Jetons NFT

NFT – Comment s’assurer des profits sur le marché des jetons non fongibles

06 Déc 2021 - 17:00

Le secteur des jetons NFT a connu une évolution sans précédent au cours de cette année 2021. Au point de devenir l’un des symboles de ce bull market dont on ne sait plus où il se dirige. Le tout selon le modèle de ces Initial Coin Offering (ICO) au centre de l’explosion de la précédente version de 2017. Et avec comme conséquence de ne pas forcément permettre à tous ses investisseurs de devenir aussi riches que prévu. Car il ne suffit pas de dépenser quelques ETH pour un pingouin licorne avec un chapeau de cowboy à 0,08% de rareté pour devenir le prochain millionnaire de ce secteur. Encore faut-il investir au bon moment, ou savoir attendre avant de (ne pas) le faire. Explications…

Le bilan reste difficile au sujet du marché des jetons NFT. Cela entre les lancements à répétition de collections toutes plus improbables les unes que les autres. Et des niveaux de prix pour certaines d’entre elles comme moteur pour justifier le fait d’en sortir encore plus. Mais au final très peu de véritables gagnants dans un secteur où l’euphorie a rapidement laissé place à la méfiance version gueule de bois numérique. Avec cette question dans tous les esprits des investisseurs un peu trop enthousiastes : est ce que je réussirai un jour à revendre ce Shiba pixelisé avec un masque de Pepe la grenouille même pas autorisé par la loi sur le copyright ?

Car tous les projets de NFTs ne sont pas le prochain Bored Ape Yacht Club brandi comme le rêve américain du secteur. Et la rareté répétitive de ces collections finit par ne plus intéresser personne, face à des prix en chute libre une fois revendus par leurs primo-acquéreurs sur les marchés secondaires. Mais cela n’a pourtant rien d’une fatalité, face à des stratégies d’investissement et des erreurs commises qui classent les détenteurs de ces objets de collections numériques entre gagnants et perdants. Raison pour laquelle la structure Chainalysis a jugé bon de réaliser une enquête sur le sujet intitulée : « Décryptage du marché des jetons NFTs en 2021. »

NFT – 27 milliards de dollars sur Ethereum en 2021

Le marché des jetons NFT représente la somme de 27 milliards de dollars envoyés en 2021 aux contrats de type ERC-721 et ERC-1155 sur le réseau Ethereum. Les deux principales formules disponibles pour créer ces fameux objets numériques de collection sur la blockchain la plus populaire à l’heure actuelle. Une estimation fournit par la structure se surveillance Chainalysis qui ne prend même pas en compte les autres réseaux, eux-aussi touchés par cette fièvre numérique. Avec comme fer de lance les historiques CryptoPunk dont le prix se comptabilise dorénavant en millions de dollars pour chacun de ses 10 000 personnages.

Jetons NFT

La collection CryptoPunk atteint 1 milliard de dollars en volume de transactions

Nathalie E. - 29 Aug 2021 - 12:57

CryptoPunk, la collection de 10 000 NFTs (Non Fongible Token) basée sur [...]

Lire la suite >>

« Nous constatons notamment des augmentations significatives à la fois de la valeur totale envoyée et de la taille moyenne des transactions. Ce qui suggère que les NFTs en tant que catégorie d’actifs gagnent en valeur à mesure qu’ils attirent de nouveaux utilisateurs. » – Chainalysis

Mais ces chiffres ne font pas de toutes les opérations effectuées sur ce marché émergent des placements systématiquement rentables, bien au contraire. En effet, comme dans tout domaine d’investissement de nombreux paramètres entrent en ligne de compte. Et dans le cas présent, la position occupée par l’acquéreur dans le déroulement de la création à la mise en vente de ces jetons NFT sur des plateformes comme Opensea. Cette dernière à la tête de « plus de 16 milliards de dollars de cryptomonnaies reçues jusqu’à présent en 2021 » qui en font la place de marché la plus populaire du secteur.

Whitelist et NFT : to mint or not to mint ?

Car l’étude mise en place par Chainalysis ne se contente pas d’estimer ce marché des jetons NFT. Il est également question de chercher à comprendre à quel moment un investissement dans ce domaine peut s’avérer rentable ou non. Et cela en rapport direct à l’implication et à la date d’arrivée sur l’un de ces multiples projets. Car il semble que la règle soit inévitablement la même. Avec 76% de chances supplémentaires de vendre un NFT en réalisant des profits « lorsque les collectionneurs rejoignent la communauté Discord ou Telegram pour un projet avant qu’il ne soit lancé. » Cela avec le fameux système des whitelists dont l’objectif est d’accéder à ce type de collections à des prix attractifs.

« Les données d’OpenSea montrent que les utilisateurs qui participent à la whitelist et vendent plus tard leur NFT nouvellement créé réalisent un profit dans 75,7% des cas, contre seulement 20,8% pour les utilisateurs qui le font sans être sur whitelist. Les données suggèrent également qu’il est presque impossible d’obtenir des rendements démesurés sur les achats de mint sans être ajouté à une whitelist. » – Chainalysis

En effet, lorsque l’acheteur passe par une whitelist la moitié des ventes effectuées ensuite sur le marché secondaire enregistrent un gain au moins équivalent au double du prix initial. Un beau 100% de bénéfices en l’espace de quelques jours tout au plus. Mais face auquel il est important de ne pas s’exciter en devenant l’acquéreur qui paye deux fois plus cher. Car « 78% des ventes effectuées par des acheteurs non inscrits sur la whitelist entraînent ultérieurement une perte à la revente. 59% entraînant une perte égale ou inférieure à 0,5x leur investissement initial. »

Les marchés secondaires NFT restent rentables

Avec comme information la plus surprenante, ce constat à propos de l’achat de NFTs au moment de leur création (mint), mais sans passer par une whitelist. En effet, dans ce cas de figure la probabilité de réaliser ensuite des profits à la revente s’effondre à 29%. Cependant, acheter des NFTs sur un marché secondaire comme la plateforme Opensea peut tout de même s’avérer intéressant. Car ce genre d’opération permet de générer des bénéfices dans 65% des cas, même s’ils n’auront le plus souvent rien à voir avec la version whitelist. Et tout cela en prenant en compte un calendrier bien précis.

« En général, ceux qui choisissent de vendre leur NFT nouvellement créés le font plus rapidement que ceux qui achètent un NFT sur le marché secondaire. Environ 50% des premières ventes sont conclues dans les 2 jours suivant la création (mint) initiale. » – Chainalysis

Jetons NFT

Unirex City / Mekaverse - L'aventure éprouvante des lancements de collections NFT

Hugh B. - 15 Oct 2021 - 10:58

Tout va très vite dans l’univers des cryptomonnaies. Peut-être même un [...]

Lire la suite >>

Et comme il est question du réseau Ethereum, la question des frais de transaction vient inévitablement jeter une ombre importante sur ce tableau. Au point de rendre dans certains cas ce genre d’investissement « beaucoup moins attrayant qu’on ne le pense initialement. » Le tout au cœur d’une véritable gas war où s’affrontent des bots de trading face à des investisseurs individuels souvent au bord de la crise de nerf. Et à cet exercice ce sont rarement les humains qui gagnent !

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche