Le bras de fer de Tether (USDT) et Bitfinex face à la justice se poursuit

 Le bras de fer de Tether (USDT) et Bitfinex face à la justice se poursuit

Le plus grand succès de l’univers des cryptomonnaies depuis le début de cette année concerne sans conteste les stablecoins. Un domaine en pleine explosion, entre création incessante de nouveaux acteurs et développement exceptionnel des offres historiques. Au centre de tout cela trône le Tether (USDT), leader incontesté de cet écosystème des monnaies numériques stables. Il est pourtant au centre d’une affaire de détournement de fonds depuis avril 2019. 

Qui aurait pu prédire que le succès de l’univers des cryptomonnaies passerait par la stabilité. C’est pourtant ce qui est en train de se passer actuellement, au grand désespoir des instances de régulation mondiales. Un mouvement qui donne lieu à de récentes tentatives de réglementation drastiques au sein de l’Union Européenne. Cela sous la forme d’une liste de conditions strictes qui ne concernent pourtant pas les monnaies numériques de Banques centrales (CBDC)

Il est vrai que ces monnaies numériques stables commencent à faire de l’ombre aux détenteurs officiels et gouvernementaux de ce marché et à la mainmise qu’ils opèrent dans le domaine. Une véritable guerre est en train de se jouer, sur fond de contrôle de l’outil monétaire à un niveau mondial. Cela avec des acteurs comme Facebook et son Libra ou encore le Tether (USDT) et sa position de leader incontesté dans l’univers des cryptomonnaies. 

Les stablecoins et la décentralisation

Et s’il faut trouver un véritable point commun entre l’USDT et les monnaies officielles, il réside dans le principe de centralisation qui anime son développement depuis sa création. Un point sensible dans l’univers des cryptomonnaies qui est loin de faire l’unanimité. Et certainement la principale ombre au tableau de ce projet à l’heure actuelle. 

Car même si certains l’utilisent comme un simple outil stratégique de développement, la décentralisation est bien le principe fondateur des cryptomonnaies. En particulier, car il permet d’éviter toute prise de contrôle abusive ou tentative de manipulation et de fraude de la part d’individus en ayant le pouvoir. Ce qui est très exactement le problème auquel doit faire face le Tether (USDT) actuellement. 

Une réalité qui a vu naître de nombreux projets comme le DAI de MakerDAO récemment passé en 3e position dans le domaine derrière l’USDC. Ou encore les nouveaux jetons stables de la DeFi de type DefiDollar (DUSD) ou mStable (mUSD). Ces derniers offrant une décentralisation encore quelque peu expérimentale, mais qui a le mérite d’être effective et volontaire.

Tether (USDT) et Bitfinex face à la justice

Car aussi fort et central que soit le Tether (USDT) il se trouve actuellement – et depuis plus de 17 mois – sous le coup d’une enquête pour fraude à hauteur de 900 millions de dollars. Une affaire qui remonte à 2018 et qui concerne un « prêt » que la plateforme Bitfinex aurait contracté auprès du stablecoin Tether (USDT). Ces deux entreprises ayant des dirigeants communs.

Une procédure douteuse et réalisée dans le plus grand secret. Elle faisait suite à la perte de 850 millions de dollars de fonds des clients de Bitfinex. Ces derniers ayant été placés dans une entreprise tierce faisant l’objet d’une procédure judiciaire à l’origine du gel des capitaux, et donc de ceux de la plateforme. Ce déplacement de fonds étant une manière de combler ce déficit pour en cacher l’existence. Raison de cette procédure judiciaire en cours dont le règlement ne semble pas faire partie des priorités de la société en charge du Tether (USDT), ni même de la plateforme Bitfinex.

Une réalité qui a amené le bureau du procureur général de New York (NYAG) en charge de l’enquête à convoquer les avocats de ces deux entités. Cela pour exiger la remise immédiate des documents qu’ils attendent en vain depuis maintenant plus d’une année. En particulier du fait que le refus de les produire réclamé par les intéressés a été rejeté au mois de juillet. Mais les avocats des deux parties concernées considèrent que l’étendue de cette ordonnance est trop large et doit être réduite pour qu’ils puissent y répondre.

Quelles conséquences pour le Tether (USDT) ?

L’enquête menée par le procurer général de New York avait fait état d’une période durant laquelle le stablecoin Tether (USDT) n’était soutenu par des réserves effectives qu’à hauteur de 74% de sa quantité totale disponible (supply) en circulation. Un fait que Tether a indiqué comme étant résolu, sans donner plus de détails sur la manière et la nature des réserves impliquées. 

Dans les faits le Tether (USDT) n’a plus le droit d’effectuer de nouvelles transactions de ce genre avec la plateforme Bitfinex. Un fait accepté par les deux parties. Mais ce que contestent les deux accusés est le caractère révolu de cette affaire qui selon eux n’a plus lieu d’être. Cela en partie du fait du succès actuel du Tether (USDT) qui serait la preuve de la confiance du marché des cryptomonnaies dans son offre. Une réalité qui remettrait en question la nécessité de cette injonction. 

« Les faits prétendument dissimulés sont restés au grand jour pendant 17 mois, au cours desquels les consommateurs ont été libres de racheter leurs Tether sans restriction. Au lieu de cela, ils ont choisi d’acheter, avec une capitalisation boursière multipliée par six. (…) L’opération de prêt censément affaiblir les réserves de Tether  représentait plus de 25% de leur soutien au moment de l’injonction. Mais grâce aux remboursements de Bitfinex et à la croissance du Tether, le solde est maintenant inférieur à 4% du soutien. » – Charles Michael, avocat de Bitfinex

La dette n’est cependant toujours pas réglée entre les deux sociétés. Cela même si plusieurs versements ont été effectués dans ce sens par Bitfinex à hauteur de 200 millions de dollars pour le moment. Cette affaire poursuit son cours malgré le refus des intéressés de s’y soumettre. Le procureur en charge de l’affaire faisant savoir que cette enquête n’est pas clause et devrait mettre à jour d’autres violations de la loi

Hugh B.

Hugh B.

Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont en aucun cas des conseils financiers. DYOR !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,179