Plateformes d'échanges

Les autorités coréennes délivrent un mandat d’arrêt à l’encontre de Do Kwon

14 Sep 2022 - 17:45

Après quasiment deux mois de silence, l’affaire Terra Luna fait de nouveau la une. En réalité, l’enquête suivait patiemment son cours. Et aujourd’hui, les autorités sud-coréennes annoncent avoir délivré un mandat d’arrêt à l’encontre du co-fondateur du projet, connu sous le nom de Do Kwon.

Pour rappel, il avait été inquiété à la suite de l’effondrement de l’écosystème Terra. L’UST, stablecoin algorithmique associé du réseau Terra, avait depeg et le jeton volatile LUNA s’était lui aussi effondré. Ce qui a entraîné la chute de (nombreuses) sociétés, trop exposées. Depuis ces événements, la police locale et les autorités judiciaires mènent l’enquête. Dans ce cadre, ils ont – notamment – récupéré les données de transactions en perquisitionnant le domicile des co-fondateurs dans le but de les passer au peigne fin. Et il faut dire que c’est un véritable retournement de situation qui s’est ensuite produit : les co-fondateurs du projet, dont particulièrement Do Kwon, seraient en réalité à l’origine de cette chute.

Do Kwon doit maintenant répondre des accusations selon lesquelles il aurait violé plusieurs dispositions de la loi sur les marchés de capitaux en Corée du Sud. Dans ce contexte, le tribunal de Séoul juge que cette affaire a provoqué une « déroute mondiale des cryptomonnaies« . Et décide de délivrer un mandat d’arrêt à son encontre, mais pas que.

Plateformes d'échanges

Terraform Labs - Le domicile des co-fondateurs perquisitionné en Corée

Jordan P. - 25 Jul 2022 - 14:00

Les autorités sud coréennes ont perquisitionné le domicile des dirigeants de [...]

Lire la suite >>

Do Kwon, bientôt arrêté ?

Il faut souligner que le mandat d’arrêt ne concerne pas que Do Kwon. En effet, les cinq autres défendeurs dans le procès en feraient aussi l’objet. Mais ils seraient tous pour le moment en dehors du territoire – plus précisément à Singapour.

Quelles pourraient être les conséquences pour Do Kwon ? Une fois arrêté, et si l’ensemble des allégations sont vérifiées, Do Kwon risque de passer un long séjour en prison en Corée du Sud. Un risque qu’il reconnaît lors d’une interview accordée à la start-up Coinage, tout en répondant que « la vie est longue ».

Do Kwon, co-fondateur de Terraform Labs.

De plus, les autorités sud coréennes ne sont pas les seules à se pencher sur ce dossier étant donné que des enquêtes sont actuellement en cours aux États-Unis. Pour l’heure, il est impossible de prévoir l’issue de cette affaire, mais le dénouement semble proche.

Vous souhaitez vous aussi entrer dans la grande aventure des cryptos et participer à leur adoption croissante, n’attendez plus et inscrivez-vous sur la plateforme FTX. Vous bénéficierez d’une réduction à vie sur vos frais de trading (lien commercial).

Cryptomonnaies

Terra Classic (LUNC) - Comment expliquer sa hausse de +440% ?

Hugh B. - 09 Sep 2022 - 13:30

Le marché des cryptomonnaies ne fonctionne pas toujours comme cela semblait [...]

Lire la suite >>

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche