Nexo consent à s’acquitter d’une amende de 45 millions de dollars auprès des autorités US

Comme souvent aux Etats-Unis, les litiges réglementaires se règlent à coup de gros chèques. Dernière illustration en date : l’amende de 45 millions de dollars que Nexo s’apprête à régler pour ne pas avoir enregistré auprès des autorités compétentes son produit d’épargne crypto.

20 janvier 2023 - 11:58

Temps de lecture : 2 minutes

Le prêteur crypto, Nexo, en litige depuis des mois avec la Securities and Exchange Commission (SEC) et différents régulateurs de plusieurs Etats américains au sujet de son offre d’épargne à haut rendement, « Earn Interest Product », rend les armes. Plus précisément, pour solder son contentieux, il a accepté d’ouvrir son portemonnaie, à hauteur de 45 millions de dollars, et de ne plus proposer son sulfureux produit au public US.

Les produits Earn sur les cryptos mal venus en territoire US

Les comptes d’intérêt sur les cryptos n’ont jamais vraiment été en odeur de sainteté sur le sol américain. Toutes les sociétés ou exchanges s’y étant frotté, ont toujours eu maille à partir avec les autorités locales. Hier, les défunts Celsius, Voyager Digital et BlockFi ainsi que l’exchange n°1 aux Etats-Unis, Coinbase, avec son produit mort-né sur l’USDC. Aujourd’hui, et alors qu’elles ont bien d’autres chats à fouetter sévèrement, ce sont les plateformes Gemini et Genesis qui subissent les foudres de la SEC pour leur offre conjointe Earn.

Nexo est l’un des rares survivants du segment CeDeFi. Pour rappel, il s’agit d’un système hybride qui mêle supposément les vertus de la centralisation et de la décentralisation pour donner accès à une rentabilité financière sur les cryptos. Ce secteur qui a connu son heure de gloire lors du dernier rallye de Bitcoin et de ses cadets, a depuis fait long feu, l’hiver crypto révélant les pratiques douteuses, sinon frauduleuses, d’un certain nombre de ses artisans.

Mais sa situation reste fragile, ses clients s’étant récemment précipités pour retirer massivement leurs fonds suite à une perquisition dans ses locaux bulgares pour forte présomption de blanchiment d’argent. Résultat : Nexo a vu disparaître plus de 158 millions de dollars de sa plateforme en l’espace de 24 heures, de quoi ensuite consentir à mettre la main au portefeuille pour apaiser les esprits et éviter une nouvelle vague de retraits.

Le survivant Nexo s’acquitte d’une amende de 45 millions de dollar

De fait, selon deux déclarations distinctes en date du 19 janvier, la SEC et la North American Securities Administrators Association (NASAA) ont annoncé que Nexo avait accepté de payer 22,5 millions de dollars d’amende à chacune. Un montant prétendument minoré au vue de la bonne coopération du prêteur, qui évoquait pour sa part plutôt une impossibilité à dialoguer.

Régulation

Nexo jette l'éponge aux Etats-Unis

Nathalie E. - 06 Dec 2022 - 07:30

Nexo, l’une des dernières sociétés de prêt crypto encore debout, [...]

Lire la suite >>

Néanmoins, accepter de régler des pénalités ne vaut pas consentement aux griefs formulés. En effet, l’entreprise n’a ni admis ni nié les conclusions des investigations conduites à son endroit, l’accusant d’avoir enfreint la réglementation sur les valeurs mobilières.

Nous avons accusé Nexo de ne pas avoir enregistré son produit de prêt de cryptographie au détail avant de l’offrir au public, en contournant les exigences de divulgation essentielles conçues pour protéger les investisseurs.

Gary Gensler, patron de la SEC, in Communiqué

Soucieuse de rassurer ses utilisateurs, elle a juste souligné dans un communiqué publié sur son site, qu’aucune fraude ou pratique commerciale trompeuse n’avait été relevée.

Nous nous contentons de cette résolution unifiée qui met un terme sans équivoque à toutes les spéculations autour des relations de Nexo avec les États-Unis. Nous pouvons désormais nous concentrer sur ce que nous faisons le mieux : créer des solutions financières transparentes pour notre public mondial.

Antoni Trenchev, co-fondateur de Nexo, in Communiqué

Assurément, ce début d’année est particulièrement difficile pour Nexo mais les régulateurs, et pas seulement aux Etats-Unis, ayant décidé de resserrer leur étau autour de tout ce qui a trait de près ou de loin à la crypto, suite à une interprétation tendancieuse de l’affaire FTX (une histoire d’escrocs et non de crypto), l’industrie a du souci à se faire.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche