Piratage

Octobre noir : record des hacks crypto

13 Oct 2022 - 10:00

Octobre 2022 est déjà en tête dans l’histoire des cryptomonnaies pour devenir le pire mois qui soit dans le registre des piratages, accumulant 11 hacks différents pour un montant de 718 millions de dollars. Avec un tel record automnal, 2022 pourrait détrôner 2021 championne de la catégorie jusque-là.

Octobre bat déjà le record des hacks crypto

Déjà l’année 2022 s’annonçait comme l’une des pires en matière de fonds volés sur des blockchains. En effet selon les récentes données de Chainalysis, les 10 premiers mois ont connu 125 hacks pour un total de 3 milliards de dollars dérobés. Mais le bilan pourrait être encore plus catastrophique au vu des premières semaines d’octobre qui ont déjà connu leur lot de manoeuvres frauduleuses, dépassant allègrement ce qui se fait de pire en la matière. Chainalysis recense en effet déjà 11 hacks en 12 jours, à ce compte-là c’est du pain noir quotidien, parfois même multiplié par 4 comme le 11 octobre, pour un pactole de 718 millions de dollars.

Source : Chainalysis

Les bridges, talons d’Achille de l’écosystème crypto

Jusqu’en 2019, la cible privilégiée des hackers était les plateformes d’échange centralisées qui depuis, ont redoublé d’effort pour améliorer la sécurité de leurs processus. Les voleurs ont donc dû se tourner vers de nouveaux points de faiblesse, et dans un écosystème de plus en plus multi-chain, les ponts ou « bridges » sont désormais leur terrain de jeu favori. Car, autant les blockchains layer 1 offrent des garanties de sécurité, autant les petits protocoles qui permettent de passer de l’une à l’autre sont vulnérables, se lançant souvent trop vite en négligeant les fondamentaux, et le seront tant que l’industrie ne définira pas de nouveaux standards pour renforcer leur sécurisation.

De fait, les passerelles inter-chain représentent 64% des piratages de l’année et 82% des pertes de ce mois-ci. Trois bridges déjà piratés, dont le fameux exploit sur la BNB Chain de Binance, pour près de 600 millions de dollars volés.

A ce rythme-là, comme le souligne Chainalysis, 2022 va probablement dépasser 2021.

Source : Chainalysis

Le fléau du piratage qui continue d’empoisonner l’espace crypto, apporte de l’eau au moulin des régulateurs qui sont pris d’une fièvre sans précédent pour mettre en oeuvre le contrôle d’une industrie qu’il qualifie souvent de « Far west ». La DeFi, déjà sous haute surveillance, pourrait encore davantage payer pour ses pots cassés.

Ne vous aventurez pas n’importe comment dans l’écosystème, fiez-vous plutôt à un acteur reconnu et inscrivez-vous sans tarder sur l’exchange Bybit  (lien commercial).

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche