Bitcoin (BTC) – Acteur central de l’économie de demain

 Bitcoin (BTC) – Acteur central de l’économie de demain

Même si le Bitcoin (BTC) a perdu de sa superbe récemment en ne résistant pas aux mouvements boursiers mondiaux, il reste un acteur à part. Son statut de leader de la scène des monnaies numériques n’est pas remis en cause. Et sa force de résistance aux périodes de crise semble une nouvelle fois être démontrée. Tour d’horizon de la bitcoinsphère.

Il est assez simple d’oublier l’outil que l’on utilise lorsqu’on ne regarde que son prix de vente. Le Bitcoin n’est pas uniquement cette réserve de valeur permettant de faire de fortes plus-values. La situation actuelle le démontre avec force. Ceux qui pensaient avoir des fonds sécurisés en période de crise mondiale doivent faire des cauchemars. Pourtant, ils ont encore des BTC et c’est déjà une bonne nouvelle. Ne serait-ce que parce qu’il a de fortes chances de repartir à la hausse, une fois cette crise du coronavirus passée. Mais pas uniquement.

Bitcoin $BTC
Wolf Of All Street – Twitter

Voir le Bitcoin uniquement en termes de trading et de bénéfices directs est une stratégie qui peut être rentable. Mais cela ne le résume en aucun cas. Il est bien plus que ça.

Quelle est la « valeur » du Bitcoin ?

La plupart des « utilisateurs » du Bitcoin sont des traders. Leur différence se résume à la durée sur laquelle ils jouent leurs stratégies. Les hodlers sont les plus patients, car ils se positionnent sur des années, voire des décennies. Un trader sur le court terme répondra simplement à la question de savoir quelle est la valeur du BTC en vous donnant son cours actuel. Pour le hodler les choses sont plus complexes. Il peut tout aussi bien viser le million de dollars dans 10 ou 20 ans que vous expliquer que le Bitcoin est un placement hors des circuits officiels pour sauver une épargne de la crise monétaire. Et dans ce cas il n’est plus question de prix, mais d’une véritable philosophie.

Bitcoin vs monnaies FIAT
Vis – Twitter

Car la « valeur » du Bitcoin n’est pas uniquement ce chiffre exprimé en monnaie fiduciaire. Le BTC vaut une certaine quantité d’euros ou de dollars, c’est un fait. Mais il vaut toujours quelque chose au moment où les monnaies FIAT ne valent plus rien. Impossible d’en imprimer plus. Le Bitcoin n’est pas un billet de Monopoly comme les autres monnaies officielles. Il n’en existera jamais plus de 21 millions. Et c’est sans aucun doute là sa plus grande force.

Un Bitcoin « antifragile »

Alors oui, le prix du Bitcoin a chuté et il a perdu la moitié de sa valeur en seulement quelques jours. Les personnes ayant placé de l’argent dessus lorsqu’il était à $10500 il y a tout juste 1 mois en pensant faire une énorme plus-value doivent s’en mordre les doigts. Surtout s’ils revendent maintenant. Mais cette réalité ne remet pas en cause le projet Bitcoin.

Bitcoin $BTC Twitter
Bitcoin – Twitter

Dans le livre de S. Ammous intitulé l’étalon Bitcoin, Nassim Taleb explique dans le prologue que le Bitcoin peut être défini par un état de type « antifragile ».  Cela pourrait se résumer à « ce qui ne le tue pas le rend plus fort » qui présente chaque attaque et chaque crise qu’il rencontre comme un renforcement de sa position et de son identité. Une sorte de « police d’assurance contre un futur orwellien ». Car il ne faut pas oublier que le Bitcoin est encore très jeune sur la scène économique mondiale.

Un projet global

Le Bitcoin n’a pas été créé pour être une réserve de valeur. Il ne peut donc pas être tenu pour responsable du fait qu’il ne respecte pas cette projection. Cela ne veut pas dire qu’il ne pourrait pas le devenir dans un futur plus ou moins proche. Quand bien même, le fait est qu’historiquement parlant il répond à d’autres attentes. L’anonyme Satoshi Nakamoto souhaitait offrir au monde un système monétaire indépendant et décentralisé.

Il s’agit d’une monnaie libre, non censurable et volontairement rare, offrant une souveraineté individuelle à chacun de ses possesseurs. Le Bitcoin n’est eu aucun cas comparable aux projets de monnaies numériques d’États (CBDC) qui ne sont que de pâles copies des monnaies FIAT, avec la même emprise gouvernementale et un soupçon de surveillance électronique en plus. Il en est même l’exacte antithèse.

The Moon Twitter Bitcoin $BTC
The Moon – Twitter

Deux visions se heurtent lorsqu’il est question du Bitcoin. Il y a ceux qui y voient un intérêt purement économique et ceux qui y voient un projet libertarien de société autonome. Il est possible de se situer dans ces deux cas de figure. Mais le point d’entrée de chaque individu va déterminer de façon très précise la relation qu’il va entretenir à cette cryptomonnaie. Tout autant que ses réactions en période de crises… ou de hausses records.

Une chute comme celle que nous connaissons fait le ménage dans les rangs de la cryptosphère et en particulier du Bitcoin. Il est vrai que son prix plancher est en grande partie lié au coût de production que doivent supporter les mineurs dans le mode. Mais il est aussi supporté par les maximalistes, ces fans inconditionnels de l’avenir glorieux du Bitcoin. Car avoir 1 BTC ne se résume pas à avoir une certaine quantité de dollars. Il s’agit d’une part de liberté et d’autonomie face à l’emprise des gouvernements et des banques sur l’économie mondiale. Et cela n’a pas de prix !

➡️Suivre CryptoActu sur Telegram et sur Youtube

[the_ad_placement id= »footer-temporaire »]

Hugh B.

Hugh B.

Grand voyageur. Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont pas des conseils financiers.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,171