La Corée du Sud face à l’arnaque des fausses plateformes d’achat de Bitcoin

Le gouvernement sud-coréen et les autorités financières locales ont mis en garde les investisseurs contre l’émergence de fausses bourses de monnaies cryptographiques.

Le 13 décembre, le gouvernement sud-coréen et son groupe de travail sur la monnaie virtuelle ont tenu une réunion d’urgence pour discuter de l’état du marché sud-coréen en matière de monnaie électronique et des projets de réglementation pour les entreprises et les investisseurs qui lui sont liés.

À l’issue de cette rencontre, plusieurs règles ont été décidées, comme l’interdiction aux investisseurs étrangers et mineurs de négocier des crypto-monnaies, et réglementer correctement les échanges de devises cryptographiques en tant que prestataires de services financiers officiels.

Compte tenu de l’augmentation rapide du nombre d’échanges, de plateformes et d’activités frauduleuses dans ce secteur, le gouvernement sud-coréen a pris des mesures immédiates pour réglementer les plateformes de trading et réprimer les pratiques trompeuses.

Apparition de fausses plateformes

La semaine dernière, plusieurs fausses bourses ont été dénoncées par la communauté Bitcoin et les autorités financières locales. L’une des fausses bourses était BitKRX, du nom de la Korea Exchange (KRX), la plus grande plateforme de négoce financier en Corée du Sud établie par la KOSDAQ, la South Korea Futures Exchange et la South Korea Stock Exchange.

Cette bourse s’est présentée comme une filiale de KRX, amenant des utilisateurs sur sa plateforme en faisant valoir ses activités comme étant réglementées et dirigées par celle-ci. Problème, rien de tout cela n’est vrai et la Korea Exchange n’a jamais lancé de plateforme spécialisée dans les crypto-monnaies.

Chosun, l’un des plus grands médias grand public de Corée du Sud, a indiqué que les autorités financières locales et les forces de l’ordre ont commencé à sévir contre les échanges de monnaies cryptographiques recourant à un marketing trompeur et à des opérations frauduleuses. En particulier, les autorités financières locales ont révélé que plusieurs bourses de devises cryptographiques en Corée du Sud ne sont pas réglementées, mais opèrent en se faisant passer pour entreprises légitimes, se servant pour cela de la marque des principales institutions financières, comme BitKRX.

Une régulation judicieuse

Plus tôt cette semaine, Bithumb, la plus grande bourse de jetons cryptographiques en Corée du Sud et qui est également la deuxième plateforme de trading spécialisée sur le marché mondial des cryptomonnaies, a déclaré qu’un ensemble de règles appropriées pour les entreprises et les investisseurs favoriserait le marché et faciliterait sa croissance.

Selon CryptoCompare, le marché sud-coréen des échanges représente 4,6 % du marché mondial, derrière les États-Unis, le Japon et l’Europe.

D’après CoinTelegraph

CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

Partagez
Tweetez
Partagez
Advertisment ad adsense adlogger