Affaire Ulbricht : La liberté du jeune fondateur de Silk Road dépendra de Donald Trump

Condamné à perpétuité en 2015 pour avoir fondé le site web proposant un gigantesque marché noir (Silk Road), le jeune Ross Ulbricht aura épuisé toutes les ressources juridiques pour espérer sortir par la grande porte de la prison. Aujourd’hui, sa seule chance de retrouver la liberté repose entre les mains du Président des États-Unis.

Ross Ulbricht attend un miracle

Pour rappel, Ross Ulbricht est connu car il s'occupait s'administrer l'un des sites web les plus populaires sur le Dark Net : Silk Road. Problème : il permettait d'obtenir des choses largement illégales (armes, drogues). Digne d’un scénario épique tout droit sorti des calepins de Woody Allen ou de Quentin Tarantino, l’affaire Ross Ulbricht emprunte sa dernière ligne droite. Adoubé et supporté par des férus de la technologie blockchain et soutenu par des personnalités célèbres du monde entier, Ross Ulbricht garde l’espoir d’une libération malgré sa très lourde peine, prononcée par la juge Katherine Forrest en 2017.

Considéré comme un personnage révolutionnaire, Ulbricht fait notamment figure de martyr pour les amateurs de l'écosystème crypto, étant donné les circonstances de son procès. En effet, le jeune homme a été chargé de 5 chefs d’accusation non violents par rapport à son implication en tant que fondateur de Silk Road, le site internet de marché noir. Il a été qualifié de Mastermind (cerveau de l'opération) de la plateforme où les ventes de drogue et d’armes étaient légions. Le site utilisait un système de transaction crypté et permettant l'utilisation des cryptomonnaies (cela a fortement permis la démocratisation du Bitcoin notamment). La justice américaine n’a eu aucun égard pour sa personne et l’a aussitôt condamné à perpétuité en 2015.

Après avoir échoué en appel en 2017, la marge de manœuvre d’Ulbricht s’est resserrée et seule une intervention au niveau de la Cour Suprême pouvait le sortir de cette mauvaise passe. Ceci étant, cette alternative vient d'être révoquée et l’unique voie restante est donc l’amnistie du Président. Malgré ses échecs en instances juridiques, Ross Ulbricht, âgé de 35 ans, attend pourtant un miracle en misant sur le soutien de ses proches et de quelque 195 000 personnes ayant signé une pétition internet. En effet, de nombreuses personnalités du monde crypto mais également de la classe politique ont rejoint la cause d’Ulbricht.

La face cachée d’Ulbricht aura gâché son talent

Malgré la percée historique d’Ulbricht dans le monde du Bitcoin et sa personnalité angélique (scoot, libertarien), il semble bien que les autorités américaines ne veulent pas compatir sur son implication dans les affaires du marché noir Silk Road. Qualifié d'eBay de la drogue, la plateforme a notamment hébergé des dealers et des assassins notables tandis qu’Ulbricht, alors connu sous le pseudo Dread Pirate Roberts (DPR), jouissait d'un gain de plusieurs millions de dollars en organisant les transactions.

Par ailleurs, la conviction libertarienne d’Ulbricht a été trahie par ses opérations sournoises lorsqu’il enfilait son costume de DPR. En effet, ce dernier a commandité le meurtre d’un prétendu voleur du Bitcoin dénommé "Chronicpain" qui se trouve être un agent fédéral infiltré !

Le destin d’Ulbricht entre les mains de Trump

Alors que la mère du jeune incarcéré, Lyn Ulbricht, tente à tout prix de rassembler l'influence des médias pour faire pencher la balance en sa faveur, la seule et unique sortie dépend du Président des États-Unis. Cependant, les chances d'obtenir de l'aide de Donald Trump restent infimes, étant donné l’aversion de ce dernier aux cryptomonnaies. En effet, Trump a déjà annoncé la couleur au mois de juillet lorsqu’il avait émis un commentaire sur le Bitcoin.

"Je ne suis pas fan du Bitcoin et d’autres devises numériques, qui ne sont pas des monnaies, et dont la valeur est très volatile et basée sur de l’air", avait-il indiqué dans un tweet avant de poursuivre que les "cryptoactifs non réglementés peuvent faciliter les activités illicites, y compris le trafic de drogue et d’autres activités illégales".

Étrangement, cette description des cryptomonnaies par le Président résume assez bien la situation de Ross Ulbricht, ce qui devrait finir par détruire ses chances d’amnistie. Affaire à suivre, mais il semble peu probable que l'affaire Ulrich connaisse un dénouement heureux ...

CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

leo Donec libero dolor. Sed venenatis, eget neque. Curabitur elit. mi, felis
37 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez