SBF invité plus fermement à témoigner devant le Congrès américain

06 décembre 2022 - 09:00

Temps de lecture : 2 minutes

Alors que SBF se répand à loisir dans des médias dont le degré de complaisance à son égard est proprement hallucinant, l’ex-patron de FTX fait en revanche la fine bouche pour répondre de sa responsabilité dans la chute spectaculaire de la plateforme devant le Congrès américain. Recourant à des arguties censées excuser son absence le 13 décembre, la pilule aujourd’hui ne semble plus passer. La présidente du United States House Financial Services Commitee, Maxine Waters, exhorte enfin l’ex-étoile montante de la crypto à venir témoigner.

La présidente Maxine Waters moins complaisante avec SBF

La demande initiale de Maxine Waters il y a quatre jours, était toute empreinte de délicates circonvolutions.

Nous apprécions que vous ayez été franc dans vos discussions sur ce qui s’est passé chez FTX. Votre volonté de parler au public aidera les clients, les investisseurs et les autres de l’entreprise. À cette fin, nous serions ravis de votre participation à notre audition du 13. 

Maxine Waters, présidente du United States House Financial Services Commitee, sur Twitter

De quoi faire dresser sur la tête les cheveux des centaines de milliers d’investisseurs spoliés par l’indigne SBF qui continue de se pavaner comme bon lui semble, en bénéficiant en plus de tous les égards en dépit de ses exactions. Enfin ça, c’était avant. Il semblerait aujourd’hui que le ton soit au changement. En cause, sans doute la désinvolture d’un SBF se jugeant intouchable et qui a cru qu’il pouvait impunément et durablement décider du moment et du lieu de ses prises de paroles.

Une fois que j’aurais fini d’apprendre et d’examiner ce qui s’est passé, j’aurais l’impression qu’il sera de mon devoir de comparaître devant le comité et de m’expliquer. Je ne suis pas sûr que cela se produira d’ici le 13. Mais quand ce sera le cas, je témoignerai.

SBF sur Twitter

Toujours pas de citation à comparaître

De fait, son esquive ne serait plus une option envisageable, d’autant que les excuses qu’il invoque ne tiennent pas face à ses multiples et nauséeuses interventions publiques, notamment dans le Financial Times, le Wall Street Journal , le Good morning America ou le DealBook Summit organisé par le New York Times.

Sur la base de votre rôle de PDG et de vos entretiens avec les médias au cours des dernières semaines, il est clair pour nous que les informations dont vous disposez jusqu’à présent sont suffisantes pour témoigner.

Maxine Waters sur Twitter

Il aura fallu du temps, et une indignation générale, pour que la présidente du Comité qui présidera l’audience sur l’effondrement de FTX le 13 décembre, hausse le ton. Enfin, entendons-nous bien, le bienfaiteur du parti démocrate (dont elle fait partie) n’est pas cité à comparaître, mais seulement invité à intervenir en tant qu’ex-PDG qu’elle continue de ménager avec des formules dont l’euphémisme fait bondir.

Comme vous le savez, l’effondrement de FTX a blessé plus d’un million de personnes. Votre témoignage serait non seulement significatif pour les membres du Congrès, mais également essentiel pour le peuple américain. Il est impératif que vous assistiez à notre audience le 13, et nous sommes disposés à programmer des audiences continues s’il y a plus d’informations à partager plus tard.

Maxine Waters sur Twitter

Reste à savoir si SBF est prêt à travestir la réalité en témoignant sous serment au Congrès, comme il l’a fait avec des journalistes lui servant la soupe.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche