Bitcoin

Renversement de tendance : le métal or reprendrait des couleurs face au Bitcoin

20 Mai 2021 - 12:35

Les analystes de JPMorgan ont émis l’hypothèse que les investisseurs institutionnels étaient en train de se détourner de l’idée du bitcoin comme « or numérique » pour revenir au métal or, valeur traditionnelle de refuge. Une hypothèse qui reste à prouver.

Un mercredi de mai à graver dans les annales

Le bain de sang sur les cryptomonnaies en ce mercredi de mai qui restera dans les annales pour tous les amateurs de cette classe d’actifs – non seulement du fait de la chute vertigineuse mais aussi du redressement tout aussi spectaculaire du Bitcoin qui a chuté autour de 30 000 $ avant de retrouver les abords de 40 000 $ dans les heures qui ont suivi – a inspiré aux observateurs des tentatives d’explication plus ou moins valables. Bancales pour la plupart, comme cette vieille annonce recyclée provenant de Chine quant à une répression réglementaire visant les cryptomonnaies ou l’influence disproportionnée attribuée aux tweets du capricieux et opportuniste patron de Tesla.

Si l’écosystème connaît un stress particulier lié à des régulateurs qui commencent un peu partout à montrer les dents, que ce soient les agences fédérales américaines (l’OCC, l’IRS et la FDIC qui se sont donné le mot pour faire monter la pression) ou les gendarmes boursiers européens, la FCA britannique intimant par exemple aux startups crypto de ne pas se comparer à des banques, ce mercredi mémorable est surtout le résultat d’une configuration technique délicate qui a précipité au fond des abysses une spéculation excessive jouant avec des effets de leviers inconsidérés ayant entraîné des liquidations en cascade.

Un transfert de valeur Bitcoin/or discutable

Mais pour les analystes de JPMorgan, l’explication serait plutôt à chercher du côté d’un effet de vases communicants. En effet, dans une note à ses clients relayée par CNBC, la banque américaine suggère l’hypothèse d’investisseurs institutionnels délaissant le Bitcoin pour retrouver refuge dans l’or.

« Le tableau des flux de bitcoins continue de se détériorer et indique un repli continu des investisseurs institutionnels (pour privilégier de nouveau l’or). Au cours du mois dernier, les marchés à terme du bitcoin ont connu leur liquidation la plus forte et la plus soutenue depuis le début de l’ascension du bitcoin en octobre dernier. »

Un renversement de tendance possible mais qui reste à prouver. En effet, si le cours de l’or a retrouvé un peu de son éclat, en hausse de 8% depuis fin mars, c’est qu’il profite de la perspective du retour de l’inflation avec des taux d’intérêt en suspens. Mais l’un, contrairement à ce que laisse entendre les analystes de JPMorgan, n’exclut pas forcément l’autre. En effet, comme l’indique Mike McGlone le stratège en chef des matières premières chez Bloomberg, si l’or augmente, ce n’est pas pour autant que le Bitcoin perd de son attrait.

 C’est indéniablement un marché haussier de l’or. La remise de 20% de l’or par rapport à son record de 2020 est suffisante pour la reprise d’un marché haussier pour le métal. (…) Mais le nouveau venu Bitcoin, nouveau venu en réserve de valeur, restera probablement un vent contraire à son avantage. »

L’opinion fluctuante de JPMorgan

C’est d’ailleurs en substance ce qu’affirmaient aussi il n’y a pas si longtemps, en décembre 2020, ces mêmes fameux experts de JPMorgan. Ils déclaraient en effet que le métal précieux allait souffrir à cause du transfert de valeur vers le Bitcoin.

L’adoption du bitcoin par les investisseurs institutionnels ne fait que commencer, tandis que pour l’or, son adoption par les investisseurs institutionnels est très avancée. Si cette thèse à moyen et long terme s’avère juste, le prix de l’or souffrirait d’un vent contraire structurel au cours des prochaines années. »

Si les observations de JPMorgan semblent fluctuer au gré des soubresauts du marché, c’est que les cryptomonnaies sont un marché difficile à analyser. Du fait de sa jeunesse et de son absence de régulation, les cours ont un taux de réactivité incandescent dont la volatilité en est la manifestation la plus spectaculaire. Une journée comme hier a désarçonné tout le monde. Il s’agit de laisser les choses s’apaiser avant d’en retirer des conclusions hâtives. Et peut-être apprendrons-nous qu’il n’y a pas que MicroStrategy qui en a profité pour compléter encore et toujours son bag de Bitcoins.

En attendant, et indépendamment de cet épisode digne du meilleur thriller, nous relevions encore hier un grand nom institutionnel entrant à son tour sur le marché. Wells Fargo est devenu la dernière banque américaine à dévoiler une offre crypto à l’intention de sa clientèle accréditée.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche