Six banques internationales s’unissent pour créer une crypto-monnaie

Ayant d’abord été sceptiques, les banques explorent maintenant la façon dont elles peuvent exploiter cette technologie pour accélérer les systèmes de règlement.

Six mastodontes bancaires se sont joints à un projet visant à créer une nouvelle monnaie virtuelle qu’ils espèrent pouvoir lancer l’année prochaine, et qui permettrait de régler des transactions financières à travers la technologie blockchain.

Ces banques qui sont Barclays, Credit Suisse, Canadian Imperial Bank of Commerce, HSBC, MUFG et State Street se sont alliés pour travailler sur le “Unity Settlement Coin”, créé par le Suisse UBS pour rendre les marchés financiers plus efficaces.  Deutsche Bank, Banco Santander, BNY Mellon et NEX sont déjà dans le projet.

Ce changement intervient alors que le projet entre dans une nouvelle phase de développement, au cours de laquelle ses membres ont pour objectif d’approfondir les discussions avec les banques centrales et de s’employer à renforcer la protection de la vie privée des données (qui n’existe pas sur la technologie Ethereum ou Bitcoin) ainsi que la cybersécurité. Le responsable de l’investissement stratégique et de l’innovation technologique chez UBS Hyder Jaffrey, a déclaré:

“Nous avons eu des discussions avec les banques centrales et les régulateurs et nous continuerons à le faire au cours des 12 prochains mois avec l’objectif d’une mise en service limitée à la fin de l’année 2018.”

Un concurrent direct du Ripple

Unity Settlement Coin , basée sur un produit développé par Clearmatics Technologies, vise à permettre aux groupes financiers de se payer mutuellement ou d’acheter des titres, comme des obligations et des actions, sans attendre que les transferts d’argent traditionnels soient complétés. Au lieu de cela, ils utiliseraient des jetons numériques directement convertibles en espèces auprès des banques centrales, ce qui réduirait le temps, le coût et le capital requis pour le règlement bancaire.

Clearmatics Technologies est membre de l’Ethereum Enterprise Alliance et a comme conseiller Vitalik Buterin, co-créateur d’Ethereum, et qui possède 4% de Clearmatics.

Les pièces, chacune convertibles en différentes monnaies, seraient stockées à l’aide d’une chaîne de bloc, ce qui permettrait de les échanger rapidement contre les titres financiers.

En premier lieu, et à partir de la fin de l’année prochaine, Mr. Joffrey s’attend à ce que Utility Settlement Coin soit utilisée pour que les banques se règlent mutuellement dans différentes devises. Par exemple, si une banque doit 100 millions de dollars à un concurrent avec une dette de 50 millions de livres sterling dans l’autre sens, les deux institutions pourraient transférer l’argent presque instantanément en utilisant la crypto-monnaie.

Autrement dit, ce nouveau jeton sera de toute évidence un concurrent direct de la blockchain Ripple, dont le but premier et de faciliter les échanges inter-bancaires.

Source: Financial Times

CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

vel, Praesent commodo dapibus neque. et, sit consectetur luctus ipsum Donec nec
Partagez
Tweetez
Partagez