Cryptomonnaies

Bitcoin accepté comme denier du culte

04 Oct 2021 - 16:57

Le Bitcoin, et plus généralement les cryptomonnaies, s’insinue partout. Leur popularité croissante touche tous les secteurs de la vie, y compris la pratique religieuse. Dernier exemple en date, l’option crypto proposée aux fidèles d’une église baptiste dans l’Etat du Mississippi pour honorer leur offrande.

Bitcoin dans le saint des saints

La nouvelle méritait les gros titres de la presse évangélique. L’église de Back Bay à St. Martin acceptera dorénavant les dons en cryptomonnaies. Aux côtés de canaux de paiement plus traditionnel, Bitcoin (BTC) mais aussi Ethereum  ETH), Bitcoin Cash (BCH), Dogecoin (DOGE ), Litecoin ( LTC ) ainsi que les stablecoins USD Coin (USDC) et DAI auront désormais droit de cité.

Une initiative due au pasteur Adam Bennet qui, en plus d’exercer son ministère à plein temps depuis 2006 dans cette petite bourgade du Mississippi, est aussi un cryptophile convaincu.

« J’ai parlé avec d’autres fidèles qui étaient dans la crypto. C’est devenu un vrai sujet de discussion.  Ensuite, j’ai fait des recherches et j’ai découvert que l’Armée du Salut l’acceptait. J’ai alors examiné leur plateforme et j’ai fini par décider d’en utiliser une pour nous. »

Déclaration d’Adam Bennet, pasteur

Si l’espoir que les croyants adoptent cette forme de contribution est ténu, le pasteur croit en sa pérennité à long terme.

« Ce n’est pas banal pour une église aujourd’hui, mais cela peut l’être à l’avenir, car de plus en plus de gens s’intéressent à la crypto-monnaie. »

Bitcoin en soutien à l’évangélisation

Surtout, l’intention affirmée derrière cette incursion dans l’espace crypto est de financer plus efficacement le travail des missionnaires. En effet, les cryptos rendent possible pour un moindre coût les transferts de valeur d’un pays à l’autre. Un atout qu’ont déjà bien compris nombre d’ONG ou d’associations et qui inspire clairement la première initiative connue du genre pour un mouvement chrétien évangélique.

Pour le travail missionnaire, nous avons des gens qui se trouvent dans certaines régions du tiers-monde où les transactions sont problématiques. Avec les cryptomonnaies, nous pouvons leur faire parvenir de l’argent rapidement, en quelques minutes ou même quelques secondes, pour une somme modique équivalant à des centièmes de cent. Convertis ensuite dans la devise locale, ils peuvent immédiatement effectuer des transactions sur le terrain. »

Déclaration d’Adam Bennet, pasteur

L’Eglise n’a pas attendu Bitcoin pour dépoussiérer ses pratiques et Bitcoin n’a pas attendu d’être introduit auprès de l’autel pour en reprendre les codes et ritualisations. A ce sujet qui revient périodiquement sur la table, bitcoiners et anti-bitcoin étrangement se retrouvent, en défendant évidemment des points de vue opposés. Pour qui voudrait prendre de la hauteur et saisir la foisonnante et subtile complexité qui existe entre Bitcoin et religion, nous ne pouvons que recommander d’écouter le toujours passionnant Jacques Favier.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche