Bitcoin

Grayscale détiendrait bien les quelques 633 000 BTC qu’il dit posséder

25 Nov 2022 - 16:25

Le géant Grayscale était sous le feu ardent de la communauté crypto après une communication maladroite et partielle quant à la réalité de ses réserves en bitcoins. Un analyste on-chain de la société de recherche sur le bitcoin (BTC) OXT Research, connu sous le pseudonyme de Ergo BTC et réputé pour son acuité, a mené l’enquête. Il confirme que les avoirs du plus grand gestionnaire de fonds en BTC correspondent bien à sa déclaration, soit quelques 633 000 bitcoins.

En quête des réserves BTC de Grayscale

Dans le sillage de l’effondrement de l’exchange FTX, Grayscale a été mis sur la sellette. Pas directement, mais en raison de sa proximité avec la société Genesis, les deux entités appartenant au même ensemble, Digital Currency Group. Or, du fait de son exposition à FTX, la filière de trading de DCG se trouve en situation délicate, ce qui pourrait rejaillir sur le gestionnaire d’actifs dans la mesure où la société mère pourrait utiliser l’un pour renflouer l’autre. Enfin, peut-être.

Bitcoin

Grayscale, société soeur de Genesis, en fâcheuse posture ?

Nathalie E. - 21 Nov 2022 - 07:28

Grayscale, le pionnier de l’investissement institutionnel dans le [...]

Lire la suite >>

Le fait est que Grayscale a dû se plier à l’exercice de transparence, exigé aujourd’hui de toutes les sociétés qui gravitent autour de la crypto. Mais en refusant de livrer les adresses de ses portefeuilles, elle a fait naître le doute et ouvert la brèche aux spéculations les plus sombres : Grayscale, contrairement à ses déclarations, ne détiendrait pas 633 000 BTC.

Qu’à cela ne tienne, un analyste indépendant du nom de Ergo BTC qui a déjà accompli des prouesses dans le passé, notamment lors de la faille de sécurité de Crypto.com en janvier 2022, s’est attelé à un travail de fourmi pour suivre les traces des BTC de Grayscale.

Grayscale détiendrait bien quelques 633 000 BTC

De fait, en s’appuyant sur les données publiques et « criminalistiques » de la blockchain, il pu attribuer dans un premier temps 432 adresses détenant 317 705 BTC à une activité de garde associée probablement à la fiducie Bitcoin de Grayscale. Dans un second temps, il est également parvenu à retrouver les 50% d’adresses manquantes dont il livre le détail dans un long fil Twitter.

Image

Les 633 00 BTC de Grayscale seraient donc bien détenus par son dépositaire attitré, Coinbase Custody.

La question qui se pose alors, c’est de savoir pourquoi Grayscale n’a pas voulu produire cette fameuse preuve de réserve que tout le monde attendait. Vraisemblablement, il s’agirait, comme le rapporte Cointelegraph en se fondant sur un document exhumé par un vigilant observateur, d’un respect des règles de discrétion édictées par la Securities and Exchange Commission (SEC) concernant la garde des actifs.

L’archive datant de 2017 stipule expressément que le dépositaire « ne peut pas divulguer ces clés [publiques] au sponsor, à Trust ou à toute autre personne ou entité ». Sachant que Grayscale se trouve en litige judiciaire avec la SEC depuis son refus de convertir son fonds Bitcoin en ETF Spot, le géant n’a certainement pas voulu commettre d’impair, susceptible de contrarier la procédure en cours.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche