Minage

Kosovo – Hausse des prix de l’énergie et interdiction du minage

08 Août 2022 - 12:00

Le spectre de la crise énergétique qui hante l’Europe dernièrement pousse les gouvernements à adopter des mesures radicales. En effet, rarement le coût des ressources n’avait autant augmenté. Les principaux mis en cause sont, outre la guerre en Ukraine, l’Union européenne avec son « pacte vert » et son objectif d’atteindre la neutralité carbone en 2050. Or, pour le moment, les États sont encore trop dépendants aux énergies fossiles. Par ricochet donc, les factures s’envolent et certains États soulignent la responsabilité de l’Union européenne dans cette poussée tarifaire. Le Kosovo est particulièrement touché par cette crise. Ce qui a inévitablement joué dans l’interdiction récente du minage de cryptomonnaies.

Il y a six mois déjà, le peuple manifestait devant le siège du gouvernement pour ces raisons. Et face à l’augmentation de ses coûts d’importation, le Kosovo a finalement décidé de déclarer l’état d’urgence énergétique début août pour une durée de 60 jours. Dans les solutions mises en œuvre par le gouvernement figure malheureusement l’interdiction d’extraction de cryptomonnaies comme Bitcoin (BTC) sur le territoire.

Le gouvernement adopte l’interdiction du minage

Dans ce contexte, le gouvernement du Kosovo dispose d’un plan pour remédier à la hausse des prix de l’énergie à l’importation. Compte tenu du problème soulevé, il était aisé de deviner que l’extraction de cryptomonnaies serait une des cibles des politiques. Et c’est désormais voté par décret !

Cette interdiction, d’une durée initiale de deux mois, pourra être prolongée jusqu’à six mois. À  condition d’obtenir un vote à la majorité. Cela pour garantir un approvisionnement énergétique suffisant pour les foyers et les entreprises pour les prochains mois.

minage bitcoin kosovo

Interdiction du minage – Le gouvernement se justifie

Pour les politiques, interdire le minage s’imposait comme une véritable mesure de nécessité. Il est vrai que la consommation énergétique utilisée pour l’extraction de cryptomonnaies comme Bitcoin (BTC) est souvent soulignée. Plusieurs pays comme le Kazakhstan ou encore la Suède n’hésitent plus à poser des restrictions à ce sujet.

Selon les autorités du Kosovo, l’ensemble des mesures permettra de répondre aux besoins des ménages pour « le chauffage, le soutien à l’opérateur du réseau national pour garantir la sécurité de la distribution d’électricité ainsi que des efforts pour réduire la consommation de toutes les institutions. »

Le gouvernement insiste quant à lui sur le caractère d’urgence des mesures prises. Dans le même temps, il rappelle qu’il fait cela pour garantir et protéger l’intérêt public du pays dans un contexte de crise énergétique mondiale. Pourtant, d’autres solutions seraient envisageables.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que le Kosovo décide de l’interdire dans le but de remédier aux pénuries énergétiques. En effet, le même décret avait été voté en décembre dernier.

Kosovo – Une chasse aux exploitations minières ?

Bien que le contexte actuel justifie principalement l’impossibilité d’extraire des cryptomonnaies au Kosovo, le pouvoir exécutif semble s’adonner à une véritable chasse aux exploitations minières sur son sol. En effet, outre l’interdiction, il procède à des perquisitions. Et vient de saisir du matériel provenant d’exploitations minières a priori en situation d’illégalité.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche