Bitcoin

La République centrafricaine adopte le Bitcoin comme monnaie légale

27 Avr 2022 - 19:00

A la suite du Salvador, la Centrafrique vient officiellement d’adopter le Bitcoin comme monnaie légale aux côtés du franc CFA.

La République centrafricaine, 2ème pays à donner au Bitcoin cours légal

La rumeur courait depuis plusieurs jours d’un bitcoin ayant bientôt cours légal en Centrafrique aux côtés du franc CFA. Un communiqué du cabinet du président Faustin Archange Touadera l’a confirmée. De fait, l’Assemblée nationale a adopté à l’unanimité un projet de loi « régissant la cryptomonnaie en République centrafricaine » élaboré par le ministre de l’économie numérique et par le ministre des finances et du budget, et signé de la main même du président.

La République centrafricaine n’est pas seulement le premier pays d’Afrique à adopter le Bitcoin comme monnaie de référence. Il est aussi le premier pays au monde à adopter à l’unanimité le projet de loi qui gouverne la cryptomonnaie. Nous partons sur une nouvelle voie qui va jalonner une nouvelle étape pour notre pays. Tout en étant conscient des difficultés que nous allons devoir affronter pour poursuivre notre mission.

Communiqué de presse du cabinet du président

Le FMI va t-il encore grimacer ?

Cette adoption de Bitcoin intervient 8 mois après qu’une loi au Salvador ait promulgué la pionnière des cryptos comme monnaie légale. Une initiative immédiatement dénoncée par le Fonds Monétaire International (FMI) qui considérait que c’était une décision dangereuse pour la «stabilité financière, l’intégrité financière et la protection des consommateurs». En début d’année encore, il encourageait vivement le Salvador à « réduire le champ d’application de la loi Bitcoin en supprimant le cours légal de Bitcoin ». Une demande à laquelle, sans surprise, le président Bukele a opposé une fin de non-recevoir.

La Centrafrique, deuxième pays le moins développé du monde selon l’ONU avec notamment une faible pénétration d’Internet, assume ce choix audacieux qui pourrait attirer des capitaux étrangers. Ceux notamment d’entreprises de mining qui constituent déjà une source de revenus non négligeable pour ce pays de 4,5 millions d’habitants en proie à une guerre civile depuis 9 ans.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche