Les développeurs affluent dans la crypto : Bitcoin et Ethereum rafflent la mise, la DeFi au taquet

 Les développeurs affluent dans la crypto : Bitcoin et Ethereum rafflent la mise, la DeFi au taquet

Les développeurs de logiciels reprennent du service dans l’univers des cryptomonnaies. Leur nombre n’a jamais été aussi élevé depuis le sommet du marché il y a trois ans. Si les réseaux Bitcoin et Ethereum engrangent le plus de contributeurs, le secteur de la DeFi connaît aussi une croissance impressionnante de développeurs actifs.

Un afflux de nouveaux développeurs

Depuis 2017, le nombre de nouveaux développeurs dans les projets crypto n’a jamais été aussi haut. En effet, selon un rapport d’Electric Capital, une société de capital risque investissant dans des startups du secteur, pas moins de 1500 nouveaux développeurs entrent dans le secteur de la crypto chaque mois.

Cet afflux est bien sûr corrélé au cycle haussier actuel avec cependant des différences notables à relever. Ainsi, sur les 200 plus grands réseaux blockchain en termes de capitalisation, la quantité de développeurs a atteint un sommet depuis trois mois. En revanche, sur les plus petites, leur nombre a tendance à régresser. Il aurait même diminué de 30% depuis 2018.

Bitcoin et Ethereum aimantent les développeurs

Sans grande surprise, ce sont les deux cryptos majeures du marché qui enregistrent le plus fort taux d’activité de développement. Ainsi, sur le réseau Bitcoin, le taux de développeurs actifs par mois monte à plus de 70% depuis 2017.

Quant à Ethereum, sa transition vers la version 2.0 fait grimper en flèche le nombre de contributeurs. Le réseau en est à 215 % d’augmentation avec plus de 300 nouveaux développeurs connectés chaque mois.

Mais son essor est aussi à relier au boom de la finance décentralisée (DeFi) qui fonctionne principalement sur son réseau.

La DeFi attire aussi les développeurs

Ainsi, le nombre de développeurs DeFi actifs a progressé de 67% depuis janvier 2020. L’un des projets les plus saillants, Yearn Finance, compte plus de 40 contributeurs chaque mois. Une prouesse quand, selon les avis des experts du secteur, il faut au moins deux ans habituellement pour atteindre ce niveau. Cependant, il n’est pas le seul protocole DeFi à avoir progressé.

En effet, les plateformes de smart contracts (contrats intelligibles) comme Polkadot, Avalanche, Near Protocol ou d’autres encore, voient aussi un afflux de développeurs. Un afflux qui ne date néanmoins pas d’aujourd’hui. Leur réseau s’est construit pas à pas, consolidant progressivement les bases de leurs protocoles assurant une meilleure fiabilité de leurs applications.

Cet intérêt croissant des développeurs pour le secteur des cryptomonnaies témoigne de la bonne santé de l’écosystème. Il augure non seulement d’une année 2021 très prometteuse pour Bitcoin et Ethereum, mais aussi pour des protocoles dernière génération appelés peut-être à s’installer aussi durablement dans le paysage.

Nathalie E.

Nathalie E.

Littéraire open source. Mon credo : contribuer à populariser le monde des cryptos et à encourager sa mixité.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,241