Tether (USDT) : une amende de 18,5 millions de dollars

 Tether (USDT) : une amende de 18,5 millions de dollars

Le bureau du procureur général de New York (NYAG) a mis fin officiellement à l’enquête visant à déterminer si la plateforme Bitfinex et sa société-soeur Tether avaient continué à émettre le stablecoin USDT alors qu’elles n’avaient plus provisoirement d’accès bancaire. A la clé, une interdiction d’exercer dans la juridiction de New York et une amende qui devra être réglée conjointement par l’exchange et la société émettrice.

Pour solde d’un litige remontant à 2019 : 18,5 millions de dollars

Dans un communiqué publié aujourd’hui, la procureure générale de New York, Letitia James, a mis fin à une histoire quelque peu tortueuse qui durait depuis 2019. Comme un peu attendu, les poursuites judiciaires se concluent par une amende de 18,5 millions de dollars. Bitfinex et Tether se sont engagés à la régler pour solder leur différend.

Une (presque) broutille pour un stablecoin capitalisant 35 milliards de dollars. Il serait le prix de la tranquillité pour les émetteurs de l’USDT selon leur avocat, puisqu’ils ne reconnaissent aucun acte délictueux. Ils proposent même désormais de fournir au bureau new-yorkais et au public une mise à jour trimestrielle sur le soutien des réserves de l’USDT. Une bonne volonté manifeste pour répondre au voeu de transparence du régulateur mais aussi une légère réécriture de l’histoire que Tether s’est empressée de twitter.

Une interdiction d’opérer dans l’Etat de New-York

La version livrée par la procureure est quelque peu différente.

Bitfinex et Tether ont couvert de manière imprudente et illégale des pertes financières massives pour maintenir leur plan et protéger leurs résultats. Les affirmations de Tether selon lesquelles sa monnaie virtuelle était entièrement soutenue par des dollars américains à tout moment étaient un mensonge. Ces sociétés masquaient le risque réel auquel les investisseurs étaient confrontés et étaient exploitées par des personnes et des entités non autorisées et non réglementées, opérant dans les coins les plus sombres du système financier. »

En conséquence, Bitfinex et Tether ne seront plus autorisés à exercer leur activité à New York, confirmant le fait que l’Etat est l’une des juridictions les plus sévères au monde en matière de cryptos. Un moindre mal pour le duopole qui n’opère que de façon marginale sur le territoire américain.

Quoi qu’il en soit, si ce litige se termine plutôt bien pour l’USDT – le marché a réagi en freinant la chute des prix mais sans vraiment l’enrayer – la question des réserves en dollars du stablecoin reste d’actualité.

Nathalie E.

Nathalie E.

Littéraire open source. Mon credo : contribuer à populariser le monde des cryptos et à encourager sa mixité.

1,421