pour le collège d’experts d’évaluer tout autant les implications économiques, les bénéfices sociaux que les risques de sécurité engendrés par l’utilisation d’une CBDC. Il s’agira aussi, bien sûr, d’aborder le versant technologique et d’envisager les différents supports d’émission possibles. L’ambition formulée allant même jusqu’à la proposition d’un modèle pour le Brésil. Un objectif qui peut sembler quelque peu démesuré. En effet, on constate dans des pays où la réflexion est déjà bien avancée ( allant parfois jusqu’à la mise en oeuvre de phase-test) que le choix de la technologie (blockchain, pas blockchain ?) n’est pas encore tranché. Les têtes pensantes du projet brésilien ont donc du travail sur la planche, même s’ils ont pris de l’avance comme nous le verrons plus loin, disposant d’un délai de seulement 180 jours avant de remettre leurs conclusions aux responsables de la BCB.

Une CBDC « éventuelle »

Selon la déclaration de la BCB, une CBDC serait destinée à répondre à un besoin spécifique.

Une CBDC pourrait améliorer le modèle actuel des transactions commerciales entre les personnes et même entre les pays. »

Néanmoins, elle reste prudente. A l’image des autres banques centrales, la parole officielle évoque des expérimentations qui n’auront pas forcément de lendemain. En effet, elle qualifie juste d’éventuelle une CBDC brésilienne. Or, à l’épreuve des faits, force est de constater que l’émission de monnaies numériques d’Etat est inéluctable et qu’il s’agit de se placer dans la course.

(Les CBDC) sont l’objet de recherche de nombreuses banques centrales depuis un certain temps. Cependant, cette année, il existe une approche plus pratique. La Chine est déjà entrée dans la phase finale de test de sa monnaie numérique. Et de nombreuses autorités monétaires ont annoncé de nouveaux projets. »

Rafael Sarres, coordinateur du groupe de travail

Mais le Brésil est néanmoins un cas particulier dans cette volonté de moderniser les infrastructures de paiement. En effet, les décideurs de la politique monétaire ont déjà lancé la numérisation des paiements à l’échelle du pays. Pix, un système de paiement instantané géré par la banque centrale et ouvertement inspiré du Bitcoin, ce qui est assez rare pour être souligné, sera mis en ligne dès le mois de novembre. Avec un tel instrument, à la fois bon marché, rapide, transparent et sécurisé selon les mots du président de la BCB, la nécessité d’une CBDC se fait effectivement moins prégnante. Après, à l’évidence, des considérations d’ordre géopolitiques influeront sur la décision finale.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche