Tornado Cash – Impossible à « débrancher » malgré les sanctions

Le marché des cryptomonnaies repose en grande partie sur un principe de décentralisation. Un simple détail pour certains, mais sa seule véritable valeur ajoutée en comparaison de l’économie traditionnelle. Un modèle de fonctionnement qui ne plaît pas aux gouvernements et instances de régulation, incapables d’en contrôler l’utilisation et le développement. Et de toute évidence, les sanctions historiques prises contre le mixeur Tornado Cash ne changent pas grand chose à cette capacité de résistance à la censure !

10 janvier 2023 - 14:30

Temps de lecture : 3 minutes

Par Hugh B.

Le déclenchement des sanctions contre le mixeur de cryptomonnaies Tornado Cash a entraîné une vague d’indignation dans l’écosystème. En particulier lorsque son développeur principal a été interpellé en août dernier à Amsterdam. Cela suite à une exigence pourtant respectée, au moins en apparence (frontend), de l’Office of Foreign Assets Control (OFAC) des États-Unis vis-à-vis du blocage de certaines adresses Ethereum en lien au conflit en Ukraine. Le problème : dans les faits, cette procédure est tout simplement impossible.

Un jeu du « deux poids, deux mesures » qui est d’autant plus choquant que Sam Bankman-Fried profite toujours d’une liberté sous caution dans le cadre d’une fraude avérée de plusieurs milliards de dollars dont il est le principal acteur. Alors que dans le même temps, Alexey Pertsev, simple développeur du code de Tornado Cash, est toujours enfermé en prison depuis son arrestation. Chacun se fera son propre avis sur la question…

Régulation

Tornado Cash - La tempête OFAC frappe le réseau Ethereum

Hugh B. - 16 Apr 2022 - 12:40

Le secteur des cryptomonnaies est plus que jamais sous les feux des instances [...]

Lire la suite >>

Tornado Cash – Impossible à « débrancher »

Une situation qui démontre la volonté des instances de régulation de freiner l’essor décentralisé du secteur des cryptomonnaies. Cela en s’attaquant à un outil dont la première vocation est de permettre d’anonymiser ces fonds numériques, dans une démarche cryptographique de défense de la vie privée. Et participer à cet effort de protection des données numériques ne rend pas les développeurs à l’origine de ces protocoles responsables des dérives qui surfent sur cette tendance.

Pourtant, comme le précise la structure d’analyse on-chain Chainalysis, « Tornado Cash est actuellement le seul protocole DeFi à avoir été sanctionné par l’OFAC – toutes les autres désignations ont été des services centralisés ou des portefeuilles personnels. » Et la principale raison invoquée est son utilisation importante dans le cadre d’opérations frauduleuses (estimée à 34% de son activité), notamment menées par le groupe de hackers nord-coréen Lazarus. Mais également certaines infractions vis-à-vis des blocages imposés par les États-Unis dans le cadre du conflit en Ukraine.

Piratage

Hack Ronin - Les hackers ont transféré les 620M$ volés sur le réseau Bitcoin

Hugh B. - 22 Aug 2022 - 09:00

La courte histoire de la DeFi comporte déjà de tristes records que tout le [...]

Lire la suite >>

Toutefois, après plusieurs mois de blocage, les sanctions émises contre Tornado Cash semblent tout au plus dissuasives. Car dans les faits, elles ne permettent absolument pas de « débrancher » la machine

« En tant que protocole DeFi, aucune personne ou organisation ne peut « débrancher » aussi facilement Tornado Cash qu’elle le pourrait avec un service centralisé. Ce qui a conduit à des questionnements sur la mise en pratique de sanctions vis-à-vis de ce service et, le cas échéant, sa responsabilité dans le cadre des activités criminelles qu’il facilite »

Chainalysis

Tornado Cash – Une baisse de 68% des entrées totales

En effet, depuis son inscription sur la liste noire de l’OFAC, le mixeur Tornado Cash a enregistré une baisse importante de son activité. Cette dernière estimée, par la structure Chainalysis, à 68% des entrées totales sur les 30 jours suivant la mise en place des sanctions à son encontre.

Entrées des principales entités sanctionnées – Tornado Cash

Toutefois, même si la vitrine officielle de son site Web (frontend) a été supprimée, « ses smart contracts peuvent fonctionner indéfiniment, ce qui signifie que n’importe qui peut toujours l’utiliser techniquement à tout moment. » Et c’est très exactement le cas, puisque le protocole Tornado Cash gère toujours des entrées estimées à quelques millions de dollars par jour. Une goutte d’eau en comparaison des 25 millions de dollars par jour qui affluaient au cours des 30 jours précédant la mise en place des sanctions. Mais une activité tout de même.

Bitcoin

Mixage du Bitcoin - Comment réussir la recette d'anonymat du BTC ?

Hugh B. - 12 Jul 2021 - 11:00

Le Bitcoin repose sur un certain nombre de mythes qui en font tout à la fois [...]

Lire la suite >>

À titre d’exemple (voir tableau ci-dessus), le marché du darknet Hydra a vu son activité disparaître totalement après la saisie de ses serveurs par la police allemande. Toutefois, la faible activité du mixeur Tornado Cash pourrait bien être son pire ennemi. Car l’intérêt de ce genre de service est de noyer les cryptomonnaies dans une masse assez importante pour en brouiller l’origine. Et de toute évidence, son activité sera bien moins importante en 2023 que les 1,62 milliard de dollars déposés sur sa plateforme au cours de l’année dernière.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche