Régulation

Kim kardashian – Une amende de 1,26M$ pour la promotion d’EthereumMax

04 Oct 2022 - 09:00

Le marché des cryptomonnaies est malheureusement le théâtre de campagnes de promotion agressives. Cela afin de cibler des investisseurs (trop) crédules pour les attirer vers des projets, dans le meilleur des cas, sans réel potentiel ni intérêt. Une réalité qui ne touche pas uniquement cet écosystème. Mais une belle opportunité pour la Securities and Exchange Commission (SEC) de faire une nouvelle fois parler d’elle dans le secteur. Avec une amende de 1,26 million de dollars émise à l’encontre de Kim kardashian, pour son rôle dans la promotion du « projet » EthereumMax (EMAX).

Cette affaire peut sembler simple au premier abord. Car il s’agit d’une star ayant profité de sa position – et du versement de 250 000$ – pour faire la promotion d’un obscur projet crypto. Avec comme conséquence, des investisseurs plus proches du mouton en période de tonte en train de pleurer leurs pertes. Et une Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis bien empressée à lui demander des comptes. Principalement car aucune mention ne faisait clairement état du caractère sponsorisé de ses publications et interventions sur le sujet. Mais autre chose semble se jouer dans ce dossier…

Cryptomonnaies

AMF - La communication des influenceurs crypto doit être "plus claire et responsable"

Hugh B. - 26 Jul 2022 - 11:00

Le secteur des cryptomonnaies n’échappe pas à la réglementation [...]

Lire la suite >>

Kim Kardashian – Une amende de 1,26M$

L’affaire qui opposait Kim Kardashian à la SEC, dans le cadre de la promotion d’EthereumMax, vient de trouver un dénouement en ce début de semaine. Et le moins que l’on puisse dire est que les réactions de la communauté crypto sont très mitigées dans ce dossier. En particulier vis-à-vis du rôle de l’instance de régulation qui profite de cette affaire pour s’offrir un rôle de chevalier blanc. Mais également de son patron actuel, Gary Gensler, qui ramène une énième fois sur le tapis le caractère supposément légal de titre financier de la cryptomonnaie EMAX… ou de tout autre « actif numérique » qui croise son regard.

« Aujourd’hui, nous avons inculpé Kim Kardashian pour avoir illégalement revendiqué un titre financier (security) cryptographique. Cette affaire nous rappelle que, lorsque des célébrités / influenceurs approuvent des opportunités d’investissement, y compris des titres d’actifs cryptographiques, cela ne signifie pas que ces produits d’investissement conviennent à tous les investisseurs.« 

Gary Gensler

Et même si Kim Kardashian aurait clairement dû réfléchir à deux fois dans ce dossier, elle semble servir de bouc émissaire pour la SEC afin de faire passer un message. Une sorte de double peine liée à la visibilité qu’offre cette star, quoi qu’elle fasse. Car comme le rappelle le compte Twitter du développeur pseudonyme 0xBender, l’instance de régulation semble ignorer la horde d’influenceurs crypto-centrés débarqués dans cet écosystème « pour vendre leurs ordures contre 0,2 ETH le tweet ». Ou encore le Dr Parik Patel qui explique de son côté que « la SEC poursuit Kim Kardashian pour le shilling d’une crypto, mais pas Nancy Pelosi (présidente de la Chambre des représentants des États-Unis) pour un délit d’initié qui lui a rapporté une centaine de millions de dollars. »

SEC – Un avertissement pour les crypto-influenceurs

Quoi qu’il en soit, cette affaire doit servir d’avertissement pour les crypto-influenceurs. À la fois, car la SEC – et les instances de régulation en général – semble bien décidée à sévir. Mais également, car le principe du « deux poids deux mesures » s’applique très clairement dans ce genre de dossiers dès qu’il est question de cryptomonnaies. En partant toutefois du principe qu’une célébrité (ou un influenceur) fait rarement la promotion de quoi que ce soit sans être payé (ou récompensé) pour le faire. Il faut arrêter d’être naïf !

Piratage

Rapport - Crypto-criminalité en baisse, mais pas dans tous les secteurs

Hugh B. - 17 Aug 2022 - 13:30

Les activités illégales liées au secteur des cryptomonnaies sont l’un [...]

Lire la suite >>

Car légiférer ou punir ne permettra pas d’endiguer le problème. Les mêmes pigeons tomberont toujours dans les mêmes pièges, tant que leur esprit critique ne sera pas déclenché. Et suivre Kim Kardashian – ou n’importe quelle autre star – est bien plus une circonstance aggravante qu’un aveu de non-responsabilité dans ce genre de cas. Surtout si l’on considère, comme le rappelle l’analyste Marcus Hutchins non sans une certaine dose d’ironie, que Kim Kardashian aurait mieux fait d’investir dans EthereumMax plutôt que d’être payée pour en faire la promotion.

« Kim Kardashian a été payée 250 000$ pour promouvoir EthereumMax, puis elle a perdu 1,26 million de dollars à cause d’une amende de la SEC. Elle aurait obtenu de meilleurs rendements en investissant simplement dans EthereumMAX, qui a baissé de 97% depuis son post.

Marcus Hutchins

Ceci n’est pas un conseil en investissement financier…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche