Minage

Hydro-Québec souhaite couper le courant à « l’industrie de la blockchain »

04 Nov 2022 - 09:00

La situation de crise géopolitique actuelle place la gestion énergétique comme un enjeu international majeur. Et chaque pays tente de limiter les coupures électriques à venir en développant des stratégies de priorités. Une liste où ne figurent bien évidemment pas les mineurs de cryptomonnaies. Pour preuve, le fournisseur public Hydro-Québec vient de déposer une demande pour cesser de distribuer de l’énergie à l’industrie de la blockchain.

La question est légitime en cette période de crise énergétique. Vaut-il mieux être en mesure de chauffer les habitations de la province du Québec plutôt que de miner du Bitcoin ? Le problème est que rien n’est aussi simpl(ist)e. Car même si certains considèrent cette consommation énergétique comme inutile, elle ne l’est pas plus que d’autres domaines pourtant épargnés par cette décision. Mais il est toujours plus simple de couper le courant à une industrie que l’on n’utilise pas.

Quoi qu’il arrive, les mineurs de cryptomonnaies – et l’industrie de la blockchain dans son ensemble – vont devoir envisager des solutions alternatives pour résister à ce genre d’attaques. Car il semble que ce type de stratégie soit en train de se répandre comme une trainée d’essence à 2€ le litre. Avec comme dernier exemple en date la Moldavie qui devance l’Europe dans le domaine. Et depuis hier le géant national Hydro-Québec qui souhaite faire de même…

Minage

Minage crypto - Les législateurs américains réclament des comptes

Hugh B. - 19 Aug 2022 - 13:30

Décidément, les législateurs semblent appliquer la stratégie du cadavre [...]

Lire la suite >>

Hydro-Québec – Couper l’électricité à la blockchain

L’information a de quoi inquiéter les acteurs de l’industrie de la blockchain, en grande partie résumée aux mineurs. Car le fournisseur public d’électricité du Québec vient de déposer une demande officielle auprès de la Régie de l’énergie afin de leur couper le courant. En cause, une prévision qui anticipe « une augmentation de 25 térawattheures (TWh) ou 14% de la demande d’électricité au Québec sur la période 2022-2032 ».

« Compte tenu de l’augmentation importante de la demande d’électricité anticipée et du resserrement des bilans d’énergie et de capacité, Hydro-Québec a déposé une demande auprès de la Régie de l’énergie concernant la suspension du processus d’attribution à l’industrie de la blockchain. »

Hydro-Québec

Avec comme principaux secteurs concernés – hors croissance organique (+4,3 TWh) – la conversion des bâtiments/procédés industriels (+4,5 TWh), les marchés émergents (+8,9 TWh) et les nouvelles technologies (+7,8 TWh). Et, « dans le cadre de ce processus, environ 270 MW devaient être dédiés à une utilisation liée aux cryptomonnaies à court terme. » Une quantité qui, selon Hydro-Québec, « augmenterait la pression sur les équilibres actuels ». Pourtant, un simple passage de ce chiffre dans un convertisseur permet de comprendre que cela ne correspond qu’à 0,00027 TWh ! Quelle pression insoutenable…

Régulation

Canada - Limite d'achat annuelle imposée sur des cryptomonnaies "restreintes"

Hugh B. - 18 Aug 2022 - 10:30

Il est parfois possible de se demander si les instances de régulation ne sont [...]

Lire la suite >>

Une demande qui s’inscrit dans le plan d’approvisionnement en électricité 2023-2032 du fournisseur Hydro-Québec. Et qui doit encore être validée par la Régie de l’énergie, seule autorité en mesure de décider de l’attribution effective et/ou prioritaire de l’électricité sur son territoire. Mais pour le moment rien ne permet de savoir si elle sera ou non favorable à cette demande. Néanmoins, cela vient mettre un peu plus de pression sur un secteur du minage de Bitcoin déjà bien malmené par le marché baissier.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche