Polkadot – Le réseau des blockchains accélère son développement

 Polkadot – Le réseau des blockchains accélère son développement

Le projet Polkadot fait figure d’OVNI dans l’univers de la blockchain. Cela car son système de fonctionnement propose une formule innovante qui a pour vocation d’être la plus adaptable possible. Ce qui est un pari osé dans un domaine ou la communication inter-chain reste complexe. Même s’il s’agit sans aucun doute du principal enjeu auquel cette technologie va devoir faire face dans les années à venir. Une révolution en marche qui vient de passer un nouveau cap avec l’intégration réussie de sa première parachain vendue aux enchères.

L’intéropérabilité dans le domaine de la technologie blockchain est sans conteste l’une des problématiques majeures à laquelle se heurte son adoption. Une logique qui fait de sa fermeture la principale garantie de la sécurité de son réseau. Mais qui dans le même temps limite grandement les échanges pourtant nécessaires que l’on nomme multi-chain. Ce qui fait de ce développement l’une des évolutions à surveiller de près à l’heure actuelle. Et un domaine au sein duquel le projet Polkadot (DOT) fait figure de sérieux challenger depuis la mise en place de son mainnet en mai de l’année dernière.

Une nécessité technologique qui a fait le succès du projet Chainlink (LINK) il y a quelques mois. Cela grâce à sa solution d’oracles permettant d’intégrer des données extérieures dans la blockchain et en temps réel. Un développement qui se présentait en janvier 2020 comme l’outil du succès de la DeFi. Cela à une période où le cours de son LINK se trouvait encore sous la barre des 2$. Et juste avant qu’il n’explose de plus de 1000% pour atteindre aujourd’hui les 27$ au moment de la rédaction de cet article. Un domaine qui semble donc prometteur…

Le succès du réseau Polkadot

Et même si le réseau Polkadot n’a pas grand-chose à voir avec le projet Chainlink, leur développement a quelque chose de similaire. Cela car la réponse qu’ils apportent permet d’envisager le développement de l’univers de la blockchain et des cryptomonnaies d’une manière tout à fait nouvelle. Le tout porté par une technologie qui semble fonctionnelle et une communauté qui est clairement au rendez-vous. Cela même si la mise en place du réseau principal de Polkadot a demandé presque trois années de développement, suite à la publication de son whitepaper en… 2017.

Une durée qui peut paraître une éternité dans l’univers des cryptomonnaies. Mais qui semble aussi être le signe d’un sérieux qui est à l’image de son homologue Cardano (ADA). Un autre projet de blockchain qui a pris son temps avant de se lancer pour de bon et qui explose en ce moment. Ce qui fait de ces deux acteurs de la scène crypto les nouvelles stars du top 10 actuel. Et de Polkadot l’un des 5 projets phares dans le domaine de l’évolution de cette technologie.

Polkadot - Le réseau des blockchains poursuit son développement

Car ce que propose Polkadot n’est pas simplement un nouveau et énième réseau de substitution à ranger dans la catégorie Ethereum killers. Il s’agit d’un système qui repose sur le principe de « parachains. » Et qui se présente comme capable de faire circuler « tout type de données sur tout type de blockchain. » Cela grâce à la mise en place de réseaux parallélisés qui « partagent la sécurité de l’ensemble du réseau Polkadot et peuvent communiquer avec d’autres parachains. »

Acala Network intègre le réseau Polkadot

Et dans le domaine de ces parachains, une nouvelle étape vient d’être franchie il y a quelques jours. Cela avec l’intégration du réseau Acala Network. Celui-ci en temps que tout premier acteur de cet écosystème à avoir remporté ce statut suite à une vente aux enchères. Une procédure qui entre dans le cadre du nombre limité de places disponibles qui est limité à une centaine. Et qui vient compléter les parachains dîtes de « bien commun » désignées par la communauté du projet Polkadot

« Acala a remporté la première vente aux enchères de parachain sur le testnet Rococo de Polkadot. Et maintenant Acala occupe le premier emplacement public de ce type sur ce réseau. » – Acala Network

Une avancée de taille qui permet au projet Polkadot de poursuivre son développement en cours. Et qui s’inscrit dans sa volonté de « sharding. » Une technique qui consiste à augmenter la capacité d’adaptation de son réseau (scalabilité). Cela du fait de la partition des données conservées sur plusieurs entités distinctes, afin d’en répartir la charge. 

Mais également une opportunité importante pour le projet Acala Network qui se présente comme le centre névralgique de la DeFi version Polkadot. Ce dernier en train de réfléchir à la mise en place d’un stablecoin adossé au dollar dédié à cet écosystème en cours de construction. 

Le projet NFT Polkamon

Et la richesse des projets qui voient le jour dans cet environnement Polkadot est à l’image de son développement. Une formule elle aussi innovante qui a remis au goût du jour le principe des Initial DEX Offering (IDO). Des lancements de type ICO portés par le site Polkastarter (POLS) qui en centralise la gestion. Et qui vient de présenter un tout nouveau projet du nom de Polkamon

Une sorte de plateforme dédiée à la gestion de jetons NFT de collection. Un projet qui a vu le jour très récemment et qui propose de réclamer un œuf pour participer à la loterie en rapport à son lancement. Ce dernier pouvant contenir l’un des 80 personnages uniques à l’effigie de dragons. Une procédure qui ne coûte que le prix des frais de gas (environ 9$) et qui a déjà fait l’objet de plus de 111 000 inscriptions. Tout cela pour se terminer dans moins de 24h.

Une Initial DEX Offering innovante

Ce qui donnera suite à une Initial DEX Offering (IDO) assez insolite et prévue pour le 31 mars. Car cette vente de jetons ne sera accessible qu’aux heureux détenteurs de ces 80 dragons. Et durant une période de 24h les œufs encore fermés seront négociables sans en connaître le contenu. Cela avec la quantité de jetons PMON qu’ils représentent à terme.

« De plus, en frappant les NFT de Baby Dragon avant la date de l’IDO nous introduisons une dynamique unique et jamais vue auparavant. Les NFT, et avec eux leurs allocations Polkastarter, peuvent en fait être échangés avant le moment où nous prenons l’instantané du détenteur de Baby Dragon à 7 h UTC, le 31 mars . Pendant une brève période, les Baby Dragons se négocieront en tant que jetons NFT à terme contre la performance de jetons $PMON. Nous avons hâte de voir ce qui se passe! » – Polkamon

Bien évidemment, ce projet est tout récent et rien de permet de savoir s’il va être rentable de participer ou non à ce lancement. Mais il permet d’associer la folie actuelle du marché des jetons NFT au succès du réseau Polkadot. Le tout pour un investissement qui reste a priori minime. Et selon une dynamique présentée par l’équipe de Polkamon qui consiste à « gagner le soutien des collectionneurs hardcore de NFT et des traders d’altcoins. »

Affaire à suivre…

Cet article traite de l’actualité des cryptomonnaies. Il ne s’agit pas d’un conseil en placement financier. Tout investissement dans le domaine ne doit pas dépasser ce que l’on est en mesure de perdre. Et toute prise de position doit s’accompagner de recherches personnelles et nécessite de croiser plusieurs sources avant de se lancer. DYOR !

Hugh B.

Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont en aucun cas des conseils financiers. DYOR !

1,726