Le Bull-Run historique du Bitcoin (BTC) de 2017 est-il une manipulation du marché par une unique baleine ?

C’est le résultat d’une étude menée par John Griffin et Amin Shams, tout deux universitaires aux États-Unis. Cette information fait suite à des recherches conduites par les deux hommes, ayant mené à des révélations fracassantes publiées dans le New York Times en juin 2018. Il s’agit cette fois-ci de préciser les résultats précédents. Cela concerne une possible manipulation du cours du Bitcoin lors de son Bull-Run historique de 2017. Décryptage d’un scandale potentiel.

John Griffin de l’Université du Texas et Amin Shams, de l’Université d’Ohio State, reviennent avec de nouvelles informations sur le scandale qu’ils avaient mis à jour au début de l’été 2018. Cela concerne un fort soupçon de manipulation du marché du Bitcoin, lors de son dernier mouvement historique à la hausse de 2017.

En cause, le très polémique Tether (USDT), stablecoin dont la “stabilité” ne met pas tout le monde d’accord, et la plateforme d’exchange BitFinex. Ces deux entités sont connues pour avoir des liens étroits et obscurs. BitFinex a d’ailleurs été épinglé, en avril, dans une affaire de tentative de fraude, en essayant de camoufler une perte record de plusieurs centaines de millions de dollars en piochant dans le fonds de réserve… du Tether !  Ajoutez à tout cela un soupçon de baleine et vous avez le pitch parfait d’une arnaque de haut vol.

Le cours du Bitcoin manipulé ?

Chaque fois que le cours du Bitcoin connaît un mouvement fort et imprévu, le spectre de la manipulation de marché refait surface. Une sorte de serpent de mer, version cryptosphère, qui hante les forums et autres groupes de discussion. C’est très exactement ce cas de figure qui nous intéresse ici, mais avec la validation universitaire en plus.

“J’ai regardé beaucoup de données financières dans ma vie. S’il y a fraude ou manipulation, cela laisse en général des traces. Les données analysées semblent confirmer l’hypothèse de manipulation.”

La révélation faite par nos deux chercheurs, en 2018, concernait ce type de scénario. Dans leur rapport, ils montrent comment le Tether (USDT) aurait été échangé à des moments clés sur la plateforme Bitfinex, pendant la hausse du cours du Bitcoin de décembre 2017. Une action contrôlée qui aurait “aidé” le Bitcoin à atteindre son record historique de presque 20 000$. Le Bull-Run historique du Bitcoin ne serait alors (d’après eux) qu’une simple manipulation de marché. Un coup dur pour les amateurs d’études de courbes et de spéculations sur les marchés des cryptomonnaies.

 

Baleine, Bitcoin $BTC

Une baleine (whale) dans les filets

John Griffin et Amin Shams n’en sont pas restés là, et ont décidé de poursuivre leurs recherches au sujet de cette suspicion de fraude. Et leurs approfondissements dans le domaine ont porté leurs fruits. Dans leur viseur, en cette fin d’année 2019, se trouve une unique baleine.

“Nos résultats suggèrent qu’au lieu de milliers d’investisseurs qui modifient le prix du Bitcoin, il ne pourrait s’agir que d’une seule entité.”

Car tout décentralisé qu’il soit, le BTC ne peut pas échapper aux gros déplacements de monnaies le concernant. Ces mouvements de capitaux importants peuvent influer sur son cours. Les deux universitaires ont ainsi identifié une entité, qu’ils n’ont pas nommée, mais qui serait responsable d’achats répétitifs et ciblés de Bitcoins, avec de grosses quantités de Tethers, à des moments clés. Ce qui, dans le jargon de la crypto-sphère, s’appelle une baleine ou whale en anglais, de part sa puissance financière et son souhait d’influencer le cours.

“Les simulations montrent qu’il est très peu probable que ces tendances soient dues au hasard. Ce grand acteur ou entité a soit présenté un timing de marché clairvoyant, soit exercé sur le Bitcoin un impact de prix extrêmement important “

Le Bitcoin est la monnaie reine des cryptomonnaies. Influencer son cours revient à contrôler la quasi-totalité de l’univers crypto, car bon nombre des jetons disponibles réagissent en fonction de ses mouvements. Une bonne raison de surveiller de près toutes manipulations possibles.

Par ailleurs, une enquête, menée par la CFTC – une agence fédérale indépendante américaine chargée de la régulation des bourses de commerce – est en cours aux États-Unis depuis 2017, à l’encontre de BitFinex et Tether. La question est de savoir si le Tether aurait effectivement été utilisé à des fins de manipulation du cours du Bitcoin. Aucune accusation n’a encore été formulée, mais ces dernières révélations pourraient bien remettre le dossier sur le sommet de la pile.

 

Il est également intéressant de connaître l’avis de Grégory Raymond, journaliste chez Capital, qui nous propose une série de tweets permettant de prendre du recul sur la situation :

Il explique le phénomène par le fait que la plupart des crypto-exchanges ne proposent pas de FIAT et donc qu’il est normal qu’une adresse diffuse des Tethers aux plateformes pour permettre de suivre l’augmentation de volatilité des marchés. Ces déclarations permettent de prendre un peu de recul sur les informations parfois erronées ou du moins douteuses que l’on voit circuler, même lorsqu’il s’agit d’une étude universitaire.

stablecoin-BTC-Bitcoin

Conseil personnel du jour :  Si vous cherchez un stable coin, évitez d’utiliser le Tether (USDT) au profit du DAI, le stable coin de MakerDAO, ou du TUSD, de la plateforme TrustToken, réellement indexé sur le dollar et travaillant en toute transparence.

➡️Suivre CryptoActu sur Telegram et sur Youtube

Commentaires

Curabitur ut vel, leo at risus. porta. fringilla
22 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez