Choisir entre un custodial ou non custodial wallet

 Choisir entre un custodial ou non custodial wallet

Il y a des termes qui circulent dans la cryptosphère et qui restent obscurs au premier abord. Surtout que leurs formulations en anglais n’aident pas à en comprendre le sens, même de façon approximative. C’est le cas des portefeuilles (wallets) divisés en deux catégories distinctes qui semblent animer certains débats sur le sujet. À savoir quelle est la meilleure option entre « custodial » et « non custodial. » Un questionnement qui peut sembler superflu, mais qui met en avant deux manières bien distinctes d’envisager l’univers des cryptomonnaies.

Avant toute chose il semble important de bien comprendre de quoi l’on parle au sujet des wallets ou portefeuilles dans le domaine des cryptomonnaies. Pour le moment cela semble encore assez évident. Il est question d’un système permettant de stocker ses actifs numériques et de les mettre en sécurité. Cependant, cette exigence n’est pas remplie de la même manière dans tous les cas de figure. Et l’option de sécurisation de l’une de ces options peut rapidement représenter la faille de l’autre. Et inversement…

Il existe un grand nombre de portefeuilles disponibles. Le choix devra se faire en fonction de la cryptomonnaie concernée, mais également du support sur lequel il va se trouver. Certaines formules intègrent des options de change pour effectuer des transactions sans avoir à transférer les fonds sur un exchange. Mais ces services sont bien souvent facturés et parfois à des tarifs élevés. Raison pour laquelle il faut bien se renseigner avant de faire son choix.

Comment stocker ses cryptomonnaies

Il est important de préciser que la pire manière de stocker ses cryptomonnaies est de considérer une plateforme d’échange comme un bon espace pour les y laisser à long terme. En particulier dans le cas d’une activité qui se résume à en acheter et à ne plus y toucher ensuite dans l’attente de grand jour. Une réalité qui n’est pas la même pour un trader qui a besoin d’avoir ses fonds à disposition dans le cadre de ses opérations courantes.

Le point qu’il faut impérativement retenir est que lorsque vos fonds se trouvent sur ce genre de plateformes, vous n’en êtes plus réellement le propriétaire. Cela du fait que vous ne possédez pas les clés privées correspondantes. Et cette délégation peut très rapidement devenir un problème, en particulier dans le cas d’une plateforme qui se retrouve en défaut de paiement par exemple.

Une information qui est très motivante pour se pencher sur la question d’un portefeuille permettant de sortir ses fonds des exchanges, si gros et connus soient-ils. Car ces structures ne sont pas à l’abri d’arnaques et autres attaques malveillantes. Surtout dans la mesure où les fonds sont centralisés au même endroit et en grande quantité. Mais cela ne se résume pas à bannir tous les exchanges d’un revers de la main. Car certains de ces acteurs offrent des options non custodials.

Comment choisir un wallet

Il existe différents types de wallets. Ils peuvent se diviser en deux catégories distinctes qui sont les portefeuilles à chaud et à froid. La première option étant un système de stockage sur un ordinateur (desktop) ou un smartphone (mobile), dans un environnement connecté au réseau Internet. Cela se résume à télécharger une application et à l’installer sur l’appareil de votre choix.

La seconde formule consiste à les stocker sur des supports qu’il est possible de mettre hors ligne. Il s’agit de l’option à froid. C’est la solution qu’offre par exemple la célèbre clé de stockage Ledger qui domine le marché dans ce domaine. Cela permet d’échapper à un piratage de son ordinateur qui pourrait permettre à un intrus de s’emparer des fonds disponibles si l’appareil de stockage n’est pas suffisamment protégé.

Ces différences permettent de mieux définir le choix d’un portefeuille. Il existe cependant une dernière option qui peut sembler anodine, mais qui au final se révèle bien plus importante que les autres. Elle se situe au niveau du choix entre un wallet custodial ou non custodial

Custodial vs non custodial

Car dans le domaine des cryptomonnaies les fonds ne sont pas réellement la principale préoccupation à avoir en termes de stockage. Ce qui importe le plus est de savoir qui a en sa possession les clés privées qui y correspondent. Cela comme un titre qui fait de vous le propriétaire ou n’importe qui d’autre les ayant à sa disposition. Et dans ce domaine, les wallets se séparent une nouvelle fois en deux catégories distinctes. D’un côté les formules qui ne permettent pas d’avoir ces clés (custodial) et de l’autre celles qui offrent l’accès à ces données primordiales (non custodials).

Dans cet exemple, la clé de stockage de Ledger est un wallet non custodial. À l’inverse, stocker vos fonds sur la plateforme Binance entre dans le cadre d’un stockage de type custodial. Il existe également des non custodial wallets liés à des exchanges comme celui mis en place par la plateforme Crypto.com. Quoi qu’il en soit, il peut sembler évident que la solution permettant d’avoir ces clés privées semble être la meilleure. Alors pourquoi y a-t-il débat sur le sujet ?

Tout simplement car avoir ces clés privées nécessite d’en garantir la sécurité et de les stocker elles aussi dans un lieu sécurisé. Cela revient à protéger la protection de votre portefeuille. Une réalité qui ne concerne pas le custodial wallet (portefeuille gardé) dont la sécurité est déléguée à une entité tierce. Ce qui revient en fait à mettre son argent à la banque. Si toutefois les solutions actuelles de stockage de cryptomonnaies peuvent être comparées à ce type de structures en termes de sécurité offerte.

Alors, custodial ou non ? Ce choix revient à l’utilisateur en fonction de sa stratégie d’investissement et de son degré de paranoïa vis-à-vis des structures de stockage délégué. Mais quelle que soit la décision, elle doit être le fruit d’un choix réalisé en connaissance de cause sur le sujet. 

Hugh B.

Hugh B.

Grand voyageur. Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont pas des conseils financiers.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,171