Deux compagnons de route de SBF plaident coupables et coopèrent avec les autorités US

Caroline Ellison, ancienne dirigeante d’Alameda Research, et Gary Wang, le co-fondateur de l’exchange FTX, ont reconnu leurs responsabilités dans les accusations de fraude émanant du Département de justice US (DOJ). Ils ont également garanti leur collaboration avec les autorités dans l’enquête sur l’effondrement spectaculaire de la plateforme.

22 décembre 2022 - 09:01

Temps de lecture : 2 minutes

Alors que Sam Bankman-Fried (SBF) arrive aux Etats-unis pour comparaître rapidement devant un tribunal de Manhattan, ses deux anciens compagnons de route viennent de plaider coupables des accusations de fraude fédérales. C’est le procureur du district sud de New York (SDNY), Damian Williams, qui l’a lui-même annoncé en précisant que le duo avait consenti à collaborer avec les autorités US.

J’annonce que SDNY a porté plainte contre Caroline Ellison […] et Gary Wang […] en relation avec leur rôle dans les fraudes qui ont contribué à l’effondrement de FTX. Mme Ellison et M. Wang ont tous deux plaidé coupables à ces accusations et tous deux coopèrent avec le SDNY.

Il a également indiqué que le SDNY n’allait pas s’arrêter là et comptait bien élargir ses accusations à d’autres acteurs, exhortant dans la foulée les individus impliqués dans l’affaire FTX à se manifester avant que la justice réagisse, « notre patience n’est pas éternelle » a t-il menacé.

Damian Williams a par ailleurs confirmé que SBF était désormais sous la surveillance du FBI et qu’il comparaîtra rapidement devant un juge .

La SEC et la CFTC se joignent aux plaintes contre Ellison et Wang

De leurs côtés, la Securities and Exchange Commission (SEC) des Etats-Unis et la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) ont également annoncé avoir porté plainte contre le duo. Pour Gary Gensler, le patron de la SEC, leur complicité dans l’effondrement spectaculaire de FTX ne fait aucun doute.

Dans le cadre de leur tromperie, nous alléguons que Caroline Ellison et Sam Bankman-Fried ont comploté pour manipuler le prix de FTT, un jeton de sécurité cryptographique d’échange qui faisait partie intégrante de FTX, pour soutenir la valeur de leur château de cartes.(…) Nous alléguons en outre que Mme Ellison et M. Wang ont joué un rôle actif dans un stratagème visant à abuser des actifs des clients FTX pour soutenir Alameda et déposer des garanties pour le trading sur marge.

Pour sa part, la CFTC a émis des allégations similaires contre Ellison et Wang. La première est accusée d’avoir délibérément commis une fraude et fait des « déclarations erronées » liées aux ventes du FTT. Quant au second, il aurait permis « à Alameda de maintenir une ligne de crédit essentiellement illimitée sur FTX ».

Caroline Ellison a fait appel aux services du cabinet d’avocats WilmerHale qui compte Stephanie Avakian, ancienne directrice de la Division of Enforcement de la SEC, pour assurer sa défense.

Ellison et Wang, ont chacun été libérés moyennant une caution de 250 000 $ selon le Washington Post. Sollicité pour livrer la nature exacte des chefs d’inculpation retenus contre eux, le bureau du procureur fédéral de Manhattan n’a pas donné suite. Selon le Wall Street Journal, tous deux ont été inculpés de fraude, tandis que seule Caroline Ellison a été mise en cause pour association de malfaiteurs. Mais en s’engageant à collaborer avec les autorités et en reconnaissant les faits qui leur sont imputés, ils devraient bénéficier d’un jugement plus clément.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche