Quel est le portefeuille le plus optimal ?

 Quel est le portefeuille le plus optimal ?

Tout au long du mois de juin, le Trading du Coin va publier une série de vidéos présentant des tutoriels spécifiques en relations à l’optimisation des portefeuilles d’actifs. Une manière simple et ludique d’acquérir des compétences dans le domaine et de maximiser vos profits. Ces vidéos sont accessibles quel que soit le niveau, mais il est préférable de les suivre dans leur ordre chronologique. Une bonne manière de se former tout en sécurisant ses gains et en augmentant son capital.

Dans cette troisième vidéo de la série, il est question de définir le portefeuille optimal. Cela fait suite aux deux précédentes vidéos qui ont permis de voir comment optimiser un portefeuille et comment bien pondérer les actifs qu’il contient. Une occasion de se poser la question de la manière d’investir ses fonds dans le cas de la possession de deux cryptomonnaies, qui sont dans cet exemple le Bitcoin (BTC) et l’Ethereum (ETH).

Il a été possible de mettre en évidence dans les vidéos précédentes qu’une prise de risque élevée n’était pas forcément synonyme de rentabilité accrue. Au contraire, cela peut très clairement être à l’origine d’une rentabilité moindre, sans permettre de réduire les risques. Raison pour laquelle la pondération est importante. Il est maintenant question de voir quel portefeuille est le plus optimal en relation à ces données concrètes.

Des éléments de réponse précis et concrets vont être apportés ici sur ce point.

Faire baisser le risque du portefeuille

Il est temps d’apporter des éléments de réponse à la question posée dans la dernière vidéo concernant la possibilité de faire baisser le risque du portefeuille de 6% à 3%. Pour cela il va falloir intégrer un actif très peu risqué pour faire chuter cette moyenne. Une possibilité est de se tourner vers les obligations américaines court terme, avec un risque très faible mais un rendement peu élevé en retour.

Il s’agit d’actifs « sans risque » avec un rendement de l’ordre de 2% et un risque de faillite de l’État américain estimé à 0%. En mélangeant cet actif au Bitcoin (BTC) et à l’Ethereum (BTC) du portefeuille de l’exemple, on obtient une combinaison qui peut éventuellement s’approcher des 3% de risque annoncés.

Mais il faut tout d’abord optimiser au maximum le rendement et le risque du portefeuille actuel avant d’y ajouter ces obligations. Et pour cela un nouvel outil de calcul est disponible.

Le ratio de Sharpe

Il est question ici de définir le portefeuille présentant un ratio entre le rendement et le risque qui soit le plus optimal possible. Cela nécessite d’intégrer une nouvelle mesure qui s’appelle le ratio de Sharpe. Il s’agit d’une donnée économique assez connue qui permet grâce à un calcul simple d’obtenir un ratio rendement/risque . La formule est expliquée clairement dans la vidéo.

Dans le cas de notre exemple, le portefeuille présentant le moins de risque, avec 60% de Bitcoin et 40% d’Ethereum, obtient un ratio de Sharpe de 0,61. Mais comme il s’agit de celui qui présente le risque le plus faible, il paraît évident que ce n’est pas la meilleure option dans le cas présent. Car il est question de trouver une pondération qui offre le meilleur rendement pour le moins de risque possible.

Cela se résume à trouver le ratio de Sharpe le plus élevé. Un calcul qui reste possible et assez simple dans le cas de deux cryptomonnaies, mais qui peut rapidement se révéler compliqué à mettre en place pour des portefeuilles plus complexes. Pour le cas présent, ce calcul indique que le portefeuille le plus optimal se trouve dans une zone entre un poids de Bitcoin de 70% et de 80%. Une option offrant un ratio de Sharpe de 0,631. Le chiffre exact correspond à une part de BTC de 78% environ. Un portefeuille qui se trouve donc en plein milieu de la frontière efficiente, vue dans la précédente vidéo.

Un portefeuille qui fait perdre 0,25% de rendement, mais qui fait baisser le risque très significativement de 0,65 point. Cela en comparaison du portefeuille à 100% de Bitcoin. Une indication claire que la diversification même de seulement 20% du portefeuille peut apporter un résultat notable.

Atteindre les 3% de risque

Il est maintenant temps de se poser la question de la pondération des obligations américaines dans ce portefeuille optimal pour faire baisser le risque à 3%. Une proportion qui doit se calculer tout en gardant à l’esprit de ne pas trop faire baisser la performance, dans la mesure du possible.

Vous pouvez laisser vos propositions dans les commentaires de la vidéo. Le but étant de trouver le portefeuille ultime qui permet d’obtenir un risque moindre pour un rendement maximisé dans le cadre de l’exemple pris dans cette vidéo. Cela vous permettra de le modifier ensuite selon vos choix pour trouver votre portefeuille ultime personnalisé.

Hugh B.

Hugh B.

Grand voyageur. Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,144