Après l’adoption de Bitcoin (BTC), la République centrafricaine mise toujours sur la crypto

Moins d’un an après avoir reconnu le Bitcoin (BTC) comme monnaie légale – deuxième pays au monde après le Salvador a avoir choisi cette voie – le gouvernement de la Centrafrique réaffirme son intérêt pour les cryptomonnaies. Et rédige actuellement un projet de loi dans le but de construire un cadre juridique et réglementaire « favorable » au secteur.

22 janvier 2023 - 19:00

Temps de lecture : 2 minutes

Par Jordan P.

Un communiqué de presse du gouvernement indique qu’à la suite de la reconnaissance légale de Bitcoin (BTC) le 22 avril 2022, il est désormais temps de faire place à la régulation. Cependant pas de panique : la Centrafrique saisit les enjeux et les opportunités que les cryptomonnaies offrent. D’autant plus qu’elles permettent de se passer des institutions bancaires, dans un pays ou le taux de bancarisation est très faible. Conséquence de ce constat, si régulation il y a, elle ne devrait pas freiner la progression des cryptomonnaies sur le territoire mais au contraire l’encourager !

Bitcoin

La République centrafricaine adopte le Bitcoin comme monnaie légale

Nathalie E. - 27 Apr 2022 - 19:00

A la suite du Salvador, la Centrafrique vient officiellement d’adopter le [...]

Lire la suite >>

Un cadre juridique et réglementaire favorable ?

Pour les raisons évoquées ci-dessus, le gouvernement de la Centrafrique tient à rassurer. La réglementation des cryptomonnaies en préparation devrait être souple. Plus précisément, le projet de loi devrait poser un cadre sur l’utilisation et la tokenisation des cryptomonnaies dans le pays.

Notons que le projet est poussé par Faustin-Archange Touadéra, le président actuel, qui considère que « l’un des facteurs clés pour éradiquer les barrières financières du pays est l’utilisation des cryptomonnaies. »

« Avec l’accès aux cryptomonnaies, les barrières monétaires existant jusqu’à présent vont disparaître, l’objectif principal des mesures adoptées par le gouvernement étant le développement de l’économie nationale. »

Communiqué de presse du gouvernement.

Pour ce faire, un comité composé de 15 membres a été nommé. A priori, ils ont été choisis parmi les cinq ministères que compte la Centrafrique (mines et géologie ; eaux et forêts ; agriculture ; développement rural, de l’urbanisme et de la réforme foncière ; justice). Mais aucun nom n’est communiqué.

Quoiqu’il en soit, l’ensemble des personnalités travaillant sur le projet vont devoir s’accorder pour trouver le bon équilibre : un cadre juridique clair, notamment sur l’utilisation des cryptomonnaies par les particuliers et « favorable aux affaires« . La question des risques – si chère à nos décideurs politiques occidentaux – n’a étonnement pas été mise en avant dans le cadre de ce projet de loi. Mais on se doute qu’elle finira bien sur la table.

Vous aussi, n’hésitez plus et débutez dans les cryptomonnaies ! Inscrivez-vous dès aujourd’hui sur la plateforme PrimeXBT pour acheter vos toutes premières cryptomonnaies (lien commercial).

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche