Fermeture de comptes d’utilisateurs : BitMEX affirme avoir fait l’objet de fake news

Le flou règne sur BitMEX ces derniers temps. Entre rumeurs de fermeture de comptes de traders américains et québécois et réfutation du principal intéressé.

Selon un certain nombre de médias, BitMEX procède actuellement à la fermeture des comptes de traders québécois et américains. Ces mêmes sources affirment que les organismes de régulation internationaux seraient concernés dans cette démarche. Une information jugée inexacte par le géant de la cryptomonnaie, qui n’a pas manqué de clarifier les choses.

BitMEX fermerait ses comptes clients au Québec et aux États-Unis

Quebec

La rumeur veut que BitMEX ait procédé à la fermeture de nombreux comptes québécois par crainte de représailles de l’AMF. Source de l’image : Pixabay.

L’actualité du monde crypto de ces derniers jours a été agitée par un certain nombre d’allégations au sujet de BitMEX. Il est dit que les traders américains et québécois actifs sur la plateforme doivent cesser leurs opérations. En fait, alors que certains comptes auraient déjà été supprimés, d’autres seraient sur le point de l’être.

Selon les rumeurs, la plateforme de cryptodevises aurait été poussée dans cette voie par un certain nombre de mesures réglementaires prises à son égard. Au Québec, BitMEX n’aurait pas obtenu les droits nécessaires pour le développement de ses activités. Par conséquent, l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) aurait ordonné la fermeture des comptes des résidents de cette province canadienne.

Même si le contexte n’est pas le même aux États-Unis, des règles de plus en plus strictes s’appliquent sur les transactions concernant le Bitcoin (BTC). Cela semble avoir suffi à motiver la suspension des comptes américains d’échange de devise cryptographique.

Des rumeurs contestées par BitMEX

BitMEX a affirmé que la société ne fait pas l’objet de répressions réglementaires l’obligeant à fermer les comptes des traders basés aux États-Unis et aux Québec. C’est du moins ce que l’un des porte-parole de l’entreprise a déclaré à CT Japan.

En fait, BitMEX a tenu à préciser que l’interdiction de trading opposée aux utilisateurs américains n’est pas une mesure récente, car ceux-ci ne sont pas autorisés à utiliser la plateforme. Depuis 2015, BitMEX procède en effet à la fermeture systématique des comptes ouverts avec de fausses informations sur le pays de résidence.

Monument USA

Les Américains utiliseraient des VPN depuis de nombreuses années pour accéder à la plateforme de trading. Source de l’image : Pixabay.

D’ailleurs, il n’est pas rare que certains Américains se servent d’adresses VPN pour pouvoir accéder à BitMEX. L'adoption d'une mesure de clôture proactive des comptes non réglementaires s'est donc avérée nécessaire. De même, la société a déclaré qu’elle collabore régulièrement avec des organismes de régulation américains comme la U.S. Commodity Futures Trading Commission (CFTC).

BitMEX souligne que les résidents de la province du Québec ne sont pas acceptés sur sa plateforme, et que c’est ce qui explique sa collaboration avec les régulateurs québécois pour détecter et clôturer les comptes des contrevenants.

Pour rappel, BitMEX s’illustre depuis 2014 dans le margin trading de monnaie virtuelle. Ses opérations de trading peuvent se faire avec des cryptodevises comme le Bitcoin (BTC), le Litecoin (LTC), l’Ethereum (ETH), le Cardano (ADA), l’EOS (EOS), le Bitcoin Cash (BCH),  le Ripple (XRP) et Tron (TRX). Grâce à des effets de levier intéressants, les traders futés arrivent ainsi à multiplier leur capital en très peu de temps. C’est sans aucun doute cela qui lui vaut de détenir l’une des plus grosses parts du marché actuel d’échange de devises cryptographiques.

Enfin, notons que BitMEX a démenti l’allégation voulant que la récente diminution de son volume d’échanges soit liée à la supposée vague de suppression de comptes.

Suivez-nous sur les réseaux !

CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

11 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Advertisment ad adsense adlogger