Tutoriel – Ledger Nano le hardware wallet pour les cryptomonnaies

 Tutoriel – Ledger Nano le hardware wallet pour les cryptomonnaies

Dans l’univers des portefeuilles dédiés aux cryptomonnaies, la société française Ledger fait figure de leader. Sa solution de portefeuille « à froid » offre une sécurité de premier ordre. Et son utilisation se révèle à la fois simple et pratique. Le tout avec la possibilité d’effectuer des transactions ainsi que du staking sans quitter votre clé USB. Et le succès est au rendez-vous… 

Elle ressemble à une clé USB, mais c’est bien plus que ça. Deux versions sont disponibles et n’offrent pas tout à fait les mêmes fonctionnalités. La plus répandue est la première version du nom de Nano S et c’est aussi la moins chère des deux. La Nano X est plus récente et offre en particulier une plus grande capacité de stockage, une batterie intégrée et la possibilité de se connecter via le Bluetooth.

Dans les deux cas, ce sont plus de 1000 cryptomonnnaies qu’il est possible de stocker dans ce petit boîtier. Cela grâce à une puce électronique développée par l’entreprise Ledger qui offre la possibilité de sécuriser vos clés privées offline, c’est-à-dire hors du réseau Internet (à froid). Le meilleur moyen d’échapper à tout piratage de son ordinateur, ou de la plateforme sur laquelle certains ont la mauvaise habitude de conserver leurs cryptomonnaies.

Premiers pas sur Ledger Nano

Le wallet Ledger doit être connecté à votre ordinateur pour fonctionner. Dans le cas de la Nano X cela est également possible avec un téléphone portable via le Bluetooth. Sinon, il faut utiliser le câble disponible qui se relie à un port USB. La mise en route comporte 4 étapes importantes :

  • Télécharger l'application Ledger Live
  • Mettre en place un code PIN sécurisé
  • Récupérer la "recovery phrase" et la conserver dans un endroit sûr
  • Installer les applications de cryptomonnaies

Il faut donc en premier lieu installer l’application Ledger Live sur votre ordinateur en quelques clics. C’est l’interface indispensable qui permettra de gérer ce qui se passe dans le portefeuille. Le fait de brancher votre clé l’allume automatiquement et pour l’éteindre, il suffit de la débrancher. Deux boutons sont disponibles sur le côté du boîtier ainsi qu’un écran qui vous permet d’avoir un aperçu résumé de vos actions. Ce dernier est plus grand sur la version X. 

Lors de son premier branchement, un message (en anglais) vous donnera les indications à suivre. Il explique que les boutons sur le côté peuvent servir à monter ou à descendre dans les listes. Et que le fait d’appuyer sur les deux simultanément permet de valider ou d’ouvrir un fichier.

Une fois l’application installée, la première opération sera d’entrer votre mot de passe de 4 à 8 chiffres programmé lors de la première connexion.

Ensuite votre clé va vous fournir la précieuse « recovery phrase. » Il s’agit d’une liste de 24 mots que vous devez IMPÉRATIVEMENT noter dans l’ordre exact d’apparition. Cela sur les cartons prévus à cet effet. Il est important de les conserver dans plusieurs endroits sûrs et distincts.

Configurer votre Ledger

Il faut ensuite installer les différentes options sur votre portefeuille. À savoir les catégories de cryptomonnaies comme le Bitcoin, les jetons sous Ethereum de type ERC20, XRP,  EOS et autres… Pour cela vous devez connecter votre clé à son application Leger Live et vous rendre dans la partie « Manager » du menu qui se trouve sur la gauche. L’interface est simple à comprendre et assez intuitive.

Tutoriel Ledger Nano wallet

Lors de la première connexion, le portefeuille est vide. Il faut alors le configurer en y ajoutant les modules qui correspondent aux cryptomonnaies que vous souhaitez stocker dessus. Il est important de comprendre que les jetons de type ERC20 devront être inclus dans le portefeuille Ethereum. Tandis que le Bitcoin et la plupart des autres cryptomonnaies disposent d’un espace spécifique.

Comment recevoir des cryptomonnaies

Une fois l’espace dédié à la cryptomonnaie concernée installé sur la clé Ledger, il est possible d’y transférer les fonds. L’opération est identique à un transfert d’une plateforme à une autre. Il faut pour cela se rendre dans la partie « Recevoir » du menu principal et sélectionner la cryptomonnaies dans le menu qui s’affiche. Encore une fois, s’il s’agit d’un jeton (token) de type ERC20, il faut sélectionner le portefeuille Ethereum.

À ce moment, une ligne de chiffres et de lettres s’affiche. Cette dernière est l’adresse de réception sur le Ledger pour la cryptomonnaie concernée. Il est préférable de la copier à l’aide du bouton prévu à cet effet, cela pour éviter toute erreur éventuelle de retranscription. De toute manière, votre clef Ledger exige une validation manuelle pour plus de sécurité. Elle servira à indiquer l’adresse de destination de votre transfert sur la plateforme ou le portefeuille sur lequel se trouvent vos fonds.

Si un doute persiste, le plus simple est d’effectuer tout d’abord un premier virement d’un faible montant pour se rassurer et valider la procédure. Car une erreur dans l’adresse peut se résumer à la perte définitive des fonds concernés.

Acheter ou « staker » des cryptos

La clé Ledger est bien plus qu’un simple portefeuille de stockage de cryptomonnaies. Il permet également d’en acheter directement en passant par l’option « Acheter des cryptos » dans le menu principal. Il faut pour cela avoir un compte existant sur l’une des plateformes disponibles dans la liste proposée. L’opération consiste à effectuer l’achat en ligne et à rapatrier les fonds sur la clé pour la finaliser. 

Il est également possible de réaliser des opérations de staking (récompenses de mise en jeu) directement avec les fonds disponibles dans votre portefeuille. Une option qui est par exemple possible avec Tezos. Il faut pour cela connecter la clé Ledger à l’application qui offre cette option, qui dans ce cas s’appelle Tezbox. Cela permet à vos cryptomonnaies de générer des revenus passifs en toute sécurité, sans bouger de leur Ledger. 

Ce système de stockage de cryptomonnaies rencontre un réel succès. Il fait partie des solutions les plus fiables et accessibles à l’heure actuelle. Car il offre la possibilité de gérer soi-même la sécurité de ses fonds en toute simplicité. Une options indispensable pour ne pas les laisser sur les plateformes d’échange ou en accès possible sur un ordinateur. 

Hugh B.

Hugh B.

Grand voyageur. Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,139