La Russie admet ne pas pouvoir interdire les cryptomonnaies

C’est le constat somme toute assez lucide de la Banque Centrale de Russie. Les cryptomonnaies ne peuvent techniquement pas être bannies de son territoire. Et cela pourrait devenir de facto le principe même de leur acceptation. Mais ce n’est pas si simple…

Les cryptomonnaies ont du mal à se faire une place en Russie. Elles restent officiellement interdites, mais leur utilisation et leur détention semblent ne pas entraîner de sanctions. Pourtant, le 17 février dernier, une annonce avait été faite, menaçant le geler des comptes bancaires en relation avec l’univers des monnaies numériques. La raison invoquée étant le caractère considéré comme “douteux” de ces transactions.

Entre méfiance et amour

La Banque Centrale russe reste fermement opposée aux cryptomonnaies et au Bitcoin, qu’elle voit comme une menace directe à la sécurité du rouble russe. Il faut dire que les Russes sont très friands de monnaies numériques. Certaines révélations indiquaient qu’en octobre 2019, un proche collaborateur du président Poutine possédait une très importante installation minière.

“La société du médiateur Internet Dmitry Marinichev prévoit de prendre jusqu’à 20% de l’exploitation du Bitcoin dans le monde, en utilisant l’usine de Rusala en Carélie, qui a été fermée en raison de sanctions.”

Ce qui laisse penser que le gouvernement russe souhaite tirer profit des cryptomonnaies tout en interdisant à sa population d’en faire autant. Ce qui pourrait apparaître comme la raison principale de la situation ubuesque actuelle.

Une interdiction en toute liberté

Ces questions entrent dans le cadre de la finalisation du projet de loi sur les actifs financiers numériques (CFA) qui a été adopté en première lecture il y a près de deux ans. Mais rien n’était clairement défini quant à la détention et à la circulation des cryptomonnaies. Le directeur du service juridique de la Banque de Russie, Alexey Guznov, a expliqué au journal Interfax les compléments apportés à cet effet.

“Nous sommes opposés au fait qu’il existe des institutions qui organisent la création de cryptomonnaies et facilitent sa circulation. Mais si une personne qui possède des Bitcoins termine sa transaction dans une juridiction qui ne l’interdit pas, il est peu probable que nous puissions le lui reprocher.”

Il reste donc interdit de posséder et d’utiliser des cryptomonnaies en Russie, mais personne ne pourra venir vous le reprocher si cela se passe sur un site Internet qui ne dépend pas de la législation du pays.

➡️Suivre CryptoActu sur Telegram et sur Youtube

Commentaires

Donec ipsum mattis velit, massa mattis tristique ante.
78 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez