La technologie blockchain au service de la protection sociale

 La technologie blockchain au service de la protection sociale

Un récent rapport publié par Eurofound pointe les  avancées que pourrait offrir l’intégration de la technologie blockchain dans le domaine de la protection sociale. Une manière de réaliser des économies tout en libérant du temps pour des tâches plus essentielles. 

Ce rapport publié il y a tout juste quelques jours a été réalisé par la Fondation européenne pour l’amélioration des conditions de vie et de travail (Eurofound). Le but est de soutenir la volonté de l’Union européenne d’adapter ses services à l’ère numérique. Une manière de dresser un état des lieux des perspectives possibles, mais aussi des obstacles à surmonter.

La blockchain au centre des améliorations

Ce rapport fait la part belle à la technologie blockchain comme outil central d’une numérisation des services sociaux.

« Comme dans le cas du secteur des services, l’utilisation de la technologie blockchain en est à ses débuts dans le domaine de la santé et des services sociaux, où elle a été utilisée pour verser des prestations en espèces et pour contrôler les cotisations de retraite. »

Il pointe son caractère décentralisé, permettant de gérer des transactions en toute sécurité sans besoin d’avoir recours à un tiers. Il est également question de la transparence et du principe de confiance que cela permettrait d’obtenir dans le secteur public. Cela tout en offrant une gestion des données plus pointue et rapide.

Des expérimentations déjà menées

La technologie blockchain a déjà été utilisée dans le domaine de la protection sociale. C’est le cas pour la gestion des retraites aux Pays-Bas, par exemple. Il s’agit d’une infrastructure permettant à plusieurs acteurs (autorités fiscales, employeurs et employés) de surveiller les versements réalisés par les particuliers dans des fonds de pension.

Au Royaume-Uni, le directeur adjoint de gestion des plateformes du département du travail et des retraites (DWP) a déclaré l’année dernière que ses services exploraient l’utilisation de la blockchain pour optimiser leur service de paiements et le rendre plus rapide.

Hugh B.

Hugh B.

Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont en aucun cas des conseils financiers. DYOR !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,181