Petit lexique crypto à l’intention des débutants

 Petit lexique crypto à l’intention des débutants

Comme dans n’importe quel milieu, la cryptosphère use d’un langage spécifique pour parler des ressorts et des caractéristiques propres à son fonctionnement. Les non-initiés peuvent vite être rebutés par des acronymes ou mantras qui pullulent parfois jusqu’à l’excès dans les tweets, articles ou vidéos traitant des cryptomonnaies. Aussi, est-il nécessaire de se familiariser avec ces tics de langage pour pouvoir entrer de plein pied dans ce monde passionnant, mais forcément un peu déroutant quand on ne possède pas les codes. Voici donc un petit aperçu pour commencer à vous glisser dans la peau d’un cryptomonnayeur ou d’une cryptomonnayeuse digne de ce nom tout en adoptant les signes d’appartenance de la communauté.

ATH (All Time High)

Petit lexique crypto : ATH

On va commencer par une abréviation de circonstance, l’ATH. Le Bitcoin, ce n’est plus un secret pour personne, vient d’entamer un cycle haussier. Il a pour la première fois depuis décembre 2017 dépassé son plus haut sommet en terme de prix. Autrement dit, il vient d’atteindre son niveau record dans la paire étalon du marché BTC/USD (Bitcoin/dollar américain). L’ATH correspond donc au prix le plus haut atteint par Bitcoin dans toute son histoire.

ROI (Retour sur investissement)

Petit lexique crypto : ROI

Il ne s’agit pas pour autant de se précipiter pour acheter du Bitcoin. En effet, ce n’est pas parce qu’il a atteint son ATH que son prix va continuer à monter. Il peut même au contraire, et sans doute, connaître de grosses corrections de prix. Autrement dit, le retour sur investissement (ROI) peut aussi bien être une perte qu’un gain ou une somme nulle. En fait, le ROI permet de mesurer la performance d’un investissement. Pour le calculer, c’est très simple. Vous prenez la valeur actuelle de l’actif et soustrayez le coût initial de votre investissement. Ensuite, vous divisez ce nombre par le coût initial. Considérons que vous avez acheté un BTC à 15 000 $ et que le prix actuel est de 20 000 $ et bien, vous calculez votre ROI comme suit:

ROI = 20 000-15 000 / 15 000

ROI = 0,33

Autrement dit, vous avez gagné 33% en plus sur votre investissement initial sans considérer les frais minimes de négociation que vous avez payés sur la plateforme d’échange.

FOMO (Fear of missing out)

Petit lexique crypto : FOMO

Nous avons considéré des paramètres favorables mais on peut envisager l’option contraire. Vous avez acheté un BTC à 20 000 $ et son prix actuel est de 15 000 $. Votre ROI devient donc négatif : vous avez perdu 33% de votre investissement initial. Ce sont des choses qui arrivent par rapport à des valeurs très volatiles comme les cryptos. Mais souvent, c’est la peur de rater (FOMO) une opportunité qui pousse à acheter un actif à un prix trop élevé. Une réaction émotionnelle très répandue sur un marché haussier. En effet, quand le Bitcoin par exemple connaît des augmentations importantes sur un délai assez court, beaucoup de personnes se précipitent pour l’acheter de peur de passer à côté. Or, un décision basée sur l’émotion plutôt que sur la raison est toujours dangereuse et peut entraîner des pertes financières importantes. Donc méfiez-vous du FOMO.

HODL

Petit lexique crypto : HODL

Mais il est vrai qu’il est difficile de garder la tête froide quand on est débutant dans un marché comme celui des cryptomonnaies. On peut vite se laisser embarquer par les variations très rapides de leurs prix et rêver au Nirvana. Or, c’est un marché qui certes grandit mais reste tout de même petit en termes de capitalisation. Et qui dit petit, dit plus manipulable. Surtout, et comme pour n’importe quel autre type de marché financier, si certains gagnent c’est que d’autres perdent. Et, naturellement, ce sont les plus aguerris qui s’en sortent en profitant notamment de la naïve cupidité des nouveaux entrants surnommés « les mains faibles ». Des mains qui ne savent pas tenir, qui achètent trop haut (puisque tout le monde achète) et vendent au plus mauvais moment (puisque, croient-ils, tout le monde vend).

Alors, puisqu’il ne s’agit pas de se transformer en trader professionnel – c’est un vrai métier qui exige un long apprentissage – ou de passer ses jours et ses nuits les yeux rivés sur des droites de tendance, des bandes de Bollinger, des vagues d’Elliott ou des chandeliers japonais (liste bien sûr non exhaustive), il existe une méthode d’investissement beaucoup plus simple, connue sous le nom de Hodl. Dérivé par inattention du verbe anglais « hold » (garder), il s’agit d’une stratégie qui consiste à acheter puis à conserver ses cryptomonnaies sans les vendre quel que soit l’état du marché. Il est néanmoins plus fréquemment utilisé lors d’un marché baissier quand les détenteurs refusent de vendre leurs cryptos malgré une chute des prix. Dans un marché haussier, Hodl est plus délicat mais il existe une méthode pour lisser son prix d’entrée.

DCA (Dollar Cost Averaging)

Il s’agit d’une stratégie simple et éprouvée qui consiste à investir de façon récurrente et à un rythme régulier dans une crypto. En adoptant cette option, le risque s’aplanit face à la volatilité d’un actif comme Bitcoin qui peut faire des sauts de cabri susceptibles d’effrayer le plus audacieux des débutants. Or, l’investissement régulier d’un montant fixe permet d’obtenir un prix de revient inférieur à la moyenne des prix constatés lors des achats successifs.

Si vous vous étiez fixé un montant de 10 € le 5 du mois depuis janvier 2020, le prix de revient de votre Bitcoin aurait été de 8500 € au lieu de 20 000 € au prix actuel. Pour encore plus de tranquillité, vous pouvez automatiser votre investissement récurrent. Des plateformes d’échange aujourd’hui le permettent comme BitPanda, mais aussi des startups françaises comme StackinSat qui a mis en place un plan d’épargne BItcoin grâce au DCA.

DYOR (Do your own research)

Petit lexique crypto : DYOR

Enfin, quoi qu’il en soit, à partir du moment où vous glissez un orteil dans le monde de la crypto et que vous avez décidé d’y consacrer une somme raisonnable – en gardant à l’esprit que c’est de l’argent que vous êtes prêt à perdre puisque on est dans un écosystème encore jeune et fragile, même s’il est prometteur – vous devez absolument faire vos propres recherches et ne pas écouter le premier gourou qui passe. Ni même l’expert patenté. Si le premier n’est là que pour s’enrichir sur votre dos, le second lui est un professionnel qui a une stratégie de trading propre qui n’est pas soutenable par un nouvel entrant. D’ailleurs, il sera le premier à vous dire de vérifier toujours les affirmations, les siennes comme celles que vous piochez à droite et à gauche au gré de vos pérégrinations.

Les cryptomonnaies en tant qu’univers décentralisé place l’autonomie de l’individu au coeur de son écosystème, vous êtes donc l’unique responsable de vos investissements. Un autre principe élémentaire est donc aussi de toujours comprendre dans quoi vous investissez. La quête aveugle du profit, hormis un coup de chance miraculeux mais dans ce cas-là jouez plutôt au loto, est toujours contre-productive.

Il n’y a pas de recette pour toucher le gros lot mais avec de la patience, de la discipline et de la rigueur (je vous l’accorde, ce n’est pas très glamour), vous pourrez tirer votre épingle du jeu. On bénéficie d’assez de recul aujourd’hui pour observer que ce sont ces qualités-là qui priment dans un univers tout feu tout flamme. Il ne s’agit pas que vous fassiez partie de la cohorte de nouveaux entrants qui, à chaque cycle haussier, se brûlent les ailes. Ce petit lexique crypto accommodé de quelques recommandations est là pour vous y aider.

Nathalie E.

Nathalie E.

Littéraire open source. Mon credo : contribuer à populariser le monde des cryptos et à encourager sa mixité.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,602