Cryptomonnaies

MoneyGram et Stellar lance un service de transfert d’argent via l’USDC

31 Mai 2022 - 09:00

La société de transfert d’argent MoneyGram va lancer, en partenariat avec la Stellar Development Foundation, un service permettant aux utilisateurs d’envoyer et de recevoir le stablecoin USDC et de le convertir en monnaie fiat. Elle envisage aussi de coopérer avec un portefeuille Bitcoin au Salvador.

Service de transfert d’argent via des stablecoins

MoneyGram veut établir des ponts entre la crypto et la monnaie fiat. A cette fin, le géant américain du transfert d’argent présent dans plus de 198 pays et territoires s’est associé, selon un article de Bloomberg, à la blockchain Stellar (XLM), un protocole spécialisé dans les transactions transfrontalières. Grâce à ce partenariat, les utilisateurs du portefeuille XLM pourront envoyer des USDC à des destinataires qui pourront les convertir en devises fortes via le réseau MoneyGram.

Le monde de la crypto et le monde du fiat ne sont pas vraiment compatibles aujourd’hui. Nous essayons d’être un pont entre le monde de la cryptographie et le monde fiat.

Alex Holmes, PDG de MoneyGram, in Bloomberg

En dépit d’un marché crypto qui fait grise mine, le PDG de MoneyGram ne doute pas, et ce n’est pas nouveau, de la pérennité de Bitcoin et consorts et compte bien contribuer à les imposer au sein des réseaux financiers.

La cryptomonnaie est évidemment là pour rester et elle va être là pendant longtemps malgré les récentes ventes et la volatilité. Je pense que l’adopter, l’introduire dans le courant dominant est important.

Alex Holmes, PDG de MoneyGram, in Bloomberg

MoneyGram se positionne au Salvador

Evoquant la décision pionnière du Salvador qui a donné cours légal au bitcoin pour permettre notamment de faciliter à moindre coût et plus rapidement les transferts d’argent, Holmes a révélé que la société était en pourparlers avancés avec un fournisseur de portefeuilles numériques pour concourir aux transferts de BTC.

Si un pays comme El Salvador veut rendre Bitcoin transparent avec des dollars américains dans le pays, je pense que les consommateurs, via MoneyGram, devraient pouvoir transférer Bitcoin vers El Salvador ou transférer des dollars et les convertir en Bitcoin. Si c’est là que va le monde, participons à ce monde et voyons comment nous pouvons aider à saisir cette opportunité.

Alex Holmes, PDG de MoneyGram, in Bloomberg

Une initiative qui ne manque pas de sel quand on sait à quel point MoneyGram, comme Western Union ou Ria, ont honteusement profité du marché des transferts de fonds en pratiquant des taux abusifs tant qu’ils en avaient le monopole. Aujourd’hui, sentant le vent tourner, d’abord avec le développement du transfert d’argent via smartphone, puis avec l’émergence des cryptos, ils sont contraints de se positionner autrement.

MoneyGram a de la suite dans les idées

Et de coopérer s’ils veulent rester concurrentiel sur un marché qui ne cesse de croître. Les envois de fonds vers les pays à revenu faible et intermédiaire ont atteint 589 milliards de dollars l’an dernier selon la Banque mondiale, mentionnée par Bloomberg.

Il y a des milliards de personnes dépendantes de l’argent liquide dans le monde qui pourraient bénéficier de l’utilité que fournissent les actifs numériques et la blockchain. La réponse est ce que nous construisons grâce à ce partenariat – un service pour les aider à passer de l’argent liquide aux actifs numériques.

Denelle Dixon, PDG de la Stellar Development Foundation

De fait, en adoptant une stratégie de coopération qu’il avait déjà initiée avec Ripple, le premier réseau blockchain de paiements transfrontaliers dont est issu Stellar, avant ses déboires avec la SEC américaine, MoneyGram se démarque de ses concurrents directs. Et, sa position ne manque pas de panache dans un contexte de menaces réglementaires aiguisées où les stablecoins sont en première ligne.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche