Cryptomonnaies

Tier List – Les cryptomonnaies du top 50 actuel à surveiller de (très) près

15 Nov 2021 - 13:00

Il est souvent très difficile de faire une sélection précise pour investir sur le marché des cryptomonnaies. Un secteur qui ne cesse de se développer et de mettre en avant de nouveaux domaines et des fonctionnalités innovantes. Avec le risque de perdre certains investisseurs sous une quantité d’informations et de critères pourtant indispensables à identifier et valider avant de placer son argent. Car il ne suffit pas de demander sur les réseaux sociaux pour obtenir une liste des meilleurs projets sur lesquels investir. Mais dans le même temps, il serait trop simple de penser qu’il suffit de piocher à l’aveugle dans le top 50 pour y dénicher des placements sûrs et rentables.

Un classement proposé en partenariat avec le Trading du Coin.

L’interrogation est légitime et revient souvent sur les réseaux : comment identifier les meilleurs projets sur lesquels investir dans le domaine des cryptomonnaies ? Une question à laquelle il n’existe pas de réponse simple, tant il y a de profils d’investisseurs différents et de données à prendre en compte. Car un portefeuille optimisé se construit en fonction de ce que l’on souhaite en faire. Et en premier lieu, sur quelle durée le placement concerné doit se dérouler avant de représenter une source de profits effectifs. Car investir sur le bull market actuel ne revient pas au même que de placer son argent sur les 10 prochaines années.

Néanmoins, il existe des incontournables qui permettent d’en sécuriser les fondations, avant de se lancer dans la mode actuelle de la chasse aux shitcoins. Mais cela tout en gardant bien à l’esprit cette vérité du marché des cryptomonnaies : plus de risques ne veut pas forcément dire plus de bénéfices. Et tout argent placé dans ce secteur doit être issu de fonds qui peuvent être perdus. Avec comme pire ennemie cette panique qui vide les poches des débutants pour remplir aussitôt celles des traders confirmés. Raison pour laquelle ce classement présente une vision du top 50 actuel qui devra inévitablement s’accompagner de recherches personnelles. Car il ne constitue pas un conseil en placement financier.

Les cryptomonnaies incontournables

Et pour débuter ce classement, impossible de faire l’impasse sur les cryptomonnaies incontournables que sont le Bitcoin (BTC) et Ethereum (ETH). Ces dernières au centre même du fonctionnement actuel de cet écosystème. Avec comme atouts majeurs la pertinence de leurs projets tout autant que la force de leurs communautés respectives. Ce qui fait du Bitcoin une réserve de valeur dont la stabilité permet de sécuriser tout portefeuille contre la volatilité bien plus importante des altcoins. Mais qui dans le même temps n’est pas le placement au potentiel le plus élevé dans l’état actuel du marché sur le court et moyen terme. Car là où il promet encore un X2 ou X3, d’autres cryptomonnaies peuvent encore permettre d’enregistrer des X10 ou plus…

Vient ensuite Ethereum (ETH) et son réseau actuellement très critiqué du fait de ses frais très élevés et de sa scalabilité mise à rude épreuve. Un véritable paradoxe pour cette Money Lego sur laquelle presque tout se construit. Mais qui dans le même temps doit faire face à une fuite de ses utilisateurs vers des blockchains présentées comme plus opérationnelles et moins coûteuses. Ce qui néanmoins mérite d’être confirmé, car aucun de ces Ethereum killers n’a encore eu à faire face à l’activité exceptionnelle que gère de layer 1 historique. Quoi qu’il en soit, son utilité et la force de sa communauté ne sont plus à démontrer. Et l’arrivée de sa version 2.0 pourrait bien la remettre sur le devant de la scène dans les prochains mois.

À ces cryptomonnaies incontournables sont associés des forks, avec lesquels il ne faut pas les confondre. Et que cette vidéo classe en E, dans la partie des projets moins attractifs. Cela principalement du fait qu’ils représentent de simples copies moins utilisées que leurs sources d’inspiration. Même s’ils restent potentiellement intéressants pour du trading actif ou des opérations spécifiques. Avec dans cet exemple et pour le Bitcoin des forks comme le Litecoin (LTC) ou encore le Bitcoin Cash (BCH). Et en ce qui concerne Ethereum son petit frère Ethereum Classic (ETC).

Les réseaux de type Layer 1

Viennent ensuite les projets prometteurs, mais dont la notoriété ne permet pas (encore) de prétendre à la première place de ce classement. Il s’agit dans le cas présent de ce que l’on nomme les layers 1. C’est-à-dire des blockchains de première couche (comme Ethereum) sur lesquelles viennent se construire tout un écosystème. Un secteur au sein duquel le projet Terra (LUNA) représente un acteur d’importance. Cela sur un marché pour le moment principalement implanté en Asie. Et à ce même niveau le réseau Solana (SOL), très à mode actuellement en grande partie du fait de son étroite collaboration avec la plateforme FTX.

Sur la ligne du dessous se placent ensuite des projets de blockchains prometteurs, mais dont l’utilité et le potentiel sont encore considérés comme à démontrer. On y retrouve en tête le réseau Avalanche (AVAX) et son objectif de devenir l’outil privilégié de l’Internet de la finance. Mais également Polkadot (DOT), dont les enchères de parachains viennent tout juste d’être officialisées. Et enfin le projet Cosmos (ATOM) en plein développement et son homologue le Near Protocol (NEAR). Sans oublier des réseaux plus récents comme Fantom (FTM) et Helium (HNT) à surveiller également.

Ensuite, dans la rangée du dessous viennent se placer des projets jugés moins importants, ou plus risqués. Avec pour commencer le réseau Kusama (KSM), qui peut-être considéré comme une version moins populaire de Polkadot. Ainsi que le projet Algorand (ALGO) plus discret, mais opérationnel. Et enfin la blockchain Flow (FLOW) très intéressante du fait de sa vocation à se développer dans le secteur des NFTs.

Blockchain

Les 10 cryptomonnaies de projets blockchain à surveiller de près

Hugh B. - 10 Sep 2021 - 10:02

Il semble que la période de hausse actuelle soit très fortement soutenue par [...]

Lire la suite >>

Le projet Tezos (XTZ) quant à lui vient se placer dans la ligne du dessous (D). Car il était très à la mode il y a quelques années. Mais depuis quelque temps, plus grand-chose ne se passe à son sujet. Cela aux côtés d’un projet Cardano (ADA) qui divise au sein de la communauté. En particulier du fait de sa lenteur à livrer les promesses qu’il développe laborieusement depuis de nombreuses années.

Et pour la ligne E, le réseau Tron (TRX) qui est l’un de ceux qui offrent les frais les plus bas pour réaliser des transactions en jeton TRC20. Mais sans réelle autre utilité effective pour le moment. Et enfin le projet Elrond (EGLD) dont la position dans ce classement des layers 1 va faire hurler plus d’un investisseur. Mais qui malgré une communauté très motivée et enthousiaste, nécessite encore de démontrer effectivement le potentiel de ce qu’il promet. Et enfin le XLM du projet Stellar qui poursuit son développement dans le domaine des transferts de fonds transfrontaliers.

Les cryptomonnaies d’exchanges

Dans ce top 50 des principales cryptomonnaies – hors stablecoins et wraps – se trouvent également des projets natifs en relation à des plateformes d’échange. Avec en tête et sans grande surprise le BNB du leader actuel de ce secteur qu’est Binance. Cette dernière en train de tenter de conquérir le marché européen en utilisant la France comme porte d’entrée. En seconde position, et une ligne en dessous, vient se placer le FTT de la plateforme FTX citée plus haut. Un outsider qui enregistre une progression record, mais encore loin de l’adoption sans précédent de Binance. Raison de cette position inférieure qui ne remet cependant pas en cause son potentiel de développement.

Et encore une ligne en dessous, la cryptomonnaie OKB native de la plateforme OKEx. Pour finir en D avec le CRO de l’exchange Crypto.com. Ce dernier assez populaire du fait de ses campagnes de communication agressives. Mais qui ne propose pas grand chose de véritablement nouveau dans le domaine, malgré une communauté toujours importante qui en porte le développement.

Un classement amené à évoluer

Mais de nombreux autres projets restent à positionner. Avec par exemple pour la ligne B de ce classement, le très populaire Axie Infinity (AXS) qui a révolutionné l’univers du gaming avec son modèle Play to Earn. Ou encore des projets comme Aave qui est un protocole central de l’univers de la DeFi à vocation multi-chain. Mais également le layer 2 Polygon (MATIC) qui tente de résoudre les problèmes de frais inhérents au réseau Ethereum sur lequel il repose. Et enfin le projet The Graph (GRT) à l’utilité évidente, mais avec une tokenomics considérée comme problématique au même titre que pour le LINK de Chainlink en manque d’engouement communautaire.

On retrouve ensuite sur la ligne C la célèbre plateforme décentralisée Uniswap (UNI). Cela du fait de sa position de leader sur le marché des DEXs. Mais avec un modèle de fonctionnement (AMM) qui reste assez simple à copier et à reproduire. Ce qui explique sa position dans ce classement. Le tout aux côtés du célèbre et anonyme Monero (XMR) qui est l’une des principales cryptomonnaies à abattre pour les régulateurs.

Ensuite vient la ligne D et des projets qui deviennent moins attractifs. Avec par exemple Internet Computer (ICP) qui enchaîne les polémiques depuis son lancement. Ou encore – et de façon assez surprenante – le Dogecoin (DOGE) et son ascension record depuis le début de l’année. Une position due grande partie au fait qu’il est un fork du Bitcoin. Et que cela lui confère un sérieux que n’a définitivement pas le Shiba Inu (SHIB), en dernière place (F) de ce classement. Puis vient le DEX PancakeSwap (CAKE), car il n’est pas (encore) au niveau des évolutions de son leader Uniswap. Et pour finir le projet Filecoin (FIL) qui doit faire face à une concurrence très importante dans son secteur. Et le Theta Network (THETA) dans le domaine du streaming qui reste à surveiller du fait de son développement important.

Un classement dont on commence à voir la fin avec l’avant-dernière ligne E. Celle-ci rassemblant les projets de forks du Bitcoin et d’Ethereum abordés plus haut. Mais également le Vechain (VET) dont l’utilité effective reste clairement à démontrer face à la concurrence des layers 1. Et un projet Hedera Hashgraph (HBAR) qui nécessite encore de démontrer son potentiel.

Cryptomonnaies

Historique - La marketcap du marché des cryptomonnaies passe les $3000 milliards

Hugh B. - 08 Nov 2021 - 09:00

Il y a des faits qui méritent d’être mentionnés simplement pour le [...]

Lire la suite >>

Puis vient le temps de la fin de ce classement avec la ligne F. Un niveau où l’on retrouve sans surprise le Shiba Inu (SHIB). Mais également, le XRP de Ripple dont le développement se heurte à des instances de régulation très agressives. Et une utilité très clairement remise en question depuis l’époque de son développement. Puis pour finir ce classement le EOS dont l’Initial Coin Offering (ICO) a figuré parmi les plus importantes jamais enregistrées. Tout cela pour ne rien livrer de véritablement utile au final.

Difficile de faire son choix parmi cette multitude de projets disponibles dans le secteur des cryptomonnaies ? Rejoignez le Trading du Coin et profitez des performances de son outil de trading algorithmique 100% automatisé. Une bonne manière d’entrer dans la course du Bitcoin et des cryptomonnaies tout en bénéficiant de l’expérience de traders professionnels et expérimentés. Et certainement la meilleure option pour faire face aux retournements du marché et être positionné sur les projets à fort potentiel.


Cet article traite de l’actualité des cryptomonnaies. Il ne s’agit pas d’un conseil en placement financier. Toute prise de position doit s’accompagner de recherches personnelles et nécessite de croiser plusieurs sources avant de se lancer. DYOR !

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche