Ransomware Bitcoin $BTC

Bitfinex sommé de geler les avoirs en Bitcoin (BTC) de l’un de ses utilisateurs dans le cadre d’une affaire de ransomware

C’est l’histoire malheureusement classique d’une entreprise victime d’un ransomware. L’attaque date de la fin de l’année 2019. Plusieurs centaines de milliers de dollars ont été versés sous la forme de Bitcoins. Le tribunal de commerce de Grande-Bretagne a été saisi. Une enquête a été menée et les fonds ont été retrouvés, grâce à la blockchain. Car le Bitcoin n’est en rien une monnaie intraçable.

Une société qui souhaite rester anonyme a été victime de pirates informatiques sous forme de ransomware. Ces derniers ont réclamé le versement d’une rançon d’un montant de 1,2 million de dollars en Bitcoin. La victime a effectué un paiement à hauteur de 109,25 BTC, soit un peu plus de $875 000 à cette époque. La transaction a été réalisée par le biais d’un assureur qui a ensuite lancé une procédure de suivi de ces fonds. Et cela a porté ses fruits.

La plateforme Bitfinex impliquée

Une partie des fonds en BTC ont été convertis en monnaie FIAT. Une opération réalisée pour seulement 13,25 BTC, soit un peu moins de $120 000 au cours actuel. Les 96 BTC restants ($864 000) ont été retrouvés sur une adresse qui mène directement à la plateforme d’exchange Bitfinex. Cela a été possible grâce à la société Chainalysis, qui a pour vocation d’offrir des solutions d’analyses poussées de la blockchain.

Chainalysis ransomware

Une opération commandée par l’assureur qui a dû payer la rançon et qui souhaite récupérer son argent.

Je peux confirmer qu’un cyberassureur de premier plan a utilisé le logiciel Chainalysis pour enquêter sur les paiements de ransomware effectués au nom de leurs clients et suivre le flux de fonds depuis le point d’extorsion vers des services connus tels que les exchanges. Un montant important (96 BTC) lié à ce paiement a été attribué à un utilisateur Bitfinex.” – Chainalysis

Une injonction prononcée

Le tribunal a engagé une procédure auprès de Bitfinex pour obtenir les informations de connexion KYC (Know Your Customer) de ce compte client. Il a aussi demandé le gel de ces avoirs en BTC, sous la forme d’une injonction. La plateforme indique clairement vouloir collaborer avec les autorités et précise que cette procédure ne nomme Bitfinex que comme une composante innocente de cette opération frauduleuse, mais en aucun cas comme l’un de ses acteurs.

Cette actualité marque un tournant dans la gestion des avoirs en BTC et monnaies numériques. C’est en effet la première fois que le tribunal de commerce de Grande-Bretagne les traite comme des propriétés à part entière. Et cela permet également de constater à quel point le Bitcoin est une monnaie transparente dans ses transactions.

➡️Suivre CryptoActu sur Telegram et sur Youtube

Commentaires

sem, libero. Phasellus dolor ut adipiscing ante. lectus Praesent et, quis,
Partagez
Tweetez
Partagez